L’assurance-vie est souvent présentée comme un placement de long terme, au risque de faire fuir les jeunes générations. Pourtant, il n’y a pas d’âge pour ouvrir un tel contrat. Il est même recommandé de le faire le plus tôt possible. Voici pourquoi.

Dans une enquête de 2015, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) avait mis en évidence le fait que les souscriptions de contrats d’assurance-vie augmentaient avec l’âge. D’après ses chiffres, les jeunes de moins de 30 ans se tournaient massivement vers les livrets réglementés et l’épargne-logement (respectivement à 89 % et 35 %), tandis que 21% seulement détenaient un contrat d’assurance-vie.

Voici 4 bonnes raisons de souscrire un contrat d’assurance-vie sans plus tarder.

RAISON #1 - Prendre date pour bénéficier d’une fiscalité avantageuse

La fiscalité sur les retraits assurance-vie peut être assimilée à une horloge. Plus le temps passe, plus la détention d’un contrat d’assurance-vie devient avantageuse :

  • Entre 0 et 4 ans, vous pouvez opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire de 35 % ou l’intégration des produits (ou plus-values) dans le revenu imposable.

  • De 4 à 8 ans, le prélèvement forfaitaire libératoire est abaissé à 15 % et l’intégration dans le revenu imposable demeure possible.

  • Au-delà de 8 ans, les retraits bénéficient d’une exonération fiscale dans la limite d’un plafond de 4 600 € pour une personne seule ou 9 200 € pour un couple. Le prélèvement forfaitaire libératoire passe à 7,5 % et vous pouvez toujours opter pour le barème de l’impôt sur le revenu.

Il est donc conseillé de prendre date en ouvrant un contrat d’assurance-vie le plus tôt possible. Cela est d’autant plus important si vous envisagez de verser des sommes importantes sur votre contrat dans le futur. Lorsque vous souhaiterez les retirer, vous pourrez alors bénéficier d’une fiscalité plus douce.

Enfin, la détention d’un contrat d’assurance-vie ancien permet parfois de « geler » certains avantages voués à disparaître. Exemple avec la réforme envisagée par Emmanuel Macron, qui vise à substituer au taux de prélèvement forfaitaire libératoire un taux unique appelé flat tax de 30 %.

RAISON #2 - Épargner à son rythme et surtout régulièrement

Mieux vaut épargner de petites sommes régulièrement, plutôt que d’effectuer des versements importants… mais ponctuels ou tardifs.

Mettre en place des versements programmés possède de nombreux avantages. Non seulement c’est l’opportunité de se constituer une épargne contrainte et indolore. Mais en plus c’est un moyen de préparer les différentes étapes de la vie : financer un projet (voyage, achat immobilier, etc.), se créer une épargne de précaution, se constituer un patrimoine, anticiper la retraite, etc.

RAISON #3 - Se donner la possibilité d’investir sur des actifs plus risqués

Ouvrir un contrat d’assurance-vie lorsqu’on est jeune, c’est aussi se donner la possibilité d’investir sur des supports plus risqués. Lorsque vous réalisez votre premier versement, vous êtes invité à renseigner votre profil investisseur : prudent, équilibré, dynamique.

Fortuneo vous propose en outre des portefeuilles modèles avec des compositions différentes selon les profils. Les fonds actions représenteront jusqu’à 60 % de l’allocation pour un profil dynamique, quand un profil prudent préférera conserver 70 % de son contrat d’assurance-vie en fonds euros. Plus vous êtes jeune, plus vous pouvez vous permettre d’aller vers des fonds risqués car vous serez capable de lisser le risque sur le long terme.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’assurance-vie ? Découvrez notre dossier spécial « les 15 idées reçues sur l’assurance vie », ainsi que les supports d’assurance-vie Fortuneo !

Source : YouLoveWords