Environ 500 000 retraités disposent d'un emploi rémunéré en France (1). Si reprendre une activité professionnelle à la retraite peut permettre d'obtenir des compléments de revenus, il est important de connaître certaines règles avant de se lancer.

Baisse de revenus et perte de pouvoir d'achat lors du passage à la retraite ou simple volonté de garder une activité, entraîne un nombre croissant de retraités à chercher un emploi rémunéré après leurs 60 ans. Si le cumul emploi-retraite est légal en France, il convient néanmoins de respecter certains principes pour pouvoir en bénéficier. Des revenus au statut, découvrez ce que vous devez savoir avant de reprendre une activité après votre retraite.

Comment fonctionne le cumul emploi-retraite ?

Comme son nom l'indique, le cumul emploi-retraite est un système qui permet de cumuler votre pension de retraite avec des revenus professionnels issus d'une ctivité dans le secteur public ou privé. Pour en bénéficier, vous devez :

  • avoir préalablement cessé toute activité professionnelle (sauf quelques exceptions, telles que les activités artistiques, non salariées, d'élu local, etc.)
  • avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez alors travailler pour un nouvel employeur dès la date d'effet de votre retraite, ou 6 mois après cette dernière si vous souhaitez reprendre un poste chez votre dernier employeur.

Au niveau des démarches, vous disposez d'un mois pour prévenir votre caisse de retraite d'une reprise d'activité. Vous devrez alors également communiquer une série d'informations : le nom et l'adresse de votre employeur, la date de début de votre activité ou encore vos bulletins de salaire.

Existe-t-il des plafonds de revenu à respecter ?

Vous pouvez additionner vos pensions et vos nouveaux revenus professionnels sans aucune limite à condition que vous remplissiez les critères qui vous permettent de toucher une retraite à taux plein, et que vous ayez liquidé vos retraites personnelles de base et complémentaires auprès des régimes obligatoires de retraite.

En revanche, si vous ne respectez pas ces conditions, vos revenus seront plafonnés. Ce plafond correspond au montant le plus important entre :

  • 2346,59 € mensuels
  • le montant du dernier revenu d'activité que vous avez touché avant la liquidation de vos pensions

En cas de dépassement, le montant de la pension de retraite que vous percevez sera réduit pour que le total n'excède pas le plafond.

Est-on obligé d'être salarié ?

Non ! Vous pouvez effectivement être salarié, mais pouvez aussi opter pour un statut non salarié (indépendant par exemple).

Vous pouvez par exemple vous lancer dans une activité d'auto-entrepreneur. Là encore, des plafonds de revenu ou de retraite seront appliqués si vous ne respectez pas les conditions précédemment citées. C'est notamment le cas si votre activité est affiliée à votre régime de retraite traditionnel.

Enfin, un retraité auto-entrepreneur sera dans l'obligation chaque mois ou trimestre :

  • de déclarer ses revenus
  • de verser ses cotisations de Sécurité sociale et d'assurance vieillesse de base et complémentaire

--

Si vous voulez bénéficier d'un complément de revenu à la retraite, reprendre une activité salariée n'est pas la seule solution. Vous pouvez aussi vous constituer une épargne qui vous permettra de toucher une rente viagère ou de percevoir un capital via par exemple la souscription à une assurance-vie ou un PERP. Seule condition : anticiper !

Cliquez ici pour consulter l’ensemble de notre dossier "Bien préparer sa retraite"

Source : YouLoveWords.com

Crédit visuel : TommL / iStock