FAUX ! Le souscripteur peut à tout moment et sans limitation du nombre de fois, modifier le(s) bénéficiaire(s) de son contrat, sauf acceptation du bénéficiaire et de l’assuré. Explications.

Liberté de choix

L’adhérent peut désigner autant de bénéficiaires qu'il le souhaite, par parts égales ou non, qu'il s'agisse ou non de membres de sa famille, ou encore de personnes morales (associations, œuvres, administration, clergé, etc.).

De même, il peut modifier ses bénéficiaires à tout moment, sans être tenu de les en informer. La demande devra être uniquement adressée à l’assureur. Dans le cadre du contrat Fortuneo Vie (1), aucuns frais ne lui seront appliqués sur cette opération.

Cas particuliers

En revanche, si l'assuré et ses bénéficiaires ont demandé l'acceptation du bénéfice du contrat, il ne pourra le(s) modifier, ni le(s) supprimer, que si ceux-ci acceptent à leur tour la modification.

Demander l'acceptation des bénéficiaires peut donc représenter un risque pour l'assuré. En effet, si le bénéficiaire refuse le changement, l'adhérent ne pourra plus revenir sur sa décision. Ceci peut notamment être problématique dans le cas d'un divorce lorsque le conjoint a été désigné bénéficiaire du contrat. Pour autant, faire de son conjoint son bénéficiaire s’avère souvent une bonne idée.

Il existe néanmoins un dernier cas particulier : lorsqu’un contrat d'assurance-vie est nanti au profit d'un créancier (c’est-à-dire lorsqu’il devient une garantie pour le créancier), son accord est nécessaire pour tout changement de bénéficiaire.

Septembre 2016

Crédit visuel : Nadezhda1906 / iStock