FAUX ! La loi autorise la souscription de plusieurs contrats d'assurance-vie au nom d'un même assuré. Explications.

Différents contrats pour différents bénéficiaires

Si un même adhérent peut ouvrir simultanément plusieurs contrats d'assurance-vie, il n'existe pas non plus de limitation quant au montant des capitaux versés. Les versements doivent simplement respecter les conditions particulières de chaque compagnie, ainsi que la quotité réservataire, c’est-à-dire la part minimale du patrimoine du défunt à laquelle ces derniers ont droit.

Pour un assuré, souscrire plusieurs contrats peut permettre d'affecter des bénéficiaires différents à chacun d'entre eux, comme par exemple son conjoint. Aussi, s'il décide un jour de récupérer la totalité des sommes versées sur l'un de ces contrats, cela n'aura aucun impact sur le(s) restant(s) qui conserveront leur antériorité fiscale.

Septembre 2016

Crédit visuel : pederk / iStock