Votre budget vacances ne se limite pas au coût du transport et de l’hébergement. Il faut aussi intégrer les frais de santé avant et pendant le voyage, l’achat de l’équipement, les éventuels frais administratifs : autant de montants plus ou moins importants qui s’additionnent.

Vous vous apprêtez à faire le voyage de votre vie. Vous avez mis de côté pour payer le vol, la réservation de voiture, l’hôtel… mais avez-vous bien pensé à tout ? Un voyage dans un pays lointain nécessite parfois de prendre quelques précautions supplémentaires.

Santé : mieux vaut prévenir que guérir

S’il peut paraître démodé, l’adage « mieux vaut prévenir que guérir » n’en reste pas moins vrai. Particulièrement lorsqu’il est question de voyager dans certains pays où des vaccins sont exigés ou simplement recommandés. L’ambassade de France de votre pays de destination saura vous renseigner sur ce point.

Le coût d’un vaccin est très variable : de 20 € pour un vaccin DTP (diphtérie-tétanos-poliomyélite), il peut aller jusqu’à 70 € pour un vaccin contre le choléra, non pris en charge par la Sécurité sociale. L’endroit où vous vous faites vacciner a donc également son importance. Le coût est généralement moindre en choisissant votre médecin généraliste, un dispensaire ou un hôpital public, tandis que les centres de vaccination privés (Institut Pasteur, centre Air France, etc.) sont réputés plus chers. Ainsi, un vaccin contre la fièvre jaune seul coûte une trentaine d’euros alors qu’il vous sera facturé près de 70 € dans un centre de vaccination Air France.

Pensez également à évoquer votre projet de départ avec votre médecin généraliste. Suivant que vous dormirez à l’hôtel ou sous une tente, dans le centre-ville d’une capitale ou au fin fond de la jungle amazonienne, celui-ci saura vous conseiller sur les risques encourus durant le voyage. Il vous indiquera également ce dont vous aurez besoin pour constituer votre « trousse de survie » : crème solaire, désinfectant, pansements, répulsif anti-moustiques, pastilles pour purifier l’eau, médicaments divers, etc. Prévoyez une dépense d’une cinquantaine d’euros.

Vacances au grand air : un budget équipement à prévoir

Si vous avez pris l’option de camper, ne sous-estimez pas le budget initial à investir pour vous équiper de pied en cap… et bien au-delà :

Tout un chacun a bien en tête la panoplie du randonneur : chaussures de marche, chaussettes de randonnée, chapeau, bâton de marche… Mais il ne faut pas oublier le gros équipement (tente, matelas, sac de couchage compact, sac à dos, réchaud, etc.) ni les accessoires (couteau, lampe frontale, etc.).

Au total, la facture peut aller de 250 à 500 €, voire plus si vous optez pour des produits techniques. Un véritable budget, mais absolument indispensable : c’est votre bien-être et votre sécurité qui sont en jeu. On ne rigole pas avec la montagne ! Afin de limiter les frais, vous pouvez acquérir une partie de ce matériel d’occasion.

Même si on ne vous le souhaite pas, rappelons que les assurances comprises dans votre carte bancaire peuvent prendre le relais. Incluant les soins médicaux et l’assistance rapatriement, les garanties proposées par Fortuneo peuvent constituer ainsi une dépense justifiée.

TVA, visas : attention aux coûts cachés !

Si vous voyagez à l’étranger, gare aux frais imprévus ! Il en va par exemple ainsi si vous partez aux États-Unis, où les prix sont affichés hors taxes. Pensez à ajouter mentalement le montant de la taxe sur la valeur ajoutée locale au montant de vos achats afin d’éviter de tomber des nues au moment du passage en caisse.

Autre grand classique des coûts qui se rajoutent inopinément à votre budget voyage : les visas de tourisme. Certains pays facturent des prix assez élevés, voire carrément prohibitifs. Quelques exemples (par personne) :

  • Russie : 61 €.
  • Inde : 105 €.
  • Cameroun : 125 €.
  • Chine : 126 €.

Là encore, l’ambassade du pays de destination saura vous indiquer si un visa est obligatoire et, si oui, quels sont les renseignements nécessaires à son obtention. Enfin, sachez que certains pays imposent un montant minimum de dépenses une fois sur place.

Vous l’aurez compris, le coût d’un voyage va bien au-delà du transport et de l’hébergement. Puis, l’aspect financier n’est pas le seul. Tous ces préparatifs vont vous demander du temps. Nous vous suggérons donc de vous y mettre sans plus tarder pour avoir le plaisir, ensuite, de vous replonger dans les guides touristiques.

Source : YouLoveWords Crédit Visuel : Tarik_Kizilkaya/ iStock