En France, près de 90 % des successions se réalisent sans testament (1). Pourtant, en rédiger un de votre vivant permet de sécuriser l'organisation de votre héritage sur le plan juridique.

Olographe, authentique ou mystique ? Les particularités de chacun de ces 3 types de testaments ne vous sont peut-être pas familières. Les maîtriser vous permettra pourtant de choisir celui qui vous convient le mieux. Pour rappel, un testament est un document écrit, certifié par un notaire, et qui permet à une personne d'organiser de son vivant la répartition de son patrimoine, désigner des bénéficiaires, et régler certaines questions comme les obsèques. Voici les avantages et inconvénients de chacune de ces 3 formes de testament.

Testament olographe : le choix de la simplicité

Le testament olographe est le plus fréquemment utilisé dans notre pays. Principal avantage : sa simplicité. Hormis quelques conditions (il doit être rédigé entièrement de la main du testateur ainsi que daté et signé), il ne répond à aucune forme précise. Cette souplesse se retrouve également au niveau de sa modification ou de sa révocation, plus simples que pour tout autre type de testament. Autre avantage : il n'entraîne que peu de frais, même si vous souhaitez le modifier ultérieurement.

Mais c'est justement là aussi une de ses limites. Cette absence de forme prédéfinie entraîne parfois une rédaction ambiguë et davantage sujette à interprétations. Cette situation peut entraîner des litiges entre les héritiers lors de la succession. Autre désavantage : le manque de sécurité quant à sa conservation qui l'expose davantage aux risques de vol, de perte ou de dégradation.

Il est donc conseillé de le déposer dès que possible chez un notaire qui le conservera et l'enregistrera dans le Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés. De même, pour éviter tout litige et problème d'interprétation, il peut être opportun de consulter un juriste pour sa rédaction.

Le testament authentique, moins sujet à interprétations

Le testament authentique est de son côté régi par des règles plus strictes. Le testateur doit en effet se rendre chez un notaire et lui dicter son testament en présence de 2 témoins, avant de le signer.

Parmi ses avantages : sa valeur juridique est incontestable, ce qui évite tout litige postérieur entre les héritiers. De même, sa sécurité est plus importante, le testament étant directement enregistré par le notaire au Fichier Central des Dispositions des Dernières Volontés.

Cette forme de testament est notamment privilégiée par les personnes qui doivent transmettre un patrimoine important, ou qui affrontent des règles de succession compliquées (avantage de l'un des héritiers, problèmes de famille, etc). De par sa démarche orale qui demande moins d'effort pour le testateur (le notaire retranscrit la volonté de ce dernier en termes juridiques), il est également privilégié par les personnes très âgées ou présentant un handicap, ou celles ne sachant pas lire ni écrire.

Du côté des désavantages : la rédaction d'un testament authentique peut être plus difficile à organiser. Elle implique en effet un rendez-vous chez le notaire, la présence de 2 témoins de confiance qui accepteront de garder le secret, et qui peuvent également être des confrères du notaire.

Enfin, dernier inconvénient : son coût ! Les frais de rédaction s'élèvent en effet de 120 à 250 € selon le professionnel (2).

Testament mystique, le plus sécurisé

Le testament mystique est aujourd'hui le moins utilisé en France. Son fonctionnement est le suivant : le testateur le rédige seul ou en présence d'un témoin, puis se rend chez le notaire en présence de 2 témoins, l'enveloppe close, cachetée et scellée.

Il est le plus sûr, dans la mesure où le testateur est la seule personne à en connaître le contenu. De même, ce testament est automatiquement enregistré par le notaire dans le Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés qui en fera connaître l'existence et la localisation, ce qui le rend plus facile à retrouver lors du décès du testateur.

Néanmoins, là encore, sa rédaction par le testateur le rend plus sujet à interprétations que s'il avait été écrit par ou en présence du notaire. Enfin, le coût de son enregistrement est également élevé et ses contraintes de modification ou d'annulation importantes.

--

Quel que soit le testament que vous choisissez, sachez que les dates et signatures seront obligatoires, et que les noms et prénoms des héritiers devront être clairement orthographiés. Pour plus de sécurité, n'hésitez pas à faire appel à un juriste.

Retrouvez l’ensemble des articles du dossier "Transmettre son patrimoine".

Source : YouLoveWords.com

Crédit Visuel : South agency / iStock