Quels objets connectés vont révolutionner le paiement au quotidien ?

Objets connectés et paiement

La dématérialisation des moyens de paiement avance à grands pas. Elle est d'ailleurs portée par l'essor des objets connectés dont le nombre pourrait dépasser les 21 milliards dans le monde en 2020, contre 6,4 milliards en 2016 (1). Montres, bijoux ou lunettes pourraient devenir de véritables moyens de transaction. Indiquez-nous votre moyen de paiement, nous vous dirons qui vous êtes !

Les lunettes connectées, pour garder un œil sur ses dépenses

Comment ça marche ?

Le dispositif est simple : une puce équipée de la technologie sans contact est intégrée aux lunettes qu'il suffit de poser sur un terminal, de la même façon qu'un smartphone ou qu’une carte sans contact.

Et concrètement

Si en 2014, Google avait initialement prévu d'intégrer son service de paiement « Google Wallet » pour la réalisation de transactions via les Google Glass, ou d'intégrer la fonctionnalité « send money » de transfert d'argent, c'est finalement la société de carte de crédit Visa qui s'empare aujourd’hui d'un tel chantier. Cette dernière travaille sur un prototype de lunettes de soleil pouvant être utilisées comme moyen de paiement. Visa n'a toujours pas fixé de date de sortie pour son appareil et doit notamment régler certaines questions relatives à la sécurité des données en cas de vol. Enfin, l’entreprise est actuellement à la recherche de banques prêtes à soutenir le projet.

Pourquoi on aime

Le rêve de tout vacancier ! Partir à la plage les mains dans les poches et pouvoir se payer un rafraichissement en toute simplicité. Pratiques et (bientôt) sécurisées, les lunettes connectées vont contribuer aux espèces en voie de disparition sur les bords du littoral.

Les bijoux connectés, pour briller de mille feux chez les commerçants

Comment ça marche ?

Aujourd'hui, des bracelets et autres bijoux peuvent être équipés d'une puce sans contact qu'il suffit de passer sur un terminal adapté pour valider un paiement. Ce procédé a le vent en poupe en Grande-Bretagne. Dans ce pays, un client qui acquiert un bijou connecté doit préalablement indiquer son identité, son numéro de téléphone, le numéro de sa puce et renseigner un code secret. Après activation du compte, il lui suffit de charger cette carte pour un montant ne pouvant excéder 200 £ (223 €), sécurité oblige.

Et concrètement

Preuve de cet engouement et du potentiel de ce marché, la banque Barclays a créé un partenariat avec le géant du textile Topshop pour lancer des bracelets et autres pendentifs connectés. En France, de tels projets sont pour l'instant toujours en phase de réflexion , leur potentiel de succès étant pour l'instant jugé moins important que dans les pays anglo-saxons.

Pourquoi on aime

Et si la bague au doigt vous permettait d’avoir toutes les cartes en mains ? La bague connectée a été testée à grande échelle lors des Jeux olympiques 2016 de Rio. Les athlètes ont ainsi pu régler leurs achats dans les différents villages olympiques avec une simple bague en guise de moyen de paiement. Étanche et solide, la bague connectée est un véritable bijou de technologie qui fonctionne sans batterie !

La montre connectée, pour effectuer ses paiements en un coup de poignet

Comment ça marche ?

Les montres connectées sont désormais équipées de la technologie sans contact. Une simple pression sur le cadran de la montre à proximité d’un terminal compatible et l’achat est réglé en un rien de temps. Même procédé côté smartphone, avec le système Apple Pay par lequel il suffit d’enregistrer ses données bancaires dans l’appli Wallet de son téléphone afin de payer en toute simplicité.

Et concrètement

Visa a développé en Suisse un partenariat avec la montre connectée Fitbit. La firme américaine suit les pas d'Apple qui a lancé sa «smartwatch» en lien avec son service Apple Pay.

Le service de paiement mobile sur iPhone et Apple Watch a en effet été lancé en France en 2016 et est disponible chez Fortuneo depuis décembre 2017.

Pourquoi on aime

La montre connectée pourrait très rapidement s’imposer comme le mode de paiement préféré des sportifs. Moins encombrante qu’un smartphone, plus légère qu’un porte-monnaie, la montre connectée avec paiement sans contact offre aux sportifs la possibilité de régler leurs achats du quotidien en toute simplicité et de façon sécurisée.

À terme, ce sont l'ensemble des accessoires de notre vie quotidienne qui pourraient devenir des moyens de paiement. Les géants de ce secteur, à l'instar de Visa et MasterCard, l'ont d'ailleurs bien compris et cherchent actuellement à développer des fonctionnalités de paiement adaptables pour chaque objet.

Ce qu’il faut retenir

  • Plus de 21 milliards d'objets seront connectés dans le monde en 2020.
  • La technologie sans contact permet d'embarquer des moyens de paiement sur un nombre croissant d'objets.
  • Des banques et acteurs du secteur du paiement tels que Mastercard et Visa travaillent aujourd'hui sur de nouvelles alternatives de dématérialisation du paiement.

Source: YouLoveWords.com

Crédit visuel : baranozdemir /iStock

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Pourquoi le plafond du paiement sans contact passe à 30 euros ?

Stop aux idées reçues sur le paiement sans contact !

Le paiement sans contact séduit les Français

Désignée Banque la moins chère en 2018
Pour les profils « employé », « commerçant » et « chef d’entreprise » (Capital/Panorabanques.com, mars 2018)