marchés financiersbourse

Comment et pourquoi les taux de la BCE affectent-ils la bourse ?

Depuis quelques mois, la Banque centrale européenne (BCE) a choisi d’opter pour un resserrement monétaire, avec des taux directeurs de la zone euro qui sont régulièrement revus à la hausse pour contrer l’inflation. Des modifications qui impactent tout le marché, et notamment la bourse. 

L'investissement en bourse comporte un risque de perte totale ou partielle du capital investi.

Publié le 2 mai 2023

Les taux fixés par la BCE ont des conséquences directes sur le marché boursier.

Les taux directeurs de la BCE, un élément clé à connaître 

Institution incontournable dans le bon fonctionnement de l’Union européenne, la Banque centrale européenne (BCE) a pour objectif de préserver la valeur de l’euro à moyen et long terme. Le rôle de cet organisme est d’assurer la stabilité des prix et de soutenir la croissance économique, notamment en fixant des taux d’intérêt qu’il prélève lorsqu’il fournit de la liquidité au système bancaire de la zone européenne. C’est ce que l’on appelle les taux d’intérêt directeurs.

En pratique, la Banque centrale européenne utilise non pas un mais trois taux directeurs différents, à savoir :

  • le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement,

  •  le taux de la facilité de prêt marginal 

  •  le taux de rémunération des dépôts.

En février 2023, les trois taux directeurs de la zone euro ont une nouvelle fois été relevés, dans le cadre d’une stratégie d’augmentation inédite amorcée au cours de l’année passée et qui promet de se poursuivre au cours des mois à venir.(1)

Comprendre pourquoi la BCE change ses taux d’intérêt

De manière générale, si vous vous demandez comment et pourquoi la BCE fait évoluer ses taux d’intérêt, c’est afin de contrôler et surtout limiter la hausse de l’inflation. Cela fait partie de la mise en place d’une politique monétaire globale cherchant à maintenir l’inflation à un niveau avoisinant les 2% à moyen terme. (1)

Concrètement, lorsque l’inflation est trop élevée, la BCE augmente ses taux d’intérêt, en vue d’entraîner une baisse des dépenses dans l’économie, ce qui ralentit alors le taux d’inflation. À l’inverse, lorsque la BCE revoit son taux d’intérêt à la baisse, c’est essentiellement pour inciter à une augmentation des dépenses, de façon à favoriser l’activité économique et stimuler l’économie.

La modification des taux d’intérêt directeurs a un impact direct sur les banques et un impact indirect sur les taux appliqués par ces banques aux prêts et aux dépôts de leurs clients. Dans les faits, une hausse des taux directeurs va générer une hausse du coût d’un crédit, ce qui va influencer directement les comportements d’épargne, d’investissement et de consommation des ménages comme des entreprises. Inversement, une baisse des taux directeurs va plutôt entraîner une augmentation de la demande de crédits et de la consommation. En d’autres termes, l’évolution des taux de la BCE affecte directement et indirectement la quantité d’argent que les particuliers et les entreprises ont à dépenser dans l’économie.

L’impact de ces taux sur la bourse

Dans ce contexte, on comprend mieux comment et pourquoi les taux de la BCE affectent la bourse : chaque variation de taux de la BCE fait logiquement réagir rapidement les marchés boursiers car, par principe, les investisseurs cherchent toujours à anticiper la performance future des titres placés en bourse. Or, un changement de taux d’intérêt implique des changements potentiellement majeurs au sein de l’économie et donc au sein de la bourse également.

L'investissement en bourse comporte un risque de perte totale ou partielle du capital investi.

Dans le détail, sur le marché des actions, les taux d’intérêts de la BCE et le cours du marché évoluent généralement de façon contraire : lorsque les taux directeurs augmentent, le cours des actions tend à baisser et inversement. Mais cela ne se vérifie pas forcément pour tous les secteurs, avec notamment des valeurs cycliques et de croissance à distinguer. 

Sur le marché des obligations, on retrouve la même logique. Les obligations sont corrélées négativement aux taux d’intérêt : lorsque ces derniers augmentent, les prix des obligations baissent et leur rendement augmente. Inversement, lorsque la BCE baisse ses taux directeurs, le prix des obligations des Etats européens augmente et leur rendement baisse, avec des obligations d’entreprise européennes indexées sur les obligations d’Etats qui connaissent souvent la même évolution. 

En marge de cela, pour comprendre comment et pourquoi les taux de la BCE affectent la bourse, il faut savoir que l’évolution des taux directeurs de la BCE a également un impact direct sur le marché des devises (Forex). En pratique, des taux directeurs élevés impliquent une meilleure rentabilité des crédits en euros pour les organismes de prêts, quels qu’ils soient, et une plus grande valeur de l’euro face aux autres devises. Cela va alors automatiquement inciter les investisseurs à se concentrer davantage sur le marché de la zone euro. Résultat, la demande globale de cette monnaie augmente sur le marché des devises. À l’inverse, des taux directeurs en baisse impliquent une perte de valeur de l’euro face aux autres devises, d’où une attractivité moins importante.

On vient de le voir, toute annonce de la BCE et toute évolution des taux directeurs est susceptible de causer une certaine volatilité sur les marchés boursiers. D’où l’importance de suivre la variation des taux de la BCE au jour le jour ! 

A noter :  Suivez toutes les informations et actualités sur la finance et l'économie en restant connecté aux marchés boursiers. Consultez les valeurs boursières et les principaux indices mondiaux grâce à l'Accès Marchés Fortuneo

Source : Jellyfish Crédit visuel : artjazz


Logo Label excellence 2023

Fortuneo, le tarif Bourse 0 courtage récompensé

Fortuneo récompensée par le label d'Excellence pour le tarif "0 Courtage" de ses comptes-titres
(Les dossiers de l'Epargne, septembre 2022).

Détails

Consultez nos articles aux thématiques similaires