bourseinnovation

Comment l’intelligence artificielle va-t-elle impacter les marchés financiers en 2023 ?

L’intelligence artificielle promet d’être un sujet fort en cette année 2023. Et ce sujet devrait impacter tous les secteurs, dont celui de la finance, avec une démocratisation qui est très attendue. Mais aussi quelque peu redoutée par certains.

Publié le 2 mai 2023

 En 2023, l’intelligence artificielle promet de s’imposer toujours plus sur les marchés financiers.

L’intelligence artificielle, une notion à comprendre

En quelques mots, l’intelligence artificielle (IA ou encore AI, pour Artificial Intelligence en anglais) désigne le domaine de la science informatique qui consiste à créer des systèmes informatiques complexes capables de simuler certains traits de l’intelligence humaine comme les capacités de raisonnement, de compréhension ou encore d’apprentissage. En d’autres termes, il s’agit de donner la possibilité à des machines d’imiter et de pratiquer une forme d’intelligence humaine.

Si l’intelligence artificielle fait beaucoup parler d’elle actuellement, il ne s’agit pourtant pas d’un sujet nouveau puisque le mathématicien Alan Turing soulevait déjà la question d’apporter aux machines une forme d’intelligence dès les années 1950. Simplement, ces dernières années et ces derniers mois, la révolution s’accélère.

Pour parler d’intelligence artificielle, deux points sont importants : le système informatique en question doit disposer d’une capacité de calcul algorithmique élevée et d’une capacité d’apprentissage autonome. Dès lors, une machine peut, à partir d’exemples initiaux, se créer une base de données complète au sein de laquelle elle pourra chercher de l’information pour résoudre des problèmes encore jamais rencontrés.

L’intelligence artificielle peut prendre plusieurs formes. Elle peut notamment être « forte » ou « faible ». Dans le premier cas, elle a pour finalité de remplacer réellement l’intelligence humaine et elle pourrait alors développer une sensibilité et une volonté autonome, voire une conscience. Dans le second cas, elle constitue plutôt une aide aux décisions et aux tâches répétitives (réalisation de calculs, traitement d’un grand volume de données, résolution de problèmes spécifiques de façon automatisée…), en agissant uniquement en fonction de la manière dont elle a été programmée par l’être humain.

Une technologie déjà bien présente sur les marchés financiers

L’intelligence artificielle est d’ores et déjà utilisée dans le monde de la finance. En effet, l’IA a trouvé sa place dans le trading haute fréquence (THF) ou le trading algorithmique, qui repose sur le fait de transmettre de façon automatique et à très grande vitesse des ordres sur les marchés financiers à l’aide d’algorithmes, sans intervention humaine.(1) En pratique, les algorithmes analysent et anticipent les mouvements du marché tandis que l’automatisation permet de se positionner très rapidement sur le marché avec des transactions réalisées en une microseconde. Le but ? Générer des gains faibles à chaque opération mais en multipliant les transactions.

Ce type de trading, né aux Etats-Unis, s’est développé au milieu des années 2000 mais connaît actuellement un essoufflement car il est de moins en moins rentable. Ce type de trading est donc amené à évoluer. En cause ? Une concurrence toujours plus féroce, des coûts élevés et une faible liquidité, entre autres choses. Mais l’intelligence artificielle sur les marchés financiers n’a pas pour autant dit son dernier mot, bien au contraire.

D’autres transformations en vue sur les marchés financiers

En cette année 2023, l’IA est globalement utilisée pour trois points-clés : tenter de prédire l’avenir des tendances boursières, mieux gérer les risques pour ainsi espérer augmenter les performances des portefeuilles financiers. Mais ce qui change aujourd’hui, c’est qu’elle est de plus en plus vue comme étant un outil aidant le trader humain plutôt que le remplaçant purement et simplement. Toutefois, gardez bien en tête que l'investissement en bourse comporte un risque de perte totale ou partielle du capital investi. 

Au cours des mois à venir, grâce à sa capacité à traiter de grandes quantités d’informations sur les clients, l’intelligence artificielle promet d’être toujours plus utilisée notamment pour examiner la santé financière de nombreuses entreprises, suivre les changements en temps réel et profiter de conseils personnalisés basés sur les nouvelles données entrantes.

Aussi, l’automatisation de certains processus va indéniablement se poursuivre. Mais elle évolue en étant de plus en plus axée sur la RegTech, à savoir l’utilisation de nouvelles technologies pour répondre aux exigences liées à la conformité réglementaire, ce qui permettra à chacun de se concentrer sur d’autres questions au sein des marchés financiers.

Des avantages mais aussi des risques à considérer

Globalement, l’avantage non négligeable de l’utilisation de l’intelligence artificielle sur les marchés financiers est le fait qu’elle augmente l’efficacité, réduit le temps d’action et baisse les risques d’erreur grâce à la suppression du facteur « humain » et émotionnel du système de prise de décision. Avec cette technologie, il n’existe pas d’éventuelle mauvaise gestion des émotions qui pourrait biaiser les prises de décisions. Les algorithmes suppriment les ordres passés sous fond de panique, suivisme, précipitation ou autre emballement. Et, à l’inverse, pas de paralysie à craindre non plus. 

En revanche, du côté des risques à connaître, il convient de noter la dépendance à la qualité des données transmises à l’intelligence artificielle et le risque de vulnérabilité face aux menaces informatiques. En clair, en cas de bug, de panne ou d’erreur informatique, le marché pourrait bien se retrouver déstabilisé et les traders pourraient perdre gros. 

Enfin, de manière générale, la question de l’utilisation de l’intelligence artificielle pose la question de l’équité sur les marchés financiers. Concrètement, les petits épargnants qui n’ont pas accès à cette technologie se retrouvent distancés car il leur est impossible de réagir aussi vite qu’un algorithme. Par ailleurs, il existe une asymétrie d’information entre les différentes parties actives sur le marché financier en question, au point de pouvoir parler d’une certaine concurrence déloyale avec des petits épargnants convaincus que les meilleures opportunités leur échappent et qu’ils ne peuvent rien faire pour changer cela.

Enfin, l’un des autres dangers de l’IA sur les marchés financiers est qu’elle peut être une source de fraudes avec des cybercriminels qui développent à leur tour leurs propres algorithmes malveillants. Dans ce contexte, le défi du moment repose sur les autorités des marchés, qui cherchent à mettre en place des mécanismes de régulation et différentes législations pour réussir à incorporer l’IA dans les marchés financiers sans en perdre le contrôle. Affaire à suivre… 

Sources : Jellyfish 

Crédit visuel : Gorodenkoff


Logo Label excellence 2023

Fortuneo, le tarif Bourse 0 courtage récompensé

Fortuneo récompensée par le label d'Excellence pour le tarif "0 Courtage" de ses comptes-titres
(Les dossiers de l'Epargne, septembre 2022).

Détails

Consultez nos articles aux thématiques similaires