Bord de mer : les villes où acheter pour maximiser son investissement ?

Les Français adorent les maisons de vacances. D’après l’Insee (1), il en existe plus de 3 millions en France. Et, plutôt qu’une maison à la campagne, c’est un pied-à-terre à la mer qui séduit les acheteurs. Emplacement, rentabilité et distance par rapport au domicile sont les trois critères de choix privilégiés pour l’achat d’une résidence secondaire.

ville mer investissement

Résidences secondaires : le littoral en première ligne

Après avoir largement souffert de la crise et de ses conséquences, le marché des résidences secondaires reprend des couleurs. Et c’est particulièrement vrai pour le bord de mer : 44 % des Français préfèrent le littoral pour investir selon un sondage Ifop/Laforêt de 2018. La campagne arrive loin derrière, recueillant 22 % des suffrages seulement.(2)

Des chiffres qui rappellent ceux d’une autre étude, cette fois publiée par Explorimmo en 2016. Cette étude montrait également l’attractivité supérieure de la côte Atlantique par opposition au bassin méditerranéen.(3)

Prix et temps de trajet, les autres critères de choix par excellence

Le budget moyen (moins de 240 000 €) explique sans doute l’attractivité relative de l’Ouest de la France. Il est plus facile d’y réaliser de bonnes affaires, quitte à accepter quelques rénovations. Les prix n’ont augmenté que modestement : + 0,2 % au Croisic, + 1,5 % aux Sables d’Olonne… Dans certaines zones, ils ont même baissé (- 7,5% à Carnac), comme le montre un baromètre Orpi portant sur la période entre mai 2017 et mai 2018.(4)

Le prix d’acquisition a son importance, car les acheteurs de résidences secondaires sont particulièrement attentifs à la rentabilité. D’après Explorimmo, ils sont 46,5 % à souhaiter louer leur bien pour amortir les charges.

Avec l’emplacement en bord de mer et la rentabilité, le temps de trajet entre le lieu d’habitation et la résidence secondaire doit être contenu. Les Français sont prêts à passer en moyenne 2 heures en voiture ou dans les transports pour gagner leur havre de paix.

Garder l’œil ouvert sur la fiscalité

Pourtant, un critère pourrait faire hésiter bon nombre d’acheteurs : la fiscalité. Remplacement de l’impôt sur la fortune par un impôt sur la fortune immobilière (IFI), taxe sur les plus-values immobilières, hausse de la contribution sociale généralisée : la fiscalité de l’immobilier s’alourdit.

Parallèlement, la fiscalité locale se modifie progressivement. Non seulement la taxe d’habitation serait maintenue pour les résidences secondaires, alors qu’elle serait supprimée pour l’ensemble des résidences principales d’ici 2020. Les villes touristiques sont également de plus en plus nombreuses à appliquer une surtaxe d’habitation, qu’elles ont désormais la possibilité de moduler à leur guise.

  • Les Français plébiscitent les résidences secondaires en bord de mer.

  • La rentabilité et la distance par rapport au domicile sont les deux autres critères privilégiés.

  • La fiscalité des résidences secondaires pourrait à terme peser sur le dynamisme de ce marché.

Source: YouLoveWords.com

Crédit visuel: ShutterWorx /iStock

 
 
 
 
 
 

L’immobilier stimule le patrimoine des Français

5 conseils pour réussir votre investissement locatif

Le locataire doit-il payer toutes les charges de copropriété ?

Découvrez l'offre de crédit immobilier Fortuneo


  • Des taux fixes compétitifs de 7 à 25 ans pour un montant emprunté entre 100 000 € et 1 000 000 €
  • Aucuns frais de dossier.
  • Pas d'indemnité de remboursement anticipé *.
Désignée Banque la moins chère en 2018
Pour les profils « employé », « commerçant » et « chef d’entreprise » (Capital/Panorabanques.com, mars 2018)