Quels sont les impacts d’une récession dans l’économie ?

Quels sont les impacts d’une récession dans l’économie ?

Avec la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de Covid-19 en cours, la récession guette la France et l’ensemble de la planète. Une récession rare et redoutée qui risque d’avoir de nombreux effets sur l’économie.

La récession impacte tous les secteurs de l’économie.

Une récession, qu’est-ce que ça signifie au juste ?

Une récession est une période d’activité économique réduite ou ralentie temporaire qui se traduit par un recul du PIB. Dans les faits, on considère qu’un pays est en récession après au moins deux trimestres consécutifs marqués par une baisse du PIB. Un tel événement est généralement provoqué par l’effondrement d’un secteur d’activité qui entraîne d’autres secteurs dans sa chute, par effet domino, en mettant alors l’ensemble de l’économie en difficulté.

Il convient de distinguer la récession du ralentissement de l’économie, qui se caractérise de son côté par une diminution du taux de croissance du PIB sur au moins deux trimestres consécutifs. Aussi, ne confondez pas récession et dépression. Quelle est la différence entre ces deux concepts ? C’est simple, une dépression caractérise une chute de production plus intense et plus longue que la récession, dont la durée moyenne est d’environ 11 mois.

De manière générale, si les périodes de ralentissement économique sont relativement fréquentes, en France comme au niveau mondial, les récessions sont beaucoup plus rares. Dans l’Hexagone, quatre récessions ont été observées entre les années 70 et aujourd’hui. Au niveau mondial, avant cette année, la seule récession était celle de 2009, provoquée en grande partie par la crise des subprimes qui avait secoué la planète et entraîné un recul du PIB mondial.

2020 s’annonce probablement comme étant l’année de la deuxième récession à l’échelle mondiale et la crise économique liée à la pandémie de Covid-19 devrait être encore plus difficile à gérer que celle de 2008, selon le Fonds Monétaire International(1). En France, le gouvernement anticipe d’ores et déjà une récession de 11% cette année, contre 8% anticipés précédemment (2).

Les conséquences d’une récession sur l’économie

Même si les récessions s’étendent sur une durée limitée, leurs effets peuvent être vastes et durables. La première conséquence directe et de taille est que de nombreuses entreprises, si elles ne sont pas aidées, font faillite en raison de leur incapacité à s’adapter au climat économique et à cause de la baisse de la production. Ce qui provoque alors la suppression d’emplois et une hausse du chômage. Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), la pandémie de Covid-19 pourrait entraîner la perte de 25 millions d’emplois au niveau mondial, du fait du confinement et de l’arrêt brutal d’un grand nombre d’activités économiques pendant cette période (3).

Pour les ménages, ce climat entraîne une perte du pouvoir d’achat et un risque d’accroissement des inégalités, qui peut conduire à des tensions sociales et à une économie repliée sur elle-même. Pendant une récession, on a tendance à observer que les ménages tendent à consommer moins (seulement le strict nécessaire tandis que les autres achats sont différés) et à épargner davantage, pour se mettre à l’abri d’éventuelles difficultés futures. Un cercle vicieux est alors enclenché, avec une production qui ne redémarre que très lentement.

Dans un tel contexte empreint d’incertitude et d’instabilité, les valeurs boursières et les investissements connaissent une forte baisse tandis que les prix de l’immobilier peuvent également connaître une chute et que les taux des crédits immobiliers remontent. C’est simple, lors d’une récession, tous les acteurs de l’économie sont impactés, des entreprises aux particuliers en passant par les marchés financiers, l’immobilier, les crédits et la consommation.

La récession est-elle amenée à se prolonger ?

Passé la phase de déconfinement et le retour à une certaine normalité, le scénario le plus probable concernant la suite de la crise économique en cours, pour certains économistes, c'est que celle-ci suivrait une trajectoire en U. Qu’est-ce qu’une trajectoire en U ? Cela signifie que l’activité, extrêmement ralentie au premier et au second trimestre 2020 à cause des mesures de confinement et des fermetures annoncées pour stopper la propagation du virus, reprendrait progressivement en fin d’année pour permettre à l’économie de renouer doucement avec la croissance.

Mais tout dépendra en réalité de la durée de l’épidémie et des mesures prises à court et moyen terme par le gouvernement pour relancer l’économie.

Source: Webedia, Juin 2020.

Crédit visuel : Morsa Images, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Les nouvelles technologies : placement risqué ?

Qu'est ce que le métier de trader ?

Quelles sont les grandes places financières mondiales ?

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)