Tous les types d’ordres en bourse expliqués

Ordre au marché, à la meilleure limite, à seuil ou à plage de déclenchement… plusieurs types d’ordres de bourse sont à votre disposition pour élaborer vos stratégies financières. Quelles sont leurs caractéristiques et quand les utiliser ? Il est important de garder en tête que l’investissement boursier présente des risques de perte en capital.

Il existe plusieurs types d’ordres de bourse, à choisir selon votre stratégie d’investissement.

Désireux d’investir pour faire fructifier votre patrimoine, diversifier votre épargne ou préparer votre retraite, vous venez de créer un portefeuille boursier. Avant de réaliser vos premiers placements financiers, il est essentiel de vous informer sur les différents types d’ordres de bourse et de comprendre leur fonctionnement.

Rappel : Les ordres de bourse servent à échanger des instruments financiers (par exemple des actions, obligations ou d’autres actifs) sur les marchés réglementés. Ils prennent la forme de requêtes, formulées pour l’achat ou la vente d’un nombre d’unités d’un instrument financier spécifique. Ces requêtes sont transmises au marché par l’intermédiaire de votre banque. Elles y sont exécutées tant qu’il y a de l’offre et de la demande, selon des règles de priorité. Certains types d’ordres de bourse garantissent la rapidité d’exécution de vos transactions, d’autres vous apportent une certaine maîtrise du prix d’acquisition ou de cession de vos titres.

L’ordre au marché, pour acheter ou vendre rapidement

L’ordre au marché est prioritaire sur tous les autres types d’ordres de bourse. Il est exécuté dès son arrivée dans le carnet d’ordres, au maximum des contreparties disponibles.

Par exemple :

  • Vous passez un ordre au marché pour l’achat de 200 actions X.

  • À ce moment-là, les meilleures offres concernant l’action X sont de 100 unités pour 50 € et 150 unités pour 51 €.
    => L’achat de 100 actions à 50 € et de 100 actions à 51 € est aussitôt validé.

  • Il faut préciser que le solde non exécuté devient un ordre limité à 50€.

L’avantage de l’ordre au marché, c’est son exécution rapide et assurée. La quantité souhaitée d’actions est achetée ou vendue immédiatement et en totalité, à condition qu’il y ait suffisamment de contreparties présentes dans le carnet d’ordres. L’inconvénient de cet ordre de bourse réside dans la non-maîtrise des prix, qui dépendent entièrement du marché.

L’ordre à la meilleure limite, pour bénéficier du meilleur prix

L’ordre à la meilleure limite est exécuté à la meilleure offre disponible sur le marché dans le cas d’un achat, ou à la meilleure demande pour une vente. S’il est passé avant le début de la séance boursière, les titres sont achetés ou vendus au cours d’ouverture.

Exemple 1 :

  • Vous placez un ordre à la meilleure limite en cours de séance pour la vente de 100 actions Y.

  • La meilleure demande est de 150 unités pour 50 €.
    => Vous vendez 100 actions Y à 50 €.

Exemple 2 :

  • Vous passez un ordre à la meilleure limite pour l’achat de 100 actions Y.

  • La meilleure offre regroupe 70 unités pour 50 €.
    => Vous obtenez seulement 70 actions Y, au prix de 50 €.

Ce type d’ordre de bourse vous permet de profiter du meilleur cours accessible sur le marché à un instant donné. Vous n’avez toutefois aucun contrôle sur le prix d’acquisition ou de cession des titres. Par ailleurs, votre ordre pourra n’être que partiellement exécuté si les volumes d’échange sont faibles.

L’ordre à cours limité, pour maîtriser le prix d’exécution

L’ordre à cours limité est assorti d’un cours d’exécution maximum pour un achat, ou minimum pour une vente.

Par exemple :

  • Vous passez un ordre pour l’achat de 150 actions Z, au cours maximum de 20 €.

  • La meilleure contrepartie est de 80 unités à 19 €. Elle est suivie d’offres à 20 € pour 40 unités et à 21 € pour 40 autres unités.
    => L’achat de 80 actions Z à 19 € et de 40 actions Z à 20 € est réalisé. Les titres à 21 € ne sont pas acquis.

