Que vous ayez un ou plusieurs crédits en cours de remboursement, la baisse des taux vous fait réfléchir… Vous vous posez la question de procéder à leur rachat. Est-ce vraiment une bonne affaire ?

Il convient tout d’abord de faire un état des lieux de votre situation. Quelles que soient les raisons qui vous poussent à vous intéresser au rachat de crédit (baisse des revenus, agrandissement de la famille, travaux inattendus, baisse des taux d’intérêts), gardez à l’esprit que votre taux d'endettement ne doit pas dépasser 33 % de votre revenu mensuel.

  • Si vous êtes en deçà de ce seuil, prenez votre temps et étudiez toutes les possibilités qui vous sont offertes.
  • Si vous êtes au-dessus de ces 33 %, ne vous précipitez pas, mais sachez que vous allez devoir trouver une solution de manière rapide.

Le coût du rachat de crédit

Le rachat de crédit a un coût réel. En effet, des coûts fixes pourront vous être imputés tels que les frais de dossier (environ 1,5 % du solde de crédit), les frais de remboursement anticipé (de l'ordre de 3 % du capital restant dû pour un prêt immobilier) ou bien encore les frais de rachat d'hypothèque.

Quels crédits racheter ?

Si votre crédit a plus de 10 ans, l'idée de le faire racheter n'est pas vraiment intéressante. Pourquoi ? Parce que ce sont dans les toutes premières années que l'on rembourse le plus de frais et d'intérêts. Par la suite, vos mensualités sont majoritairement constituées du remboursement du capital emprunté : vous ne ferez donc guère d'économies sur la durée.

Dans le cas du rachat de plusieurs crédits, pour n'en avoir plus qu'un seul à rembourser, ôtez-vous de l'esprit que cela vous coûtera moins cher ! En effet renégocier vos crédits sur la durée vous conduira à rembourser des sommes moins importantes mois après mois, mais une durée plus longue augmentera in fine le coût total en fin de crédit.

À quel taux racheter son crédit ?

Si votre nouveau taux d’emprunt est mois d’1 % plus faible que l’ancien, le rachat de crédit n’est pas intéressant au vu des frais annexes qui sont liés.

Faites également attention à la fixité des taux au moment de la signature de votre contrat de rachat. En effet, le taux dont vous avez eu connaissance au moment de votre premier contact peut tout à fait être modifié quelques semaines plus tard, du fait de la fluctuation des marchés. Sachez donc concrètement à quoi vous vous engagez.

À qui s’adresser pour racheter son crédit ?

Rendez visite à votre banque avant de visiter des organismes spécialisés en rachat de crédits. Il est en effet possible de renégocier, d'une part, le taux de votre prêt et, d'autre part, d'envisager aussi une modification de la durée d'origine de celui-ci. Cela constitue peut-être la première bonne solution pour baisser vos mensualités.

Si cela ne suffit pas, allez voir plusieurs courtiers spécialisés et sociétés de rachat de prêts, de la sorte vous pourrez les mettre en concurrence et ainsi choisir la démarche la plus intéressante pour vous.

Source : YouLoveWords.com