Décélération de l’inflation, quel impact sur les marchés ?

Décélération de l’inflation, quel impact sur les marchés ?

1,8 % en fin d’année dernière, 1,2 % selon les estimations publiées en mars. C’est à une véritable dégringolade des prévisions d’inflation pour 2019 que nous assistons. En tant qu’investisseur, vous vous posez certainement une question : cette décélération de l’inflation a-t-elle un impact sur les marchés financiers ?

Investissement sur les marchés financiers : faut-il s’inquiéter du ralentissement de l’inflation ?

Le ralentissement de la hausse des prix est réel. S’il est à surveiller, il n’est pas non plus un facteur des plus déterminants sur les marchés financiers. Il ne devrait pas vous empêcher d’investir. Mais il faudra peut-être ajuster votre stratégie d’investissement.


Décélération de l’inflation, quel impact sur les marchés ?

Modération de l’augmentation des prix de l’énergie oblige, l’évolution de l’inflation dans la zone euro n’était pas au beau fixe entre le quatrième trimestre 2018 et les prémices de l’année 2019. Or pour la BCE, une économie en bonne santé repose sur une hausse des prix sur douze mois tout juste inférieure à 2%.

Il y a quelques semaines, début février, la Commission européenne portait à notre connaissance les éléments suivants :

  • L’inflation sur un an pour 2018 a perdu 0,1 point, passant de 1,8 % à 1,7 %.
  • Les prévisions pour la zone euro ont été révisées à 1,4 % pour 2019 et 1,5 % pour 2020. Pourtant, les chiffres de 1,8 % pour 2019 et 1,6 % pour 2020 étaient encore évoqués à l’automne.

Même son de cloche du côté de la Banque centrale européenne qui annonçait début mars une nouvelle baisse de ses prévisions inflationnistes avec des hausses de 1,2% et 1,5% pour 2019 et 2020.

Aux États-Unis, même tendance. L’indice des prix basé sur les dépenses de consommation (PCE) était de 1,7 % sur un an en décembre dernier, contre 1,8 % un mois plus tôt. L’interminable shutdown dont a été victime l’administration américaine fin 2018 nous prive de chiffres plus récents. En retard dans ses calculs, le ministère n’a pour l’instant pas publié de données pour 2019.

Quelles perspectives sur les marchés financiers ?

Le climat inflationniste est fixé. Entrons maintenant dans le vif du sujet : l’impact du ralentissement de l’inflation sur les marchés financiers.

En règle très générale, l’inflation apparaît positive pour les marchés financiers. Notamment car les facturations des entreprises suivent la hausse des prix, ce qui augmente leur chiffre d’affaires et fait monter leurs cours en Bourse. En même temps, les investisseurs cherchent à contrer la baisse de valeur de l’argent et placent leurs capitaux dans d’autres typologies d’actifs comme les actions, ce qui engendre généralement une hausse des cours. Alors qu’une décélération de l’inflation rend la Bourse atone et réduit les perspectives de gains.

Pour autant, la relation entre inflation et marchés financiers n’est pas si simple à définir. Pour certains analystes, la hausse des prix est synonyme de diminution des ventes, de chute des profits et donc de chute des cours. En outre, une inflation galopante fait naître des tensions de nature à déstabiliser la Bourse. En ce sens, une hausse des prix présente, mais modérée, voire très légèrement décroissante, pourrait être gage de stabilité sur les marchés.

Force est de constater que l’inflation est loin d’être le seul élément déterminant pour les marchés financiers. D’autres facteurs macro-économiques ont des incidences sur les marchés financiers tels que les données sur l’emploi qui ont des conséquences sur la consommation future. Enfin, les pressions politiques qu’ils s’agissent d’élections ou de tensions commerciales entre grandes zones économiques comme celles observées entre les Etats-Unis et la Chine, ont des répercussions sur l’évolution des marchés financiers.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

3 façons d’investir dans une start-up

Votre portefeuille est-il à l'abri de l'inflation ?

Immobilier, actions, obligations : les meilleurs placements de 2018

Découvrez les offres Fortuneo

  • 0 € de droits de garde, abonnement et tenue de compte.
  • Des frais de courtage réduits.*
  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous : streaming, analyse technique, passage d’ordre rapide.
Fortuneo désignée Banque la moins chère en 2019
Pour le profil cadre supérieur avec une carte World Elite (Challenges/Meilleurebanque.com, janvier 2019).