Que va vraiment changer le paiement vocal ?

Forme du visage, empreintes digitales, iris : tous les moyens sont bons pour éviter d’avoir à mémoriser son code de carte bancaire à quatre chiffres. Au-delà, l’objectif est de fluidifier le parcours client et de faire en sorte que l’acte d’achat s’insère le plus discrètement – et le plus facilement – possible dans le quotidien. Et maintenant, c’est au tour du paiement vocal de faire son apparition parmi les nouveaux modes de paiement de demain.

paiement vocal banque nouvelles technologie innovation

Régler ses achats sur internet grâce à la voix

Le paiement par reconnaissance vocale débarque en Europe. Une étude OC&C estime par exemple que 5 Md$ seront dépensés à l’horizon 2022 grâce à cette technologie, soit 3 % des dépenses en ligne.(1)

Comment cette technologie fonctionne-t-elle concrètement ? Au moment de régler un achat sur internet, le smartphone du client va sonner. Le client n’aura qu’à décrocher et à prononcer un message type (« je m’identifie par ma voix »). Le serveur de paiement vocal va alors comparer ce message avec une phrase préenregistrée lors de la configuration. Si la correspondance est validée, le client recevra un code à saisir sur le site de e-commerce pour confirmer la transaction.

Les principaux supports à cette technologie sont le smartphone, mais aussi et bien sûr les assistants vocaux. Ces enceintes connectées, qui utilisent déjà l’intelligence artificielle pour rendre une série de services (renseigner sur la météo, tenir informé de l’actualité…), vont de plus en plus être mises à contribution pour effectuer un achat en ligne.

La reconnaissance vocale pour les opérations bancaires

La biométrie vocale va bien au-delà du seul paiement. Plusieurs expérimentations sont actuellement en cours pour tester les opérations suivantes :

  • Le virement bancaire vocal. Le client pourrait demander l’exécution d’un virement entre ses propres comptes ou vers un compte externe directement grâce à son assistant vocal. Ce dernier serait capable de relier la voix à un compte bancaire et de valider la transaction en toute sécurité.

  • La consultation des comptes. Le client pourrait interroger son assistant personnel pour connaître le solde de son compte courant.

  • Le contact direct avec le conseiller grâce à la voix. Une question sur une opération ou un produit ? Depuis son canapé, le client pourrait engager une conversation avec le service client de sa banque comme s’il se trouvait dans la même pièce.

Si la reconnaissance vocale peut s’étendre à l’ensemble de la relation bancaire, c’est qu’elle a réglé très tôt la question de la sécurité et de la confidentialité en s’appuyant sur les interfaces de programmation. Également appelées « API », ces gigantesques bases de données sécurisées permettent d’éviter le stockage des données bancaires du client par l’assistant vocal.

Ce dernier joue alors « simplement » le rôle de relais entre le client et la plateforme de e-commerce, sans jamais enregistrer les informations confidentielles. L’ensemble du processus est régulé par une directive européenne très récente, la DSP2.

Un rôle central dans le déploiement des assistants vocaux

Et demain ? Le paiement vocal devrait continuer à se développer à mesure que les assistants vocaux arriveront dans les foyers. D’après le cabinet Gartner, ils représenteront un marché de 3,5 Md$ en 2021.(2)

Les Google Home, Amazon Echo et autres Apple HomePod vont de plus en plus s’imposer pour aider les consommateurs à effectuer les achats de la maison (alimentation, produits high-tech, culturels et de loisirs…). Plus de la moitié des Français (54 %) seraient disposés à installer un assistant vocal à leur domicile selon l’institut Gfk.(3) Un contexte particulièrement favorable à l’émergence du paiement vocal.

  • Le paiement vocal permet notamment d’effectuer des achats sur internet grâce à la voix.
  • Il constitue un maillon essentiel du déploiement des assistants vocaux.

Source: YouLoveWords.com

Crédit visuel: shapecharge /iStock

 
 
 
 
 
 

Un nouveau mode de paiement européen

Et si votre carte bancaire… c'était votre doigt ?

E-commerce : comment et combien les Français dépensent-ils pour leurs achats en ligne ?

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).