Qu’est-ce qu’une Fintech ? Définition et exemples

Savez-vous ce que sont les Fintech ? Avec leurs solutions novatrices de paiement, de financement ou encore d’investissement, ces entreprises sont venues bouleverser le monde de la finance et de la banque. Zoom sur les Fintech : définition et exemples.

Les informations communiquées dans cette article ne constituent pas un conseil en investissement et ne saurait engager la responsabilité de Fortuneo pour toute décision prise ou non sur cette base.

Comment savoir si votre paiement est sécurisé sur Internet ?

Les Fintech, start-up de la finance

Les Fintech, de la contraction des termes "finance" et "technologie", sont des entreprises qui utilisent la technologie et l’innovation pour réinventer les services financiers. Prenant fréquemment la forme de start-up, elles s’appuient sur le numérique, les outils mobiles ou encore l’intelligence artificielle pour proposer des solutions alternatives de paiement, de financement, d’investissement en bourse, etc.

Les Fintech connaissent un essor relativement important depuis une douzaine d’années. En 2008, les investissements annuels mondiaux dans ce type d’entreprises atteignaient 928 millions de dollars. Ce chiffre a triplé en cinq ans, passant à près de 3 milliards de dollars en 2013. En 2020, ce sont environ 105 milliards de dollars qui ont été injectés dans les Fintech.

Des services de paiement d’un nouveau genre

Les Fintech sont nombreuses à s’être positionnées sur le segment des services de paiement , en créant notamment des portefeuilles électroniques (ou e-wallets). Ces dispositifs liés à une carte ou un compte bancaire permettent d’effectuer des virements de particulier à particulier et de régler des achats en ligne en saisissant simplement un identifiant et un code secret.

Elles se sont aussi lancées dans le paiement mobile, offrant la possibilité aux usagers de régler un commerçant ou de rembourser un proche par le biais de leur smartphone. Pour cela, l’utilisateur doit entrer le montant à payer dans une application mobile pour générer un QR code , à scanner par le marchand ou la personne destinataire avec sa douchette ou son téléphone.

Des plateformes de financement participatif

Autre domaine regroupant de multiples Fintech : celui du financement. Les plateformes de crowdfunding , par exemple, invitent les particuliers à faire des dons pour permettre à des projets créatifs, associatifs, entrepreneuriaux, etc., de voir le jour.

Il existe également des sites pratiquant le crowdlending, ou prêt participatif. Ceux-ci appellent les internautes à soutenir le développement d’une PME en lui versant directement des fonds, qui lui seront remboursés par la suite avec des intérêts.

Le crowdfunding et le crowdlending comportent des risques de perte totale ou partielle en capital si le projet soutenu n’aboutit pas et le taux d’intérêt n’est pas forcément garanti.

Certaines Fintech sont tournées vers le financement de secteurs précis comme l’agroalimentaire ou l’immobilier.

Des supports d’investissement automatiques

Les Fintech peuvent aussi fournir des services d’investissement en bourse, prenant la forme de robo-advisors, ou robots-conseillers. Basés sur des algorithmes, ces systèmes gèrent automatiquement des portefeuilles d'actifs conformément au profil de l’utilisateur et aux informations qu’il a communiquées sur sa situation financière.

On trouve également des start-up axées sur l’investissement dans les cryptomonnaies. Celles-ci proposent, entre autres, des outils permettant de protéger les actifs sensibles comme le bitcoin et l’ethereum.

L’investissement en cryptomonnaie comporte un risque de perte totale ou partielle en capital.

Un souffle nouveau dans le monde de la finance

Avec plus de 10 000 entreprises recensées sur la planète en 2021 , dont de multiples start-up françaises , les Fintech font aujourd’hui partie du paysage financier. Les banques ont ainsi profité de l'élan créé par ces start-up pour proposer de nouveaux services et innover. Certaines banques de réseau ont ainsi profité de l’élan créé par ces start-up pour se moderniser. En réponse aux solutions innovantes des Fintech en matière de paiement ou encore d’investissement, elles ont notamment accentué la digitalisation de leurs offres.

Banques et Fintech, des entreprises complémentaires

Les fintech de la finance occupent des segments traditionnellement réservés aux banques de réseau, dont ceux des opérations bancaires courantes, des activités de paiement et des activités de prêt. Une Fintech n’a toutefois pas vocation à remplacer un établissement bancaire, dont la gamme de services est bien plus vaste.

Habituellement monoproduit, ce type d’entreprise est utile aux consommateurs pour combler des besoins précis ou ponctuels, ou éventuellement pour compléter l’offre de leur banque. On peut ainsi citer les services de paiement entre particuliers par téléphone mobile qui permettent par exemple aux clients de se rembourser instantanément.

… voire de véritables alliées

Loin de se présenter comme des rivales, certaines Fintech peuvent même être de véritables alliées pour les établissements bancaires. C’est le cas des Regtech, à l’origine de solutions visant à rendre plus efficace la gestion des processus réglementaires applicables au sein du secteur financier.

D’autres Fintech donnent l’opportunité aux banques d’étoffer leur offre, et ainsi d’améliorer l’expérience de leurs clients. Il n’est plus rare désormais de voir les établissements bancaires, et surtout les banques en ligne nouer des partenariats avec des start-up de la finance pour augmenter l’attractivité de leurs services.

Les banques en ligne, la meilleure alternative ?

Les banques en ligne, justement, ont parfaitement de quoi se mesurer aux Fintech, et particulièrement aux néobanques (des start-up proposant des comptes en ligne, souvent via une application mobile). Les consommateurs qui se tournent vers les néobanques pour une carte bancaire sont généralement attirés par la facilité d’utilisation et les tarifs compétitifs de ces établissements 100 % digitaux. Ils profiteront d’une expérience similaire auprès d’une banque en ligne, avec une offre de services et de produit large et un poids financier établi.

Adossées à des groupes financiers solides, les banques en ligne proposent des comptes courants, mais également des livrets d’épargne (réglementés ou non), des prêts et des assurances-vie. Accessibles via un ordinateur ou un smartphone, elles se caractérisent aussi par leurs offres très avantageuses en comparaison avec celles des banques de réseau.

Banque

Comment optimiser son budget en 4 pistes

Banque

Tout savoir sur le compte commun

Banque

Tout savoir sur le transfert de banque

Découvrez les offres Fortuneo

0

  • 0 € de droits de garde, abonnement et tenue de compte.

  • Des frais de courtage réduits.*

  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous : streaming, analyse technique, passage d’ordre rapide.