Tout savoir sur l’apport personnel lors d’un crédit immobilier

Avec des taux d'emprunt historiquement bas (1,18 % en moyenne selon l’Observatoire du Crédit Logement en septembre 2019)(1) et le montant des apports personnels en net recul(2), c’est le moment idéal pour concrétiser votre projet et accéder enfin à la propriété. Mais de quel apport personnel devez-vous disposer pour vous lancer ? Et est-il possible d’emprunter sans apport personnel ?

L'apport personnel

À combien doit s'élever le montant de l’apport ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’existe pas de minimum légal en matière d’apport personnel. Tout dépend de votre situation financière et du prix du logement que vous souhaitez acheter. Chez Fortuneo par exemple, un apport équivalent à 10 % du prix du bien immobilier est requis.

Cela dit, plus votre apport s’approchera des 30 %, moins les risques d'impayés et les efforts financiers à fournir par vos soins seront importants et vous pourrez ainsi obtenir un taux plus avantageux. Autre point important : il est conseillé de ne pas investir la totalité de vos économies dans l’apport personnel afin de conserver une épargne de précaution, en cas d’imprévu ou si vous voulez faire des travaux.

Comment se constituer un apport personnel ?

Si vous n'avez pas touché d’héritage ou reçu de donation, il existe plusieurs solutions financières dédiés à la constitution d’un apport personnel ?

  • Le plan d’épargne logement (PEL) : c’est sans aucun doute le produit d’épargne le plus adapté à ce type d’opération. De un, il permet de vous constituer un petit capital au fil des années. De deux, il vous donne droit à l'obtention d'un prêt épargne logement à un taux défini (2,20 % depuis août 2016)(3). Bien qu’actuellement, le taux d'intérêt moyen d'un prêt immobilier classique soit plus avantageux (aux alentours de 1,18 %)(1), ce taux fixe peut constituer une option de choix en cas d’augmentation des taux moyens. Enfin, pour les PEL souscrits avant le 1 janvier 2018, l’Etat vous verse une « prime d’état », d’un montant pouvant aller jusqu’à 1 525 €.(4)

  • Le compte épargne logement (CEL) : autre solution, le CEL vous permet d’obtenir un prêt bancaire à un taux préférentiel pour acheter un bien immobilier ou réaliser des travaux. Certaines conditions s’appliquent toutefois : votre CEL doit être ouvert depuis au moins 18 mois pour obtenir un prêt et le montant maximal de ce prêt est fixé à 23 000 €. Pour les CEL ouverts avant le 1er janvier 2018, vous pouvez bénéficier d’une prime d’état.

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) : ce type de dispositif permet de financer l’achat de son logement sans avoir à payer d'intérêts. Cela dit, pour en bénéficier, il ne faut pas dépasser un montant de revenus maximum et ne pas avoir été propriétaire de son logement pendant les 2 années précédentes. Le montant du prêt est fixé selon la zone de logement et le nombre de personnes qui vont y habiter.

Enfin, il existe d’autres dispositifs, comme le prêt Action logement (ex 1 % logement), le prêt conventionné ou encore les prêts locaux, régionaux ou départementaux.

Emprunter sans apport, est-ce possible ?

Si vous êtes un jeune actif fraichement débarqué dans la vie professionnelle, il est possible que vous ne disposiez d’aucun apport personnel. Dans ce cas de figure, il reste tout de même possible d’emprunter. On parle alors de prêt à 100 % – voire à 110 % si on tient compte des frais annexes (frais de notaire, d’agence, etc.).

Cela dit, vous devrez vous constituer un dossier solide et apporter des garanties à votre établissement. En principe, il est fortement conseillé d’être en CDI, de ne pas avoir été à découvert sur une longue période et de limiter vos mensualités futures à 33 % de votre revenu. Gardez aussi à l’esprit que les taux d’emprunt proposés seront moins avantageux et votre banque ou organisme de crédit scrutera votre situation à la loupe.

Toutefois, disposer d’un apport est plus rassurant pour votre organisme prêteur comme pour vous-même et vous permettra, sur le long terme, de réaliser des économies sur le coût total du crédit !

Les informations décrites dans cette page sont valables au 1er décembre 2019 et sont susceptibles d’évoluer.

Source: Webedia, septembre 2019.

Crédit visuel : stefanie aumiller, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

Décès que devient le compte bancaire du défunt ?

Banque

Décès, que devient le compte bancaire du défunt ?

comprendre les critères ESG

Tendances financières

Comprendre les critères ESG

transmission et avantages de l'assurance-vie

Assurance-vie

Transmission : avez-vous pensé aux avantages de l'assurance-vie ?

femme-regardant-offres-immobiliers

Crédit immobilier

Proposition d’achat : comment en faire une ?

Le TAEG

Crédit Immobilier

Tout savoir sur le TAEG

Divers abattements et exonérations sont compris dans la fiscalité sur les plus-values immobilières.

Crédit immobilier

Plus-values immobilières, quelle fiscalité ?

Découvrez l'offre de crédit immobilier Fortuneo*

Bénéficiez de taux attractifs et évitez les frais inutiles.

  • Des taux fixes compétitifs de 7 à 25 ans pour un montant emprunté
    entre 100 000 € et 1 000 000 €

  • Aucuns frais de dossier.

  • Pas d'indemnité de remboursement anticipé **.


(1) https://www.lobservatoirecreditlogement.fr/derniere-publication

(2) https://www.capital.fr/immobilier/credit-immobilier-avec-quel-apport-personnel-pouvez-vous-acheter-selon-les-villes-1353372

(3) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16142

(4) https://www.lafinancepourtous.com/pratique/placements/epargne-logement/le-plan-epargne-logement-pel-une-epargne-de-projet/pel-et-prime-d-etat/

* Détails et conditions du crédit immobilier Fortuneo, sous réserve d’acceptation du dossier par Fortuneo.
Prêt classique amortissable, à taux fixe et à échéance constante pour l’achat d’un bien neuf (hors construction) ou ancien (+ éventuels travaux), le rachat de crédit ou d’une soulte (+ éventuels travaux). L’immeuble visé doit être la résidence principale ou une résidence secondaire ou locative (hors projet de défiscalisation) en France.
L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter son Offre de prêt. La vente est subordonnée à l’obtention du crédit. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées.

** Fortuneo n'applique pas d'indemnité de remboursement anticipé, sauf en cas de reprise du prêt par un établissement externe.

L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter son Offre de prêt. La vente est subordonnée à l’obtention du crédit. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées.