Enfant : quel budget annuel prévoir ?

Quelles dépenses attendent les parents ?

800 € par an et par famille…hors alimentation. Élever des enfants représente un coût non négligeable pour le budget de la famille. Si 20 % des revenus d'un ménage sont consacrés aux dépenses pour un enfant de moins de 14 ans, cette part atteint environ 33 % du budget familial entre 14 et 18 ans. De plus, le niveau des dépenses augmente évidemment en fonction du nombre d'enfants. Voici un aperçu de ces coûts auxquels vous devez vous attendre, hors argent de poche…bien entendu.

Vêtements, alimentations, loisirs.... Quelles dépenses pour un enfant mineur ?

Pour les parents qui élèvent un enfant mineur, l'alimentation apparaît sans surprise comme l'un des principaux postes de dépense. À titre d'exemple, un couple seul sans enfant consacre en moyenne 389 € mensuel à ce budget, contre 550 € pour un couple avec enfant (1).

Vêtements, chaussures, jeux et jouets, mais aussi activité en famille représentent un budget d'environ 410 € par an, par enfant, pour 1 famille sur 2 (2).

À chaque âge son lot de dépenses : Vous avez un enfant en bas âge de moins de 3 ans, les couches, les frais de garde ou les petits pots peuvent coûter jusqu'à 6 005 € par an à une famille.

- Vous avez un enfant scolarisé entre 3 et 14 ans, en 2017, le budget rentrée est estimé à 480 €, un chiffre en recul de 4 % par rapport à 2016.

Une fois de plus, ce montant varie en fonction de l'âge, et il faut compter :

  • Près de 150 € pour une entrée au cours préparatoire,
  • 350 € pour une entrée en sixième,
  • Et en moyenne 420 € pour une entrée en seconde générale (3).

Vient ensuite le temps des études et des dépenses… supérieures

Les études universitaires impliquent également des dépenses conséquentes. En 2017, le coût de la rentrée pour un étudiant était estimé à 2 403,64 €, un chiffre en hausse de plus de 2 % (4).

Un montant qui prend en compte une série de frais tels que la Sécurité sociale (217 €), les livres et fournitures (238,20 € en moyenne), les repas au restaurant universitaire (65 € par mois), les forfaits téléphone et internet (54,81 € par mois), la complémentaire santé (entre 286 € et 303 € en moyenne par an), ou encore les transports (103,53 € par mois en Île-de-France et 91,77 € par mois en moyenne en province).

De leur côté, les droits d'inscription peuvent fortement varier en fonction de la filière choisie. Si leur coût reste modéré dans une filière publique classique (184 €), ils peuvent atteindre plusieurs milliers d'€ pour une école de commerce.

Enfin, pour les étudiants qui ne vivent plus chez leurs parents, le loyer et les charges accaparent sans surprise un montant important. Comptez en moyenne 634,62 € par mois en Île-de-France, contre 465,93 € en province. À cela s'ajoute l'assurance habitation dont le coût mensuel varie entre 62 € et 73 € en moyenne (5).

Des solutions existent pour faire face à ces dépenses et en limiter l'impact. L'une d'entre elles peut consister en l'ouverture d'un contrat d'assurance-vie en votre nom ou à celui de votre enfant mineur. Grâce à l'accumulation des versements et des plus-values, ce dernier disposera d'un capital conséquent à sa majorité qu'il pourra consacrer au financement de ses études.

Ce qu’il faut retenir

  • Les parents consacrent en moyenne 800 € par an et par enfant hors alimentation
  • Les dépenses évoluent de façon croissante en fonction de l'âge de l'enfant
  • Anticiper ces dépenses en créant une épargne de sécurité via l'ouverture d'un contrat d'assurance-vie dès le plus jeune âge peut être une solution de choix

Source: YouLoveWords.com

Crédit visuel : ArtMarie /iStock

On vous conseille aussi...

N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients de 300 000 utilisateurs de l'app Bankin'. (Bankin', juin 2017)