Cela faisait longtemps que vous souhaitiez changer de banque, mais vous n’avez pas osé franchir le pas. Clôturer et transférer ses comptes ? Trop complexe, trop de paperasse… Nos conseils pour une transition en douceur.

1. Évaluez vos besoins

Vous souhaitez une épargne mieux rémunérée, des frais bancaires limités et une disponibilité 7j/7 et 24h/24 ? Vous privilégiez les contacts téléphoniques avec les conseillers et vous vous rendez peu souvent en agence ? Vous utilisez très peu les chèques et privilégiez la carte bancaire ? La banque en ligne est sans conteste le choix qu’il vous faut.

2. Basculez vos prélèvements automatiques sur votre nouveau compte

Ne vous retrouvez pas en porte-à-faux et évitez tout temps de latence lors du changement d’établissement bancaire : demandez à votre nouvelle banque de se charger du transfert de vos prélèvements automatiques. Pour ce faire, elle va contacter elle-même votre ancienne banque et réaliser les démarches nécessaires auprès des entreprises concernées (téléphonie, électricité, service des impôts, etc.)

3. Transférez sans peine vos livrets d’épargne

Livret A, Livret jeune, Livret de Développement Durable et Livret d’Epargne Populaire ont un point commun : leur ouverture et leur fermeture sont entièrement gratuites. Il vous suffit donc d’ouvrir un livret dans votre banque en ligne, d’y transférer les fonds, puis de clôturer le livret "vidé" dans votre banque de départ.

4. PEL, PEA : soyez vigilants !

Soucieuses de préserver les placements les plus intéressants de leurs clients, les banques traditionnelles continuent de placer des barrières à la sortie. Ainsi, des frais pouvant atteindre la centaine d’euros pourront être prélevés si vous décidez de transférer votre Plan Épargne Logement (PEL) à un autre établissement bancaire.

C’est à vous de calculer… Vaut-il mieux préserver les avantages fiscaux et les taux d’emprunt préférentiels acquis grâce à l’ancienneté de votre PEL ? Ou vaut-il mieux le clôturer et en ouvrir un autre dans votre nouvel établissement bancaire ? Tout dépend des offres, des taux d’emprunt proposés, de vos envies, de vos projets d’achat immobilier, etc.

Concernant le Plan d’Épargne en Actions (PEA), les frais prélevés peuvent être importants. Dépendant de la satisfaction que vous tirez de la diversité et du rendement de vos placements en actions actuels, à vous de choisir de le transférer moyennant frais ou de le clôturer.

5. Crédit immobilier : c’est le moment !

La chute libre des taux d’emprunt immobilier, qui ont atteint un niveau historiquement bas en 2015, rend le rachat de votre crédit immobilier par votre nouvel établissement bancaire une opération sans risques. Au pire, ce rachat ne vous coûtera pas un centime, et dans la plupart des cas, il fera office de renégociation à la baisse des mensualités ou de la durée de remboursement de votre emprunt. Profitez-en avant que les taux ne remontent !

SIMULER VOTRE CREDIT AVEC FORTUNEO

6. Assurance vie : à quand la libéralisation ?

Malgré les nombreuses sollicitations au nom de la libre-concurrence, Bercy continue de faire la sourde oreille et maintient son opposition au transfert des contrats d’assurance vie d’une banque à une autre.

Pour ne pas perdre le bénéfice de votre avantage fiscal, ouvrez un nouveau contrat d’assurance vie dans votre nouvelle banque et cessez d’alimenter celui de votre ancienne banque, sans toutefois le clôturer.

7. Clôturez votre ancien compte.

Depuis 2005, les banques ne sont plus libres d’apposer des frais à la fermeture d’un compte courant.

8. À vous la liberté !

Source : YouLoveWords.com