Ce n'est pas très romantique, mais bien choisir sa date de mariage permettait de faire de vraies économies au moment de remplir sa déclaration fiscale. Or ce n’est plus le cas !

Vous aviez des revenus réguliers ou étiez salarié

Dans ce cas, les choses étaient très simples. La date idéale se situait au milieu de l'année civile: fin juin, début juillet. Il ne s'agissait pas d'être sûr que le soleil serait au rendez-vous pour la noce, mais plutôt de faire de véritables économies sur les impôts concernant l'année du mariage.

En effet, en vous mariant, vous changez de situation fiscale. L'année de votre mariage, vous deviez établir 3 déclarations sur les revenus pour les services fiscaux :

  • Une déclaration individuelle pour chacun des époux encore célibataires avec une part chacun.
  • Une déclaration pour le couple avec deux parts.

Il est évident que réaliser ces déclarations sur 6 mois était fort avantageux ! Pourquoi ? Car le taux d’imposition est progressif ! Ainsi, déclarer ses revenus en deux fois revenait à déclarer à chaque fois la moitié de ses revenus et ainsi être imposé en deux fois sur la base d’un taux d’imposition faible. En revanche, déclarer l’ensemble de ses revenus en une seule fois vous exposait au risque de monter dans les barèmes… et de souffrir d’un taux d’imposition plus élevé.

Vous aviez des revenus irréguliers

Vous étiez intérimaire, profession libérale ou gérant non salarié par exemple, et vos revenus n'étaient pas stables. Il fallait alors faire preuve de finesse mathématique et d'anticipation.

En effet, il était nécessaire dans ce cas d’avoir une idée de la date de vos rentrées d'argent ou de vos gros contrats afin de pouvoir se marier au moment où, approximativement, la moitié du chiffre d’affaires annuel serait réalisé.

Aujourd’hui, la date de mariage n’a plus d’importance !

Depuis le 1er janvier 2011, la législation a changé. Désormais, pour l'année de votre mariage, vous avez deux possibilités. Soit remplir deux déclarations individuelles pour l'année complète, soit remplir votre première déclaration commune pour l'année. À vous de calculer ce qui est le plus intéressant.

La date de vos noces n’a donc plus d’importance fiscale et vous voici libre de votre choix. Les mariages prenant place au mitan de l’année n’ont donc plus d’autre intérêt que la longueur des jours et la douceur du climat estival !

Source : YouLoveWords.com