Le salaire net moyen est de 2 225 € dans le secteur privé. Si ces niveaux moyens de salaires sont inférieurs à certains pays d’Europe, la France reste bien lotie notamment en raison de son haut niveau de prestations sociales qui lui garantit un niveau de vie élevé.

Le salaire ne fait pas tout. D’après une étude du cabinet de recrutement international Hays, ce n’est que le 3ème facteur de motivation pour changer d’emploi (61 %) derrière l’intérêt du poste (65 %) et les perspectives d’évolution (64 %).

Pourtant, le pouvoir d’achat reste au cœur des problématiques des Français. Un sujet d’autant plus d’actualité que l’inflation revient, et avec elle la crainte de pouvoir acheter moins avec la même somme.

2 225 € nets : le salaire moyen des Français

D’après une étude de l’Insee, le salaire net moyen en France dans le secteur privé est de 2 957 € bruts soit 2 225 € nets après avoir décompté les prélèvements obligatoires. Ces chiffres publiés en 2016, mais qui remontent à 2014, sont en augmentation de 0,5 % par rapport à l’année précédente.

Cette hausse s’observe pour toutes les catégories socioprofessionnelles, mais est particulièrement sensible pour les employés en raison de la hausse du Smic. Le salaire médian, lui, est bien inférieur puisqu’il s’élève à 1 783 € par mois. Cela signifie que 50 % des salariés français du privé gagnent moins que cette somme.

Qu’en est-il de la fonction publique ? Là, la situation est un peu plus nuancée car il faut compter avec les 3 catégories (A, B et C) et avec les 3 fonctions publiques que sont la fonction publique d’Etat, la fonction publique hospitalière et la fonction publique territoriale. En 2013, les salaires mensuels moyens nets se situaient entre 1 851 € (fonction publique territoriale) et 2 469 € (fonction publique d’Etat).

De fortes disparités régionales

Au-delà des disparités entre privé et public, et à l’intérieur de la fonction publique, il faut aussi tenir compte des disparités au niveau régional. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles sont fortes.

Le 1er écart qu’on peut constater concerne l’Île-de-France et les autres régions. Le salaire moyen en Île-de-France est supérieur de 40 % à celui des autres régions françaises. L’Île-de-France concentre non-seulement 25 % des emplois du pays, mais en plus elle bénéficie de conditions salariales plus favorables en raison notamment de la présence de nombreux sièges sociaux, qui attirent une population de cadres et de diplômés du supérieur.

La région qui suit l’Île-de-France dans la pyramide des salaires est la région Auvergne-Rhône-Alpes, juste avant la Corse. Dans le reste de l’Hexagone, les écarts de salaire restent modérés. On observe toutefois des salaires moyens un peu plus élevés à l’Est, ce qui peut s’expliquer par la présence de PME tournées vers l’export avec l’Allemagne en particulier.

Pour autant, cette fracture territoriale tend à se réduire. Entre 2010 et 2012, les salaires des régions ont légèrement rattrapé ceux d’Île-de-France. Sur cette période, le salaire horaire brut moyen a même augmenté plus vite : +4,6 % en province contre +4,2 % pour l’Île-de-France.

Et dans les autres pays d’Europe ?

On retrouve également des disparités géographiques lorsqu’on s’intéresse à nos voisins européens. Il est préférable de comparer les salaires bruts en raison des différences de taux de prélèvements sociaux entre les pays. Selon l’Insee, le salaire brut annuel moyen varie de 6 000 € en Bulgarie à 60 800 € au Danemark.

La France se classe à la 11ème position avec 38 600 €, loin derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni. En termes de niveau de vie annuel moyen, elle fait un peu mieux avec 24 612 €, devant l’Allemagne (22 537 €) et le Royaume-Uni (24 120 €). Une différence qui s’explique par notre modèle social très protecteur, alors que la notion de niveau de vie prend en compte les prestations sociales diminuées des impôts directs.

Pour conclure sur la question des salaires, rappelons qu’à caractéristiques identiques, d’après l’Insee, une femme gagne en moyenne 9,6 % de moins qu’un homme. Et c’est peut-être là que la France a le plus à apprendre de ses voisins et partenaires.

--

Le salaire net moyen est un indicateur qui ne doit pas masquer une réalité très hétérogène avec des disparités entre public et privé, entre Île-de-France et province, entre les sexes. Et si l’écart peut sembler substantiel avec nos voisins européens, il ne faut pas oublier que le salaire n’est pas le niveau de vie.

Source : YouLoveWords.com

Crédit visuel : Delpixart/iStock