L’arrivée sur le marché de moyens de paiement biométriques est le dernier avatar d’une dynamique enclenchée voici plusieurs années, avec une tendance en plein essor : la dématérialisation. À quoi ressemblera la carte bancaire de demain ?

C’est à travers le paiement sans contact que le grand public a appris à se familiariser avec ces technologies. Gratuite chez Fortuneo, cette fonctionnalité permet de régler des achats inférieurs ou égaux à 20 € (et bientôt 30 € à l’automne 2017) par simple application de sa carte bancaire sur un terminal compatible (sans saisie de son code confidentiel). Un gain de temps considérable !

Quand l’empreinte digitale ou le selfie remplacent votre carte bancaire

Avec le paiement mobile, il est d’ores et déjà possible de régler des achats en activant le lecteur d’empreintes digitales de son smartphone. Plusieurs acteurs se sont lancés sur ce marché prometteur. Parmi eux, la firme Apple et sa solution Apple Pay, que les clients Fortuneo pourront découvrir dès fin 2017.

Mais on n’arrête pas le progrès ! Permettant de payer plus rapidement, les nouvelles technologies ont également pour ambition de fiabiliser nos achats. D’où l’innovation d’OT-Morpho, qui réussit à reproduire avec une simple carte bancaire une opération qui nécessiterait normalement un smartphone. Chaque carte est équipée de deux puces électroniques : la première sécurise le paiement et la seconde lit l’empreinte digitale de l’utilisateur.

Après l’empreinte digitale, sera-t-on capable d’aller plus loin ? Oui, à en croire le constructeur, qui collabore avec des partenaires de renom dont Visa. La reconnaissance faciale pourrait bien être la prochaine révolution du paiement dématérialisé. Au moment de payer, il suffira de positionner son smartphone devant son visage, comme pour prendre un selfie. Un mouvement de la tête sera exigé pour vérifier qu’il s’agit bien d’une personne et non pas d’une photo. L’application sera alors capable d’authentifier le paiement !

Des progrès technologiques… et quelques questions !

La biométrie s’impose donc comme LA prochaine révolution technologique en matière de paiement. Des poids-lourds tels que Mastercard, Alibaba et Google emboîtent le pas à leurs concurrents déjà cités dans cet article.

Des enseignes de grande distribution testent déjà le paiement biométrique. La solution expérimentée par Auchan, en partenariat avec Oney, est un lecteur d’empreinte digitale qui vérifie automatiquement auprès du smartphone du client (où cette empreinte est enregistrée) qu’elle est valide. Durant l’opération, le client n’a même pas à sortir le smartphone de sa poche !

Malgré la promesse du distributeur de n’enregistrer ou d’archiver aucune donnée, certains craignent l’absence actuelle de régime juridique relatif à la biométrie. Si la fiabilité de l’authentification n’est pas en jeu, c’est la sécurité du flux de données entre l’émetteur (carte bancaire, smartphone) et le terminal de paiement qui pose question. Comment être sûr que les pirates ne puissent accéder aux données ?

La sécurité informatique se situe, une fois de plus, au cœur du développement de ces nouveaux moyens de paiement, qui devraient se généraliser dans l’avenir. De même que l’adaptation de ces procédés aux usages quotidiens. Un exemple simple : comment prêter sa carte bancaire à son conjoint ou son enfant lorsque son utilisation est conditionnée par des paramètres biométriques ?

Nul doute que des solutions seront apportées à ces questions, tant la dématérialisation des moyens de paiement continue d’entrer de manière croissante dans les comportements d’achat des Français.

Source : YouLoveWords Crédit Visuel : Bliznetsov/ iStock