Qu'est-ce que l'hélicoptère monétaire ?

Qu'est-ce que l'hélicoptère monétaire ?

Le concept de l’hélicoptère monétaire, aussi connu sous le nom de « monnaie hélicoptère », fait de plus en plus parler de lui. Et pour cause : il fait partie des théories qui pourraient être mises en pratique pour relancer la consommation suite à la crise sanitaire et économique mondiale liée au Covid-19.

L’hélicoptère monétaire est une politique monétaire qui lutte contre le risque déflationniste.

L’hélicoptère monétaire, un moyen d’inciter aux dépenses

Si on vous parle d’hélicoptère monétaire, que visualisez-vous ? Un hélicoptère qui vole au-dessus d’une ville en lâchant des liasses de billets de banque dans les rues pour les passants ? Et bien cela résume grossièrement le principe de l’hélicoptère monétaire, ou « monnaie hélicoptère », qui est un concept théorisé dans les travaux de l’économiste libéral américain Milton Friedman au début des années 1970. Plus précisément, selon cette théorie, le fait de donner de manière directe de la monnaie créée par la banque centrale, par exemple la BCE, aux agents économiques, que ce soit aux ménages ou aux entreprises et ce sans aucune contrepartie, inciterait ces derniers à dépenser et à consommer plus. Ce qui aurait alors pour effet de faire repartir l’activité économique dans un contexte particulièrement délicat.

Dans la réalité, la monnaie distribuée aux ménages ou aux entreprises ne tomberait évidemment pas du ciel : elle serait créée et donnée par la banque centrale, ce qui permettrait de ne pas augmenter la dette des pays et de ne pas toucher aux taux d’intérêt. En d’autres termes, la monnaie distribuée doperait la croissance en stimulant les dépenses et en augmentant la demande globale sans pour autant alourdir la dette publique. Ce processus permettrait alors à la consommation et aux prix de progresser et engendrerait un cercle vertueux capable de relancer l’activité économique globale du pays et d’éviter la déflation.

Si le concept d’hélicoptère monétaire a longtemps été considéré comme inenvisageable et purement théorique, il est fréquemment mis en lumière comme étant une politique économique à tester. Et c’est particulièrement vrai actuellement. Alors que les économies s’attendent à une récession hors-norme à cause de la pandémie de Covid-19 et des mesures de confinement et de sécurité qui y ont été associées, l’hélicoptère monétaire pourrait constituer une politique monétaire à explorer.

L’hélicoptère monétaire dans les faits

On vient de le voir, l’hélicoptère monétaire pourrait permettre de déclencher le stimulus nécessaire à la relance économique après la crise de 2020 tout en limitant la charge supplémentaire de la dette publique. Mais, que donne cette théorie en pratique, vous demandez-vous ? Difficile de le savoir puisque, à ce jour, l’hélicoptère monétaire n’a jamais été mobilisé dans les faits. En 2016, Mario Draghi, alors président de la Banque centrale européenne (BCE), avait déclaré trouver l’idée « intéressante » dans le cadre de sa politique de lutte contre le risque déflationniste en zone euro mais il avait précisé que celle-ci n’avait pas encore été sérieusement étudiée.

La crise actuelle, brutale, exogène et d’une ampleur sans précédent, pourrait être l’occasion de tester l’hélicoptère monétaire pour compenser les mesures de confinement qui ont fortement ralenti la consommation pendant plusieurs mois et pour contrer le manque de sérénité des ménages et des entreprises au sujet de l’avenir. Dans les faits, une création et une distribution de monnaie par la BCE aux citoyens européens pourrait par exemple inciter ces derniers à partir en vacances et ainsi consommer davantage. Mais plusieurs problèmes se posent.

Les limites de ce concept

Le principal problème de l’hélicoptère monétaire, c’est qu’il est techniquement difficile à mettre en place. La BCE, qui est la banque des banques commerciales européennes, ne peut pas créditer directement les comptes des entreprises et des ménages européens. Par ailleurs, il serait difficile d’assurer une équité parfaite au moment de la distribution de la monnaie créée.

Aussi, l’efficacité de ce concept n’est pas garantie, loin de là. Dans les faits, rien ne certifie que les ménages et les entreprises recevant cette nouvelle monnaie décideront effectivement de la dépenser. Ils pourraient bien décider de l’épargner, ce qui aurait alors un effet nul sur la consommation. Et, même en cas de consommation, il est possible que l’hélicoptère monétaire ne soit pas suffisant pour enclencher un cercle vertueux suffisamment puissant pour relancer l’inflation et la production.

Dans ce contexte, l’hélicoptère monétaire, qui constitue une politique monétaire irréversible, ne devrait vraisemblablement pas être appliqué à court ou moyen terme en zone euro.

Source: Webedia, Juin 2020.

Crédit visuel : UWE_UMSTAETTER, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Faut-il investir dans des turbos ?

Comment investir dans des turbos ?

5 choses à savoir sur les turbos

DÉCOUVREZ L’OFFRE BOURSE FORTUNEO


  • 0 € de droits de garde et tenue de compte.
  • Des frais de courtage réduits *.
  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous.
N°1 du classement indépendant des meilleures banques
Classement fondé sur les frais bancaires réellement payés et la satisfaction clients (Bankin’, n°1 ex aequo, septembre 2019).