Quand adhérer à un contrat d'assurance-vie ?

Plus de la moitié des Français connaissent l’assurance-vie en euros d’après un sondage Ipsos pour la Fédération française de l’assurance. Synonyme de sécurité et de simplicité, ce produit d’épargne reste une composante essentielle du patrimoine des Français. D’autant qu’il n’y a pas d’âge minimal requis pour ouvrir un contrat d’assurance-vie. Il existe cependant quelques particularités à connaitre selon les âges.

assurance vie contrat souscription

Dès la naissance : ouvrir un contrat d'assurance-vie à son enfant

L’ouverture d’un livret A au nom de ses enfants fait partie des premiers réflexes des parents en matière d’épargne. Saviez-vous qu’il était également possible d' adhérer à un contrat d’assurance-vie au nom d’enfants ou petits-enfants mineurs ?

Ouvrir un contrat d’assurance-vie le plus tôt possible permet d’optimiser la durée d'investissement et, ainsi, de bénéficier de la fiscalité plus avantageuse de l’assurance-vie après 8 ans. Au-delà de cette date, les retraits sont en effet exonérés d’impôt sur le revenu si la part d’intérêts et de plus-values qu’ils contiennent ne dépasse pas 4 600 € pour un célibataire et 9 200 € pour un couple.

C’est aussi l’opportunité de constituer un premier capital pour vos enfants et petits-enfants, qui pourront par exemple utiliser celui-ci pour financer leurs études ou faire l’acquisition de leur premier véhicule.

Attention, il existe des règles à respecter. Vous pouvez ainsi effectuer :

  • Des versements ponctuels, par exemple au moment de l’anniversaire ou des fêtes de fin d’année. Sous réserve que leur montant soit cohérent avec votre patrimoine et vos revenus, ces dons entreront dans la catégorie des dons d’usage, non taxables. Un montant maximal de 500 € par bénéficiaire et par occasion est considéré comme raisonnable mais, là encore, cela doit s’apprécier en fonction de la situation de chacun.

  • Des versements réguliers et/ou plus importants. Dans ce cas, veillez à ne pas dépasser le seuil de 100 000 € par parent et 31 685 € par grand-parent. Au-delà de ce seuil, qui se reconstitue tous les 15 ans, vos versements seront requalifiés en donations taxables.

En savoir plus sur les démarches à effectuer pour ouvrir un contrat d’assurance-vie au nom de son enfant.

Avant ses 30 ans : pour débuter la construction d’un patrimoine

Etudiants, jeunes actifs : il est temps de souscrire votre premier contrat d’assurance-vie. Vous pourrez y placer l’épargne prélevée sur vos premiers revenus (jobs d’été, premier emploi). Surtout, vous pourrez mettre en place des versements programmés qui, même à partir de 50€/mois, vous permettront de constituer un capital sans effort.

Réputée pour sa flexibilité, l’assurance-vie s’adapte à tous vos objectifs d'investissement : épargne de précaution (il est possible de retirer ses fonds à tout moment), valorisation d’un capital, épargne en vue d’un projet (acquisition de résidence principale…). Un véritable atout lorsqu’on est jeune et qu’on ne dispose pas toujours d’un patrimoine suffisamment important pour assigner un objectif particulier à chacun de ses investissements.

Avant 70 ans : anticiper le changement des règles fiscales

Anticiper se révèle d’autant plus nécessaire que les règles fiscales changent à partir de 70 ans. Si vous avez ouvert votre contrat après le 20 novembre 1991, les sommes versées sont intégrées à la succession d’un point de vue fiscal. Pour autant, même après 70 ans, l’assurance-vie conserve de nombreux atouts. Outre son rendement attractif et sa grande souplesse, cet investissement permet de bénéficier d’un nouvel abattement, commun à l’ensemble des bénéficiaires non exonérés de droits de succession, et d’une exonération totale des gains générés par les versements effectués après 70 ans.

S’il est possible d’ouvrir une assurance-vie à tout âge, sachez toutefois qu’il est déconseillé d’investir une part significative de son patrimoine dans un tel contrat après 85 ans. L’administration fiscale pourrait invoquer l’abus de droit ou la requalification en donation indirecte. Il est donc préférable d’anticiper vos versements sur un contrat d’assurance-vie.

Ce qu'il faut retenir

  • Ouvrir un contrat d’assurance-vie le plus tôt possible permet d’optimiser la durée de placement et, ainsi, de bénéficier de la fiscalité plus avantageuse de l’assurance-vie

  • Réputée pour sa flexibilité, l’assurance-vie s’adapte à tous vos objectifs de placement : vous pouvez donc ouvrir un contrat à tout moment de votre vie.

Source: YouLoveWords.com

Crédit visuel: geber86 /iStock

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Un investissement qui s’adapte à toutes vos envies !

Pourquoi l’assurance-vie a tout pour rester le placement préféré des Français ?

3 raisons de souscrire une assurance-vie avant 30 ans !

N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients de 300 000 utilisateurs de l'app Bankin'. (Bankin', juin 2017)