Investir dans le vin, est-ce une bonne idée de placement ?

Investir dans le vin, est-ce une bonne idée de placement ?

Avant d’investir dans le vin, il est nécessaire d’avoir du temps, des moyens importants et d’être bien renseigné. Car si l’investissement dans le vin est un outil de diversification patrimoniale, il comporte aussi une part de risque de perte en capital.

Le vin un véritable investissement

Investir dans les grands crus

Le marché du vin répond à une règle universelle : l’évolution de l’offre et de la demande fixe les prix. Ramené au monde viticole, cela donne des grands crus, aux volumes limités, qui se vendent à des prix très élevés. Les vins de table, eux, sont généralement plus accessibles. Sur cette base, il peut être intéressant d’investir dans des grands crus car comme sur tout marché, c’est la rareté qui donne sa valeur à tout bien.

Le vin, un placement performant ?

Comme tout produit financier, le nectar rouge ou blanc a sa propre cote : le WineDex. Cet indice permet la traçabilité et la certification des grands vins. Il permet également de mettre en perspective l’évolution du prix et donc d’aider, grâce à des indicateurs, les amateurs ou les investisseurs de vin à se forger, eux-mêmes, leurs propres avis.(1)

Notez que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Pour limiter les risques, il peut être donc recommandé d’acheter des bouteilles de différents millésimes et de se fournir auprès de différents domaines.

Les bouteilles, c’est du solide !

L'un des avantages de l’investissement dans le vin est qu’il repose sur du concret . Les bonnes vieilles bouteilles sont des actifs en dur. En plus, les grands crus qui composent généralement la majeure partie de ces investissements dans le vin ont une réputation et une marque qui peuvent présager une certaine solidité. La probabilité que les grands domaines viticoles disparaissent du jour au lendemain est faible même si, comme tout investissement, il comporte une part de risque de perte en capital.

La valeur augmente avec l’âge

Les bons investissements nécessitent une bonne connaissance du marché et les conseils avisés d’un expert du secteur viticole. Ne mettez pas toutes vos bouteilles dans le même panier, la diversification de vos investissements doit aussi s’appliquer dans l’achat de vos grands crus. Pour cela, vous devez prendre le temps de chercher des opportunités dans différents vignobles, éventuellement à l’étranger, pour ne pas dépendre uniquement du Bordelais ou de la Bourgogne.

A noter : le vin peut mettre du temps à produire ses fruits. C’est connu, bien souvent, le vin se bonifie avec l’âge De manière générale et en fonction des bouteilles, il faut parfois plusieurs années pour commencer à voir sa cave prendre de la valeur. Cela peut aussi prendre plusieurs dizaines d’années pour certains millésimes. Pour rappel, il n’est pas garanti que vos bouteilles prennent de la valeur car elles peuvent aussi en perdre.

Différentes manières d’investir dans le vin

Investir dans le vin, ne se résume pas uniquement à dénicher quelques bonnes bouteilles chez votre caviste. Il existe des fonds spécialisés dans l’investissement vinicole (que l’on appelle parfois le vin-papier) qui investissent dans des grands crus sélectionnés avec l’aide d’œnologues. Dans ce cas, pas de bouteille ou de cave chez vous, il s’agit uniquement d’un placement financier.

Une autre solution consiste à investir dans des groupements fonciers viticoles (GFV) qui vous permettent d’acquérir une ou plusieurs parcelles de vigne. L’autre avantage des GFV réside dans sa fiscalité attractive. En effet, les revenus sont imposables dans la catégorie des revenus fonciers et, lors de la cession de vos parts, les plus-values éventuelles sont assujetties à l’imposition des plus-values immobilières (2)(3). En revanche, leur principal inconvénient est leur ticket d’entrée très élevé.

Si vous souhaitez investir directement dans des bouteilles sans passer par un fonds spécialisé et réaliser vous-même le stockage de vos bouteilles, vous pouvez le faire. Mais attention à bien prévoir une cave adaptée et à modifier votre assurance habitation pour assurer la protection de vos précieuses bouteilles. De manière générale, sachez qu’il n’y a pas d’impôt sur la plus-value de vos placements directs dans le secteur viticole à partir du moment où il s’agit d’un loisir et non d’une activité professionnelle (3). En revanche, au moment de la revente, lorsque l’investisseur génère une plus-value, celle-ci peut être imposable.

Enfin, vous pouvez aussi investir dans des vignobles via des sociétés cotées en Bourse ou encore via des opérations de financement participatif, baptisées « wine-funding » dans le secteur, pour devenir actionnaire d’une exploitation viticole.

Un investissement comporte toujours des risques

Certes, le vin est à ranger dans la catégorie des projets reposant sur une passion et des investissements plaisir. Mais attention, si l’investissement dans le vin vous permet de diversifier votre patrimoine, il est risqué et à plusieurs niveaux. Il nécessite d’avoir de bonnes connaissances œnologiques dans le choix d’acquisition des bouteilles, sous peine de ne pas voir votre investissement rentabilisé.

De plus, les fonds viticoles et les GFV ne garantissent pas le capital et une perte de tout ou partie de votre investissement reste une possibilité à ne pas écarter. Enfin, les aléas climatiques peuvent également jouer en votre défaveur en détruisant une partie de la production annuelle.

Important : Cet article n’a pas vocation à inciter à la consommation d’alcool mais uniquement à décrire les modalités d’investissement dans le secteur viticole.

Source: Webedia, Novembre 2020.

Crédit visuel : Istock.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Petit lexique pour tout savoir de la Bourse

Que pouvez-vous faire en cas de baisse des cours ?

ETF ou « trackers » : avantages et inconvénients

Découvrez l'offre Bourse Fortuneo.


  • 0 € de droits de garde et tenue de compte.
  • Des frais de courtage réduits *.
  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous.
Découvrir notre offre
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)