Pour faire face aux coups durs et aux imprévus, il est important de disposer d’une épargne de précaution. Privilégiez les placements sans risques et les plus liquides comme les livrets réglementés ou l’assurance vie en euros.

En moyenne, les Français mettent de côté 14,5 % de leurs revenus et leur épargne essentiellement constituée d’immobilier (à 70 %) et d’actifs financiers qui constituent le bas de laine dans lequel ils peuvent puiser en cas de coup dur. Ils sont également largement soutenus par le système de protection sociale national, qui couvre en grande partie les dépenses de santé et d’assurance chômage.

À combien doit s’élever une épargne de précaution ?

Difficile d’énoncer un chiffre précis, tant le montant est fonction de la situation de chacun sur le plan professionnel, familial, financier… Une personne en CDI pourra se permettre d’avoir une épargne de précaution moindre quand, inversement, une personne occupant un emploi précaire aura besoin d’une trésorerie plus conséquente pour faire face aux périodes interstitielles.

On estime généralement que l’épargne de précaution doit représenter au moins 3 mois de salaire. En aucun cas il ne s’agit d’une règle d’airain. Cette épargne peut être utilisée ponctuellement pour financer un projet ou une dépense imprévue. Elle est justement faite pour cela. Cependant, veillez à reconstituer votre épargne de précaution entre deux retraits.

Les supports à privilégier pour vos liquidités

Dans le jargon financier, on appelle l’argent que vous mettez de côté et qui doit être disponible immédiatement des liquidités.

Les livrets réglementés tels que le Livret A ou le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) sont particulièrement indiqués pour placer ces liquidités. Non fiscalisés, ils permettent d’épargner respectivement jusqu’à 22 950 € et 12 000 € et de cumuler des intérêts sans payer d’impôt sur le revenu ni de prélèvements sociaux. Les retraits et les versements sont libres. Le taux de rémunération, fixé par l’Etat, est indexé sur l’inflation et protège vos liquidités contre l’érosion du pouvoir d’achat. Une famille peut également souscrire d’autres placements comme le Livret Jeune, réservé aux moins de 25 ans, et le Livret d’Epargne Populaire, si votre revenu fiscal n’excède pas une certaine limite.

Si vos livrets atteignent le plafond, vous pouvez vous tourner vers l’épargne logement avec le Plan Epargne Logement (PEL) et le Compte Epargne Logement (CEL). À l’instar du livret A et du LDDS, leur taux est fixé par les pouvoirs publics et il existe des plafonds à respecter (61 200 € pour le PEL 15 300 € pour le CEL). A la différence des autres livrets, les retraits peuvent toutefois entraîner la clôture (pour le PEL).

Dans ces conditions, les livrets d’épargne proposés par les banques, comme le Livret + de Fortuneo, constituent des alternatives intéressantes. Aussi liquides que le Livret A par exemple, ils permettent de cumuler des intérêts tout en gardant son argent disponible.

Si vous pensez ne pas avoir forcément besoin de votre épargne de précaution à court ou moyen terme, pensez également à étudier la piste des comptes à terme, des OPCVM monétaires ou encore des contrats d’assurance vie qui peuvent accueillir une réserve de trésorerie.

L’épargne de précaution : une question de régularité

Épargner ponctuellement une prime exceptionnelle ou un treizième mois est une bonne chose. Toutefois, vous mettrez toutes les chances de votre côté en vous créant une épargne forcée. Peu importe si le montant épargné n’est pas très élevé. Ce qui compte, c’est la régularité.

Afin d’épargner un peu chaque mois, vous pouvez mettre en place des versements programmés vers votre Livret A ou votre assurance vie. Dans ce dernier, cas, privilégiez les contrats où les versements s’effectuent sans frais et choisissez les fonds en euros, dont le capital est garanti.

Difficile d’édicter une règle fixe et immuable quand il est question d’épargne de précaution. Celle-ci dépend en effet de la situation de chacun. Le plus important n’est cependant pas d’épargner beaucoup mais régulièrement afin de disposer en permanence d’une réserve de trésorerie.

Source : YouLoveWords Crédit Visuel : Tuned_In/ iStock