On compte près de 3,3 millions (1) d'actionnaires individuels en France, soit 54 % de moins qu’en 2003. Une désaffection qui ne reflète pourtant pas les performances boursières de ces derniers mois et qui ne doit pas vous inciter à vous détourner de la Bourse. Nos conseils pourmettre toutes les chances de votre côté.

Alors que les taux d'intérêt stagnent à un niveau historiquement bas, les rendements des produits d'épargne classiques sont peu intéressants. À l'inverse, alors que le monde connaissait un ralentissement de la croissance, notamment des pays émergents, le CAC40 a progressé en 2015 de 8,5 % (1). Car si le mythe de devenir riche en boursicotant reste peu probable, investir dans les actions peut rapporter des compléments de revenus satisfaisants, à condition de ne pas tomber dans certains pièges.

Conseil n°1 : fuyez les offres alléchantes sur Internet

Sur Internet, nombreuses sont les annonces qui vous promettent de gagner de l'argent facilement et de devenir riche en quelques mois. Toutefois ces sociétés souvent basées à l'étranger et aux pratiques pas toujours très scrupuleuses peuvent vous faire perdre gros. L'AMF estime même les risques de moins-values à 89 % (2) des cas. Pour plus de protection, adressez-vous à votre banque en ligne plutôt que de vous lancer en solitaire.

Conseil n°2 : optez pour la simplicité

Si vous êtes novice, inutile de vous diriger vers des produits complexes, au risque de commettre de graves erreurs. Évitez donc les options ou encore les produits dérivés (tels que les futures et autres turbos), dont le fonctionnement peut paraître opaque pour un œil non avisé.

Conseil n°3 : restez prudent

Contrairement aux idées reçues, « réaliser un coup » reste relativement rare pour un particulier qui boursicote et ne possède que peu de connaissances du monde de la Bourse. Acheter une valeur qui s'est fortement dépréciée en pariant sur une remontée brutale peut, là encore, réserver quelques mauvaises surprises. Aussi, privilégiez des valeurs solides et étudiez les évolutions du cours sur plusieurs années. Cela vous permettra d’opter pour celles qui offrent une progression moins rapide, mais plus constante.

Conseil n°4 : diversifiez votre portefeuille

Cette diversification doit être aussi bien sectorielle que géographique, mais elle devra intervenir lorsque vous aurez déjà quelques années de boursicotage derrière vous. Vous pourrez alors vous constituer un portefeuille composé d'actions issues de secteurs aussi variés que ceux de la santé, de l'industrie, des nouvelles technologies, des télécoms ou encore des services aux collectivités. Vous pourrez par exemple investir dans des trackers centrés sur des commodités (pétrole, minerais...) ou des secteurs d'activité précis.

Conseil n°5 : ayez une vision à long terme

Inutile d'attendre des profits importants en quelques semaines. Si vous décidez de boursicoter, vous devrez apprendre à être patient. D'ailleurs une approche à long terme permet de limiter les risques liés aux fluctuations conjoncturelles. À titre d'exemple, sur 66 ans, le rendement moyen des actions françaises est de 12,5 %, contre 8,5 % en 2015 (3).

Conseil n°6 : ne faites pas une croix sur d'autres projets

S'il est vrai que plus on investit en Bourse, plus l'effet de levier est important, le risque de moins-value demeure cependant présent. Ne renoncez donc pas à des projets tels que l'achat d'un logement, ou ne videz pas vos comptes épargne pour vous concentrer sur l'investissement dans des actions. Vous pourriez le regretter.

Conseil n°7 : faites-vous accompagner

Afin de faire vos armes et d'éviter les erreurs de débutant, adressez-vous à votre banque. Cette dernière pourra vous guider et vous aider à obtenir des gains réguliers et limiter vos pertes. L'une de nos recommandations est d'ouvrir un Plan d'Épargne en Actions (PEA). Il vous permet de verser jusqu'à 150 000 € et ses plus-values sont exonérées d'impôts.

Devenir riche en boursicotant n'est donc pas vraiment réaliste pour un particulier qui débute. Néanmoins, à force de patience et grâce à l'aide de votre banque, vous pourrez obtenir des plus-values intéressantes que vous pourrez réinvestir, ou utiliser pour concrétiser des projets personnels.

Source : YouLoveWords

Crédit visuel : Maciej Bledowski / iStock