Epargne solidaire : les raisons du succès de ce type d'investissement

Epargne solidaire : les raisons du succès de ce type d'investissement

Vous souhaitez donner du sens à vos placements financiers tout en faisant fructifier votre capital ? Avez-vous pensé à opter pour la finance solidaire qui permet de financer des projets écologiques, l’entreprenariat dans les pays en développement, ou l’accès à l’emploi et au logement des personnes en difficulté, mais pas uniquement.

Mettre l’éthique au cœur de l’économie, tel est l’acte de naissance, dans les années 1990, de l’épargne solidaire avec un objectif : Un peu d’éthique dans ce monde en perte de sens et trouver des financements en dehors du circuit bancaire traditionnel alors peu réceptif. Et le mouvement a pris de l’ampleur.

La finance solidaire en 2018 : état des lieux


Pas convaincu du succès ? Voici les principaux chiffres de l’épargne solidaire en France issus du 17ème baromètre de Finansol(1) :

  • 423 000 nouvelles souscriptions ;

  • 12,6 milliards d’euros d’encours au 31 décembre 2018 (+8,7 % sur un an) ;

  • 367,4 millions d’euros de financement solidaire générés pour soutenir des projets à vocation sociale et/ou environnementale ;

  • 4,1 millions d’euros de dons versés à des associations ;

  • 48 000 emplois créés ou consolidés ;

  • 3050 personnes relogées ;

  • 22 600 foyers approvisionnés en électricité renouvelable.

Comment participer à cette finance solidaire ?


Curieux, vous pensez que les possibilités de contribuer au développement de la finance solidaire sont limitées. Pas du tout ! Les épargnants qui le désirent peuvent passer :

  • par leur banque, leur compagnie d’assurance, notamment via un contrat d’assurance-vie, un LDDS, des fonds communs de placement, un compte épargne etc ;

  • par leur entreprise: certains Plans d’épargne d’entreprise ou Plans pour la retraite collective proposant de l’épargne solidaire;

  • par une prise de participation au capital d’une entreprise solidaire.

Finance solidaire et ISR : même combat mais pas les mêmes armes !


Quelle différence entre finance solidaire et ISR ?

La finance solidaire se distingue par un niveau d’engagement plus fort. Les activités financées sont sélectionnées selon leur utilité pour le développement durable, la lutte contre l’exclusion et la cohésion sociale. Implantées territorialement, elles ne sont ni cotées en bourse ni délocalisables.

L’investissement socialement responsable (ISR) concerne des entreprises cotées en bourse. Le choix repose d’abord sur des performances financières auxquelles s’ajoute une appréciation sur leur comportement éthique, social et/ou environnemental. Ces critères ESG (Environnementaux, Sociétaux et de Gouvernance) évaluent la responsabilité des entreprises par rapport à l’environnement mais aussi à l’humain (salariés, sous-traitants, clients, partenaires). Cet investissement entre donc dans une logique d’économie classique.

En somme, Finance solidaire et ISR sont deux outils complémentaires au service d’une finance durable.

Attention

L’épargne solidaire ne garantit ni le capital investi ni le rendement des fonds investis. Vous pouvez perdre tout ou partie de votre investissement.

Source: Webedia, août 2019.

Crédit visuel : serts, iStock.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Liste du CAC 40 : Quelle évolution depuis sa création ?

Relevé de carrière : indispensable pour connaitre le montant de votre future retraite

Revenus fonciers et travaux dans un bien locatif : quoi déclarer ?

DÉCOUVREZ L’ASSURANCE-VIE FORTUNEO VIE **

Des frais réduits


0

  • 0 € de frais d'entrée et de sortie.
  • 0 € de frais sur versements.
  • 0 € de frais pour les arbitrages en ligne. 28 € pour les autres types d'arbitrage y compris options de gestion **.

Hors frais spécifiques aux SCPI, SCI, OPCI et ETF.

Pour les autres frais, consulter la notice du contrat Fortuneo Vie

N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).