Tout savoir sur l’Instant Payment

Un nouveau mode de paiement européen

Payer en un clin d’œil d’un bout à l’autre de l’Europe est en passe de devenir une réalité grâce grâce à l’Instant Payment. INFO/INTOX Faites le point sur ce nouveau moyen de paiement.

Instant Payment est un projet européen

INFO. Initié par plusieurs institutions européennes en 2015, parmi lesquelles l’European Retail Payment Board (ERPB), l’EPC (European Payment Council) et l’EBA (European Banking Authority), Instant Payment est un projet paneuropéen.

Il s’agit d’une solution de paiement immédiat – une dizaine de secondes suffisent – pour effectuer des virements bancaires d’un bout à l’autre de l’Europe. Instant Payment existe déjà dans certains pays comme le Royaume-Uni où, sous le nom de Faster Payments Service, il a généré 1,5 milliard de transactions en 2016.

Le secret de sa rapidité ? Instant Payment permettra de rompre avec le système traditionnel des virements SEPA, qui sont traités en lot par la banque dans un délai de 24h et donnent lieu à règlement en J+1. Grâce à Instant Payment, le traitement des virements instantanés sera effectué au niveau des transactions en temps réel.

Instant Payment ne pourra être utilisé que par les entreprises

INTOX. Instant Payment sera accessible tant aux particuliers qu’aux entreprises dès 2018. Des expérimentations auront lieu dans certains pays à partir de novembre 2017.

Plusieurs règles ont été fixées pour encadrer ce nouveau dispositif. Irrévocable, le paiement pourra se faire dans un délai de 10 secondes maximum, 24h/24 et 7j/7, et quelles que soient les localisations du porteur et de l’accepteur. Seule condition : les comptes doivent être localisés dans la zone SEPA. Le paiement sera plafonné à 15 000 €.

Des frais importants seront prélevés à chaque utilisation

INFO. Si le développement du paiement instantané est une attente forte du régulateur européen, ce mode de paiement est encore en quête d’un modèle économique. Dans les pays où il est déjà déployé, le coût est relativement élevé . De plus, il est plus facile de répercuter le coût de connexion à un système de paiement instantané dans la tarification des entreprises que celle des clients particuliers.

L’harmonisation des pratiques et le changement d’échelle du paiement instantané devraient contribuer à résoudre ces difficultés.

Instant Payment remplacera la carte bancaire ou le chèque

INTOX. Instant Payment est présenté comme une alternative aux moyens de paiement traditionnels. La carte bancaire ou le chèque n’ont donc pas encore dit leur dernier mot.

  • D’une part, cette transition implique de changer les habitudes. Il est probable que, pour quelques années encore, les commerçants préfèrent le chèque au paiement instantané pour une transaction dont le montant dépasse les plafonds de paiement par carte bancaire. Un effort de communication soutenu à l’égard des professionnels et du grand public sera nécessaire.
  • D’autre part, Instant Payment va nécessiter des investissements humains et financiers importants, qui varieront fortement d’un pays à l’autre. Dès lors, la généralisation du paiement instantané prendra du temps.

Les moyens de paiement traditionnels ne sont pas encore obsolètes. À terme, toutefois, le paiement mobile et le paiement instantané devraient devenir majoritaires dans nos habitudes de paiement.

Ce qu’il faut retenir

  • Instant Payment est une solution de paiement immédiat – une dizaine de secondes suffisent - pour effectuer des virements bancaires d’un bout à l’autre de l’Europe.

  • Instant Payment sera accessible tant aux particuliers qu’aux entreprises dès 2018

  • À terme, le paiement mobile et le paiement instantané devraient devenir majoritaires dans nos habitudes de paiement.

Source: YouLoveWords.com

Crédit visuel : Geber86 /iStock

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Et si votre carte bancaire… c'était votre doigt ?

Stop aux idées reçues sur le paiement sans contact !

Quelles nouveautés pour les moyens de paiements ?

N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients de 300 000 utilisateurs de l'app Bankin'. (Bankin', juin 2017)