assurance-vietransmissiongestion administrative

Les clés pour rédiger la clause bénéficiaire de son contrat d'assurance-vie

En adhérant à un contrat d’assurance-vie, vous devez désigner un ou plusieurs bénéficiaires. Vérifiez régulièrement que la clause bénéficiaire rédigée est toujours adaptée à votre situation et pensez à la faire évoluer au fil des événements importants pour vous : mariage, naissance, séparation, etc.

Publié le 13 mars 2019

redaction-clause-beneficiaire-assurance-vie-fortuneo-2019

Clause générale ou sur-mesure pour désigner votre bénéficiaire ?

  • Si vous rédigez vous-même la clause bénéficiaire de votre contrat, vous pouvez choisir librement le(s) bénéficiaire(s), mais vous devez être le plus clair possible. Si vous le désignez nominativement, indiquez l'identité complète de chaque bénéficiaire (nom, prénom, date de naissance et adresse) et la quote-part des capitaux qui leur est destiné.

Bon à savoir

Mariage, Pacs, séparation, naissance, etc. votre vie est amenée à changer. Votre clause doit donc être régulièrement modifiée pour refléter l'évolution de votre situation patrimoniale et familiale. Si vous personnalisez la clause bénéficiaire de votre contrat, il peut être judicieux de prévoir des bénéficiaires successifs pour éviter la réintégration du capital dans la succession, si le bénéficiaire désigné est décédé au moment du règlement du capital.

Préservez votre pouvoir de modification

Si vous n’avez pas obtenu l’accord du bénéficiaire sur la clause, vous pouvez la modifier simplement et librement. Pour garantir la confidentialité de vos intentions, vous pouvez faire figurer la clause bénéficiaire dans un testament déposé chez votre notaire. Le concours de ce professionnel vous permettra d’avoir une vision d’ensemble sur votre stratégie de transmission et de sécuriser un éventuel changement de bénéficiaire.

Source : Pôle éditions du Particulier en partenariat avec Fortuneo

Crédit photo : /iStock


Consultez nos articles aux thématiques similaires