Comment financer votre mariage ?

Comment financer votre mariage ?

On dit souvent que le mariage est l’un des plus beaux jours d’une vie. Mais cette journée, si émouvante et magique soit-elle, a un coût qu’il ne faut pas négliger. Heureusement, plusieurs options existent pour vous permettre de financer votre mariage, quelles que soient vos envies.

Quel coût pour un mariage ?

Si l’amour n’a pas de prix, on ne peut pas en dire autant du mariage. Organiser un tel événement implique de nombreuses dépenses : traiteur, salle de réception, fleurs, faire-part, tenues des mariés, alliances, animation ou encore photographe et/ou vidéaste sont autant d’éléments plus ou moins coûteux et plus ou moins essentiels qui contribuent à faire du mariage une journée si spéciale et si mémorable. Des éléments qui viennent alourdir la facture finale !

En 2019, le budget moyen consacré par foyer à l’organisation d’un mariage était de 12 000 € sur une base de 60 invités, ce qui revient à une dépense moyenne de 200 € 1 par invité . Mais ce coût total peut être beaucoup moins comme beaucoup plus important. Tout dépend de la manière dont vous souhaitez marquer le coup pour cette journée célébrant votre amour. Avant de penser à la manière dont vous allez financer votre mariage, il faut donc dans un premier temps établir un budget précis. Une fois celui-ci en tête, vient le temps de chercher la solution qui vous convient le mieux.

Le prêt à la consommation, une option pratique et accessible

Le financement d’un mariage nécéssite d’avoir à disposition assez d’argent pour régler toutes les factures associées au Jour J dans un temps réduit. Dans ce contexte, le prêt ou crédit à la consommation constitue une option qui peut être très intéressante. Contracter ce type de prêt auprès d’un établissement bancaire ou de crédit permet d’apporter la trésorerie nécessaire au paiement de vos différents prestataires. Concrètement, en optant pour un prêt personnel, dont le montant peut être intégralement utilisé comme vous le souhaitez sans avoir à justifier quoi que ce soit auprès du prêteur, il est possible d’emprunter de quelques milliers d’euros à quelques dizaines de milliers d’euros (entre 200 et 75 000 euros selon les établissements), sans apport. Le remboursement s’effectue ensuite progressivement selon des modalités connues avant la signature du prêt et un taux de crédit librement fixé par le prêteur.

L’intérêt de ce type de prêt est qu’il vous permet de préparer plus librement et plus rapidement votre mariage, avec un budget plus flexible et potentiellement plus élevé, tout en vous permettant de conserver votre épargne de précaution. En effet, un crédit vous engage et doit être remboursé. Il est donc indispensable de vérifier vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Les autres options à envisager

Si le prêt à la consommation est une solution adoptée par de nombreux jeunes mariés, il existe d’autres façons de financer votre mariage :

  • L’auto-financement consiste à piocher dans vos économies ou à épargner chaque mois de façon à payer l’intégralité des frais sans souscrire un prêt ou demander de l’aide extérieure. Mais cela peut prendre du temps et vous oblige à surveiller vos dépenses de façon très stricte tout au long de l’organisation du mariage.

  • Le prêt familial ou entre particuliers consiste à emprunter de l’argent aux parents des mariés ou à d’autres membres de la famille. L’inconvénient est que les prêteurs peuvent alors imposer certaines décisions pour le mariage, ce qui peut générer des tensions.

  • Le financement participatif consiste à créer une cagnotte pour récolter des fonds auprès de proches ou d’inconnus pour l’organisation du mariage. Cela peut notamment remplacer la traditionnelle liste de mariage.

  • Le mariage sponsorisé, enfin, consiste à trouver des prestataires prêts à offrir une partie ou la totalité de leur prestation aux mariés en échange de publicité sur les réseaux sociaux, un blog ou encore auprès de l’entourage.

Quelle que soit votre manière de financer votre mariage, calculez bien vos frais et prévoyez si possible une petite marge de sécurité pour éviter les mauvaises surprises avant ou après le Jour J au moment de régler toutes les factures !

Source: Webedia, Septembre 2020.

Crédit visuel : AleksandarNakic, Gettyimages.

On vous conseille aussi

 
 
 
 
 
 

Iban, bic : comprendre les numéros d'identification de votre compte

Les virements sont-ils couverts par une assurance ?

Étudiants : 3 conseils pour commencer à épargner !

DÉCOUVREZ L’OFFRE BANQUE EN LIGNE FORTUNEO

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)