Il faut avoir à l'esprit certains points quant à la vente de votre véhicule. Car si ce ne constitue pas un investissement à proprement parler, il est nécessaire d'optimiser sa revente pour ne pas trop y perdre.

Les véhicules perdent très vite leur valeur !

Dès la première année une voiture perd, suivant son modèle, environ 30 % de sa cote. Seule la cote des véhicules les plus prisés diminue aux alentours de 15 %. La décote est d’environ 10 % par an pendant trois ans et de 6 % par an les 4 années suivantes.

Il est donc nécessaire de vendre son véhicule au bon moment : l’objectif est de l’avoir suffisamment utilisé pour avoir amorti son achat, mais pas trop pour qu’il garde de la valeur et ainsi constituer un apport suffisant pour l’achat d’un prochain véhicule.

Existe-t-il un moment de revente idéal ?

En tenant compte de la moyenne kilométrique annuelle des français, soit 14.000 km environ, l'idéal serait de vendre votre voiture lorsqu’elle est âgée de 4 ou 5 ans, soit aux environs de 65.000 km. De la sorte, vous éviterez d'engager des frais pour les gros entretiens à venir et le prix de revente vous permettra de disposer de 30 à 40 % du prix de votre nouveau véhicule.

Si vous parcourez un plus grand nombre de kilomètres, gardez comme repère la barre des 70.000 km. Si vous roulez moins de 10.000 kilomètres par an, là, conservez-la au maximum.

Il existe des périodes dans l'année pour vendre. La plupart des transactions ont lieu avant l'été, ce qui a pour effet de faire grimper les prix. En revanche, la période de la rentrée est déconseillée, rentrée scolaire et impôts venant amputer les budgets des Français.

Ces constats généraux ne s'appliquent toutefois pas à l’ensemble des véhicules. Certains 4x4 à la mode, ou les berlines routières de luxe conservent une cote élevée auprès de certains types d’acheteurs. Leur cote est alors moins corrélée à leur kilométrage ou leur ancienneté.

Comment vendre votre voiture ?

Plusieurs options s’offrent à vous pour vendre votre véhicule. Voici les avantages et inconvénients de chacune d’entre elle :

  • Les petites annonces entre particuliers vous assurent une totale liberté dans la vente de votre véhicule, mais vous obligent à gérer l’intégralité du processus, qui peut s’avérer chronophage.

  • Le dépôt-vente dans un garage vous libère de toutes les contraintes liées à la vente, mais vous oblige à immobiliser votre véhicule.

  • La reprise de votre véhicule par le concessionnaire au moment de votre nouvel achat est la solution la plus fréquemment utilisée, bien qu’elle réduise assez nettement votre marge de négociation.

  • Dans le cas de contrat de LOA, très à la mode, la solution est toute trouvée : la restitution de votre véhicule fera office d'apport pour votre nouveau véhicule.

Source : YouLoveWords.com
Crédit visuel : m-gucci / iStock