Avec l’ordre à cours limité, vous pouvez maîtriser le prix d’achat ou de vente de vos actions, dans le sens où celui-ci ne dépassera pas une valeur déterminée par vous-même. Néanmoins, si le cours reste supérieur ou inférieur à cette valeur, votre ordre ne sera pas déclenché, et aucun titre ne sera acheté ou vendu. Si la limite de prix est atteinte, mais que les contreparties répondant à vos conditions de prix sont peu nombreuses, votre ordre pourra n’être exécuté qu’en partie.

L’ordre à seuil de déclenchement, contre les retournements de marché

L’ordre à seuil de déclenchement est paramétré avec un seuil de prix, dont le franchissement entraîne une exécution automatique. Quand le prix défini est atteint, l’ordre à seuil de déclenchement se transforme en ordre au marché. L’achat ou la vente des titres se déroule alors au mieux des contreparties accessibles.

Exemple 1 :

  • Vous placez un ordre pour la vente de 60 actions V avec un seuil de déclenchement à 80 €.

  • Le cours de l’action V évolue à la baisse, jusqu’à arriver à 80 €.

  • À cet instant, 100 actions V sont demandées dans le carnet d’ordres au prix de 80 €.
    => La vente de vos 60 actions est validée pour 80 € l’unité, sans aucune action de votre part.

Exemple 2 :

  • Vous passez un ordre pour l’achat de 100 actions V avec un seuil de déclenchement à 90 €.

  • Le cours de l’action V monte et dépasse 90 €.

  • Dans le carnet d’ordres, 60 actions V sont affichées au prix de 91 €, puis 60 titres sont proposés à 92 €. Ce sont les meilleures contreparties disponibles.
    => L’achat de 60 actions à 91 € et de 40 actions à 92 € est déclenché.

Ce type d’ordre vous permet de limiter vos pertes en cas de retournement du marché ou d’éviter de payer trop cher un titre dont le cours suit une tendance haussière. De par son exécution automatique, il est très utile si vous n’avez pas la possibilité de réagir aux cours de la bourse en temps réel, notamment si vous êtes en congé ou en déplacement sans connexion à internet.

L’ordre à plage de déclenchement, pour une double sécurité

L’ordre à plage de déclenchement fonctionne sur le même principe que l’ordre à seuil de déclenchement, avec en plus une limite au-delà (à l’achat) ou en deçà (à la vente) de laquelle il n’est plus exécuté.

Par exemple :

  • Vous transmettez un ordre pour l’achat de 60 actions W avec un seuil de déclenchement à 50 € et une limite d’exécution à 52 €.

  • Le cours de l’action W augmente jusqu’à 50 €.

  • Dans le carnet d’ordres, 20 actions sont offertes à 51 €, puis 20 actions sont vendues à 52 €, et 50 actions sont cédées à 54 €.
    => Seul l’achat de 20 actions à 51 € et 20 actions à 52 € est enregistré.

Ce type d’ordre de bourse est avantageux pour vous séparer automatiquement d’actifs dont le cours est en baisse, tout en stoppant la vente si le prix des contreparties devient vraiment trop bas. Dans une logique similaire, vous pouvez l’utiliser pour déclencher l’achat de titres dont le cours monte, sans pour autant risquer de payer vos actions à un prix excessif en cas d’emballement du marché.

D’autres types d’ordres de bourse, pour une stratégie personnalisée

Il existe d’autres types d’ordres de bourse, plus élaborés que les ordres classiques précités. L’ordre stop suiveur, l’un des Ordres Intelligents® de Fortuneo, vous permet par exemple de protéger vos actions contre une évolution défavorable de leur cours grâce à un stop de protection dynamique.

L’investissement boursier présente des risques de perte en capital. Cet article est donné à titre purement informatif. Il ne constitue en aucun cas un conseil d’ordre financier ou d’investissement de la part de Fortuneo, et ne saurait engager la responsabilité de Fortuneo pour toute décision prise ou non sur cette base. Les exemples qu’il contient sont volontairement simplifiés pour améliorer la compréhension du lecteur.

Source: Jellyfish, Juin 2022

Crédit visuel : Gettyimages

On vous conseille aussi...

Le compte-titres vous permet d’acheter et de gérer vos titres financiers.

Bourse

Qu’est-ce qu’un compte-titres ?

L’ordre d’achat est une action incontournable en bourse.

Bourse

Tout savoir des ordres d’achat et leur utilisation

Qu'apporte la Fintech aux banques

Tendances Banque digitale

Qu’est-ce qu’une Fintech ?