Le passage à la retraite entraîne souvent une diminution des rentrées d'argent, le niveau des pensions étant inférieur aux revenus d’un salarié en activité. N’attendez pas la veille de votre départ en retraite pour sécuriser votre futur ! Si les Français continuent de s’en préoccuper assez tard, une bonne planification en amont et une diversification des sources de revenus complémentaires sont pourtant les clés d’une retraite bien préparée. Investissement immobilier, produits d'épargne et poursuite d’une activité professionnelle sont les trois formules privilégiées.

L’investissement de sécurité : l’acquisition d’un bien immobilier

C’est l’un des investissements privilégiés par les ménages français dans l’optique de la retraite. Devenir propriétaire du logement que vous occupez vous permettra de vous dispenser du versement d’un loyer au moment de la retraite. Il est plus judicieux à ce titre de terminer les remboursements de votre crédit avant votre retrait de la vie active.

Deuxième possibilité : investir dans un logement locatif, ce qui vous garantit une rente complémentaire mensuelle versée par votre locataire sous la forme d’un loyer. Réaliser un investissement locatif pendant votre période d’activité vous permet aussi de disposer d'un logement qui peut devenir votre résidence principale le jour de votre retraite.

Un conseil : profitez des faibles taux d’intérêt actuels et renseignez-vous sur certains dispositifs tels que le dispositif Pinel qui vous permettent de défiscaliser une partie de vos revenus en contrepartie d'un investissement locatif.

L’investissement dans des produits d'épargne pour booster vos ressources

Plusieurs produits vous permettent de toucher un capital ou une rente mensuelle régulière de votre départ à la retraite jusqu'à votre décès. En partie défiscalisés, ils vous donnent également droit à des réductions d'impôts ! Le fonctionnement est simple : vous bloquez une partie de votre épargne sur des produits qui la font fructifier pendant votre vie active avant d'en disposer une fois à la retraite. Les produits plébiscités par les Français sont:

  • Le Plan d’épargne retraite populaire (Perp), ouvert aux actifs travaillant dans des sociétés qui ne proposent pas de mécanismes d'épargne retraite à leurs salariés. Il vous revient donc de verser les sommes que vous souhaitez et à la fréquence de votre choix, et de choisir une formule selon votre goût plus ou moins prononcé pour le risque. Les montants versés peuvent être déduits de vos revenus imposables à hauteur de 10 % des revenus nets de l'année antérieure.

  • Le contrat dit "article 83", proposé aux salariés ayant droit à une épargne salariale via la société dans laquelle ils travaillent. C'est un fonds collectif sur lequel l'entreprise dépose des montants obligatoires de façon régulière. Ses rentes sont en général plus importantes que le Perp, mais il n'est pas possible de toucher les revenus sous la forme de capital.

  • Le Plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco), proposé lui aussi aux salariés disposant d'une épargne salariale d'entreprise, est plus complet. Il est possible d'y placer participation et intéressement (non taxés), mais aussi d'y effectuer des versements complémentaires, dans la limite de 25% du revenu annuel.

D'autres produits existent pour des catégories spécifiques d'actifs, comme le contrat Madelin pour les travailleurs non salariés. N’hésitez pas à demander l’aide d’un conseiller financier ou de votre banque.

Poursuivre une activité professionnelle

Enfin, un nombre croissant de Français optent pour la poursuite d’une activité professionnelle, salariée ou non. Il est primordial de vous renseigner sur les conditions permettant de cumuler pension et revenus d’activité, d’autant plus que ces conditions diffèrent, que vous releviez du régime général d’assurance vieillesse ou que vous soyez fonctionnaire.

__

Les deux règles à retenir dans la planification et la sécurisation de votre retraite sont l’anticipation et la diversification de vos sources de revenus complémentaires. Réflexe numéro 1 : constituez-vous une épargne. En effet, plus vous commencez à épargner tôt et plus vous réduisez l’effort mensuel à fournir. Enfin, écrivez à votre caisse de retraite en amont de votre départ en retraite pour estimer et clarifier vos droits à pension, mais aussi vos devoirs.

Source : YouLoveWords.com