Vous souhaitez vendre votre maison de campagne ? Avant de contacter l'agence immobilière et de faire estimer votre bien, il est important de vous livrer à quelques calculs. On vous explique.

L’imposition sur la plus-value

Si vous êtes propriétaire de votre bien depuis moins de 4 ans ou plus de 22 ans, le Trésor Public ne taxera pas la plus-value réalisée. Enfin, si toutefois vous réunissez l’une des conditions suivantes :

  • Le prix de vente de votre bien est inférieur à 15 000 €.
  • Vous être retraité ou titulaire d'une carte d'invalidité, non assujetti à l'ISF, et au revenu maximal de 10 603 € .
  • Vous destinez le fruit de cette vente à l'acquisition de votre résidence principale dans les 2 ans qui suivent la signature .
  • Vous êtes propriétaire de votre résidence principale depuis moins de 4 ans (sous certaines conditions) .
  • La vente de votre bien permet la construction de logements sociaux.

Dans l’ensemble des autres situations, vous devrez vous acquitter d'un impôt dont le calcul se fonde sur la différence entre le prix de vente et le prix auquel vous avez acquis votre résidence lors de son achat. Cette imposition de la plus-value s’élève au total à 34,5 % : 19 % sur la base de l'impôt sur le revenu et 15,5 % sur la base des contributions sociales.

Exonérations et abattements

Afin de diminuer la différence entre prix d’achat et prix de vente, plusieurs mécanismes tout à fait légaux existent.

Gardez par exemple à l’esprit que vous pourrez ajouter au prix d'achat les frais d'acquisition réglés au notaire ainsi que les éventuels droits de mutation. Les travaux d'amélioration de l'habitat (agrandissements, améliorations, investissements visant à améliorer la performance énergétique du logement, etc.) peuvent également être adjoints à la somme.

Rapprochez-vous également de votre notaire ou d'un conseiller fiscal pour obtenir plus de détails sur les éventuelles exonérations auxquelles vous pourrez prétendre, ainsi que sur les fourchettes d'abattement sur les prélèvements sociaux. En effet, ces dernières changent régulièrement et dépendent du nombre d'années de détention du bien.

Une fois que vous aurez effectué tous ces calculs et pris en compte les abattements auxquels vous pouvez prétendre, vous connaîtrez le montant net de votre plus-value sur lequel vous serez imposés à hauteur de 34,5 %.

__

Alors, à vos calculatrices et fixez votre « bon » prix de vente !

Source : YouLoveWords.com