Bourses mondiales : comment investir sur des valeurs ou actions étrangères ?

Bourses mondiales : comment investir sur des valeurs ou actions étrangères ?

Diversifier votre portefeuille en dehors de la Bourse de Paris peut améliorer la performance de vos investissements financiers. Pourtant, la pratique reste encore timide et beaucoup d’investisseurs français hésitent à se lancer sur les marchés étrangers.

Investir sur la bourse mondiale

Investir dans des actions étrangères reste un investissement boursier qui ne garantit pas le capital versé et est soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse.

Faut-il investir ailleurs que “chez nous” ?

C’est un phénomène bien connu en économie : les Français ont tendance à investir en France plutôt qu’à l’étranger. Il s’agit d’un biais cognitif qui pousse les épargnants à investir dans des sociétés qu’ils connaissent. On parle alors de “biais domestique” (ou “home bias”).

Ce phénomène qui touche en réalité tous les pays est en fait assez logique : si vous êtes un investisseur français, il est plus facile de s’informer sur Peugeot, L’Oréal ou Danone. En revanche, ça se complique quand il s’agit de Dongseng (un constructeur automobile chinois) ou E-mart (le plus grand détaillant de Corée du Sud).

Pourtant, diversifier son portefeuille à l’étranger n’est pas sans intérêt, bien au contraire. Cela permet éventuellement de bénéficier de rendements supérieurs dans des pays au taux de croissance plus important.

Investir sur des valeurs étrangères n’est pas sans risque. Comme pour tous les placements financiers, le risque de perte en capital est réel et pour réduire le risque, mieux vaut bien se renseigner sur la santé financière des entreprises étrangères, le risque politique du pays, etc. Pour cela, rien de mieux que de se faire accompagner par un professionnel.

Alors, comment investir dans des valeurs étrangères ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour investir sur des actions étrangères. Avant même de vous demander quelles valeurs vous devez privilégier, vous devez d’abord vous poser la question de l'enveloppe qui hébergera vos investissements. PEA, comptes-titre ordinaire (CTO)? Chacun de ces comptes Bourse propose un cadre fiscal et juridique propre qui sera plus ou moins intéressant selon votre horizon d’investissement, le montant de vos encours ou encore de votre stratégie de diversification géographique.

Prenons le cas du PEA, ce compte Bourse permet d’investir uniquement sur des valeurs européennes avec un plafond d’investissement limité à 150 000 euros en contrepartie d’un cadre fiscal attractif sur le long terme(1). En se limitant aux entreprises européennes, le PEA peut sembler restreindre votre capacité de diversification géographique. Mais ce n’est pas forcément le cas car en investissant dans des multinationales européennes qui réalisent leur activité dans le monde entier cela peut permettre de se prémunir des aléas des activités sur le marché domestique.

Si votre ambition est plus internationale, alors le CTO est fait pour vous. Il vous donne accès à toutes les zones géographiques (Europe, Etats-Unis, Asie, Amérique latine) et permet d’investir sur une large gamme de produits financiers. C’est donc l’enveloppe qui s’avère être la plus appropriée pour bénéficier d'une diversification géographique plus large de votre portefeuille.

Investir en direct ou en acquérant des parts de fonds ?

Passé la question de l'enveloppe, il vous reste à savoir de quelle manière investir dans des entreprises étrangères. La solution la plus simple consiste à investir en direct en acquérant des titres de la société sur les marchés boursiers à travers votre PEA ou CTO. A moins d’avoir des connaissances pointues en finance et en évolution des marchés, cette stratégie d’investissement n’est probablement pas la plus sécurisée.

Une des stratégies peut être de privilégier les OPC : en acquérant des parts de ces fonds, vous investissez ainsi dans un panaché de valeurs géré par un professionnel. Il existe une grande variété d’OPC avec des couples rendement/risque très différents. Il convient alors d’étudier avec minutie les fonds offrant les meilleures évolutions sur les 5 ou 10 dernières années. Bien que les performances passées ne préjugent pas des performances futures, cette étape vous permettra au moins d’avoir une idée de la volatilité des OPC. Vous pouvez vous référer aux notations Morningstar, reconnu pour la qualité de ses analyses sur les fonds.

Les risques d’investir à l’étranger

En investissant sur les marchés financiers, vous courez toujours un risque de perte en capital. Vous l’aurez compris, pour réduire les risques, il convient de diversifier votre portefeuille en termes de classes d’actifs et de zones géographiques pour définir le meilleur ratio rendement/risque.

Enfin pour lisser le risque, il est conseillé de lisser vos investissements et d’avoir un horizon d’investissement à long terme pour essayer de limiter les aléas des marchés.

Source : Webedia, août 2019.

Crédit visuel : Morsa Image, Gettyimage.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Bourse : comment diversifier son portefeuille ?

Compte-titres ordinaire : ses atouts pour investir en Bourse

Que pouvez-vous faire en cas de baisse des cours ?

DÉCOUVREZ L’OFFRE BOURSE FORTUNEO


  • 0 € de droits de garde et tenue de compte.
  • Des frais de courtage réduits *.
  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous.
N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).