Un ordinateur et une connexion Internet : c’est tout ce qu’il faut à un digital nomad pour travailler. De Paris à Londres, de New-York à Tokyo, ils sont de plus en plus nombreux. Comment ça marche ?

Toutes les professions ne sont pas logées à la même enseigne. Ce sont le plus souvent les métiers liés au conseil, à la communication et au digital (développement web, graphisme, community management,etc.) qui offrent la flexibilité nécessaire à ce mode de vie particulier. Mais certains n’hésitent pas à étendre ce mode de travail à trois catégories de travailleurs :

  • Les freelancers qui effectuent des missions pour des clients, le plus souvent en sous-traitance.

  • Les entrepreneurs, qui créent leur propre job.

  • Les travailleurs à distance, qui occupent un emploi de salarié et sont autorisés à travailler de chez eux ou d’ailleurs.

Le nomadisme digital pourrait donc concerner une part croissante de travailleurs. Une étude du gouvernement américain estime ainsi que 40 % des emplois administratifs aux États-Unis pourrait être exercés à distance.

Entre réinvention du travail et nouvel art de vivre

Attention, pas question de confondre nomadisme digital et télétravail. Les digital nomads revendiquent un art de vivre, une certaine vision du monde : voyager, s’installer à la terrasse des cafés ou au cœur d’une gare bondée, vivre entouré de personnes venues d’horizons différents. Pour les digital nomads, ce n’est plus la vie qui s’organise en fonction du travail mais plutôt l’inverse.

Etre un digital nomad présente un certain nombre d’avantages : la liberté d’aller et venir, bien sûr, mais aussi un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Le nomadisme digital permet également d’exercer dans des lieux plus confortables et/ou exotiques, de travailler aux heures où on se sent le plus productif (quand bien même cela serait au beau milieu de la nuit ou au petit matin), de s’inspirer d’un environnement différent pour y puiser sa créativité,etc.

Comme toujours, il faut aussi tenir compte des inconvénients. Et ils sont nombreux : sentiment d’isolement et manque de relations directes avec les collègues ou clients, perte de motivatio, etc. Sans compter les aspects liés au quotidien : coût de l’hébergement, besoin d’un lieu pour travailler, absence de protection sociale…

Il faut enfin s’organiser pour les transferts d’argent et la gestion de ses avoirs, situations dans lesquelles être client d’une banque en ligne peut s’avérer bien pratique.

Pourquoi les digital nomads seront plus nombreux demain ?

Malgré ses contraintes, ce mode de vie séduit et comprend sa part de rêve. Il y a d’ailleurs fort à parier que les digital nomads seront encore plus nombreux demain :

  • Cette nouvelle génération de professionnels s’organise (création de réseaux d’entraide, organisation d’évènements, etc.) et se fera entendre de manière croissante.

  • Le poids du digital dans l’économie va continuer de s’accroître et les possibilités de travail à distance offertes par le digital vont encore se développer.

Un pronostic pour demain ? L’apparition d’une nouvelle génération de digital nomads « intermittents », qui feront ce choix de vie pour une période bien définie : entre deux postes, lors d’une création d’activité... Et pourquoi pas vous ?

Découvrez plus d’articles et de conseils dans notre dossier dédié « Le budget et les vacances. »

Source : YouLoveWords Crédit Visuel : Todor_Tsekov/ iStock