Vous disposez d’un apport financier et envisagez d’acquérir un bien immobilier ? Vous vous demandez si le moment est opportun pour réaliser un tel investissement ? Baisse des prix, faiblesse des taux d’intérêt et dispositifs de soutien pour l’accession à la propriété : nous vous donnons ici quelques clés pour vous aider dans votre décision.

Des prix à l’achat toujours en recul

La conjoncture économique des dernières années a pesé sur le pouvoir d’achat des Français et entraîné une baisse quasi généralisée des prix de l’immobilier sur l’ensemble de l’Hexagone.

L’ampleur de la diminution est toutefois inégale selon les biens : elle est par exemple plus marquée pour les grands appartements familiaux. Elle varie également en fonction de la localisation et a été plus forte dans les petites et moyennes agglomérations, où les prix y ont parfois dévissé de 20 % ces dernières années.

L’ajustement devrait se poursuivre encore cette année et les spécialistes s’accordent sur une diminution des prix de l’ordre de 2 % en 2015.

Des taux d’intérêt historiquement bas

La bonne nouvelle qui revient dans toutes les bouches : les taux d’intérêt actuels sont à un niveau historiquement faible !

Conséquence directe : les taux moyens d’emprunt étaient descendus à 2,01 % en juin dernier, atteignant là encore un plus bas historique. Ils se négocient même à des niveaux inférieurs à 2 % sur 15 ans pour les acquisitions immobilières dans la plupart des grandes agglomérations. C’est le cas par exemple à Paris ou à Nice.

De nouveaux dispositifs gouvernementaux en renfort

Afin de redynamiser le marché, le Gouvernement a récemment mis en place certaines mesures telles que le Prêt à taux zéro, pour l’accession à la propriété, ou encore le dispositif Pinel, destiné à stimuler l’investissement locatif. Ce dernier propose des avantages significatifs comme des réductions d’impôts ou encore un engagement souple fixé entre 6 à 12 ans.

Des signaux positifs sur la reprise du marché : et si c’était le bon moment ?

Les professionnels du secteur s’accordent pour dire que la conjonction de ces facteurs provoque actuellement un frémissement du marché, porté par le retour des primo-accédants.

Si les prix demeurent à la baisse, la tendance pourrait donc très prochainement s’inverser. Dans le même temps, les taux d’intérêt ainsi que le taux moyen d’emprunt devraient petit à petit repartir à la hausse : la Banque de France anticipe par exemple un rebond de ce dernier à 2,40 % en 2016.

__

Pour faire court, les principaux signaux sont au vert. Si vous disposez d’un apport financier et que vous envisagez d’investir dans l’immobilier, le moment semble indiqué !

Source : YouLoveWords.com