OPCVM : les coulisses de la notation des fonds

Lettres, étoiles : à quoi correspond la notation financière ? Toutes les clés pour choisir un fonds en s’appuyant sur les informations clés.

Plus connus sous le terme de fonds, les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM) regroupent des structures de placement collectif tels que les Fonds Commun de Placement (FCP) et les Sicav. Lorsqu’ils disposent d’un historique suffisant, ces supports d’investissement font généralement l’objet d’une notation matérialisée sous forme d’étoiles (Morningstar) ou de lettres (Fitch, Novethic).

Qui sont les agences de notation ?

La notation est délivrée par un organisme indépendant. Cet organisme peut prendre deux formes différentes : celle d’une agence de notation financière rémunérée par l’émetteur (Standard & Poor’s, Moody’s, Fitch…) ou celle d’une agence de notation extra-financière rétribuée par l’investisseur (Vigeo, Ethifinance, Innovest ou encore Morningstar et Novethic).

Comme son nom l’indique, l’agence du second type va étendre son analyse à des domaines non pris en compte par la notation financière, tels quel les critères Environnement, Social et Gouvernance (ESG).

Comprendre la notation

Contrairement à un simple classement, la notation (ou rating, en anglais) s’appuie sur :

  • des données quantitatives telles que la rentabilité financière globale, la rentabilité des capitaux investis, le niveau d’endettement, la flexibilité financière ou la liquidité.

  • des critères qualitatifs : la stratégie, la gouvernance, la responsabilité sociale de l’entreprise ou le respect d’engagements environnementaux.

En quoi la notation est-elle utile pour un investisseur ?

La notation permet d’appréhender le niveau de risque et la volatilité d’un fonds. Elle fournit, par ailleurs, des indications pour évaluer la performance et comparer un fonds par rapport à sa catégorie.

Pour bien interpréter cet indicateur, il est important de distinguer entre deux types de notes.

  • La note de crédit est attribuée à la demande d’une entreprise (ou une collectivité ou un État), lorsque celle-ci émet de la dette. Elle mesure la solvabilité de l’émetteur à travers des repères le plus souvent exprimés sous la forme de lettres de A à C. Chaque agence possède une grille qui lui est propre. Dans le système S&P (Standard & Poor’s), AAA est la note de crédit la plus élevée et D, la plus basse. Les crédits les plus risqués débutent à BB et en dessous. Au sein de chaque catégorie, la note peut évoluer. Un plus (+) ou un moins (-) est associé à chaque lettre, qui permet de marquer une dégradation ou au contraire une amélioration de la qualité du crédit. Une progression est souvent saluée par les agences de notation lorsque la situation financière d’une entreprise s’assainit ou qu’un État engage une réforme importante.

  • L’analyse de fonds évalue la performance d’un investissement. Une des plus connues et réputées, en particulier en ce qui concerne les fonds d’investissement en Europe et en Asie, est le système de notation Morningstar.

Comment fonctionne la notation par Morningstar ?

Les fonds reçoivent une notation mensuelle basée sur leur performance passée sur trois, cinq et dix ans (en fonction de leur ancienneté) sur une base ajustée du risque et par rapport à la moyenne de la catégorie Morningstar à laquelle les fonds appartiennent. La pondération de ces trois notations permet d’établir une notation globale pouvant aller jusqu’à cinq étoiles pour les 10% des fonds les meilleurs. Si cette grille est aussi reconnue, c’est notamment parce que Morningstar emploie plus de 200 analystes à travers le monde et dispose d’une base de données sur plusieurs centaines de milliers d’offres de placement.

Une source d’information financière parmi d’autres

La notation doit donc avant tout être considérée comme une source d’information parmi d’autres. Un investisseur avisé doit s’informer par lui-même pour apprécier le risque et le potentiel de rendement d’un fonds.

Plusieurs éléments sont complémentaires à la notation :

  • Un Document d’Information Clé pour l’Investisseur existe pour tout fonds accessible au grand public et commercialisé en direct depuis un PEA ou un compte-titres. Au sein de ce document, la rubrique « Profil de risque et de rendement » permet de recueillir des éléments d’information.

  • Le prospectus du fonds, quant à lui, permet d’obtenir une information plus détaillée. Deux catégories de prospectus sont disponibles.

    o Le prospectus simplifié composé de deux parties : la « Partie A statutaire » récapitulant notamment les données d’identification de l’entreprise, la politique de frais et les objectifs de gestion ; la « Partie B statistique » détaillant des informations mises à jour chaque année (performance du fonds, performance de l’indice de référence, taux de rotation du portefeuille).

    o La note détaillée va plus loin en produisant le règlement régissant le fonctionnement du fonds, ainsi que les règles d'investissement s'appliquant au fonds : quels sont les différents actifs éligibles ? Quelles sont les limites d’investissement ? Comment sont fixées les règles d'évaluation et de comptabilisation des actifs ?

  • Enfin, les quotidiens et magazines permettent de se tenir informé de l’actualité économique et financière.

Les limites de la notation financière

Une notation ne constitue pas une recommandation d’achat, de vente ou de maintien de quelque investissement que ce soit. La notation financière comporte plusieurs limites.

A chaque agence sa méthode de notation
Si les grilles sont relativement standardisées, chaque agence conserve un certain degré de confidentialité sur les coulisses de sa notation et sur la part consacrée à chaque indicateur retenu.

Les agences de notation dépendantes de l’information financière communiquée
Le principe de l’émetteur-payeur veut en effet que la société commerciale à l’origine de la notation soit rémunérée par l’émetteur. De plus, l’agence dépend de l’information financière communiquée par l’émetteur, qui peut ne pas s’avérer suffisante.

Complexité des marchés financiers
Les marchés financiers sont des univers complexes, où la performance d’un émetteur ou d’un fonds mutuel (FCP, Sicav…) est également liée à des données exogènes telles que le dynamisme du commerce international, le prix du pétrole, les tensions géopolitiques mondiales, etc. Les performances passées ne préjugent donc pas des performances futures.

Pour en savoir plus, consulter le Guide Bourse Fortuneo

Ce qu'il faut retenir...

  • La notation permet à l’investisseur d’appréhender le niveau de risque et la volatilité d’un fonds.

  • Elle lui permet également d’évaluer la performance et de comparer un fonds par rapport à sa catégorie.

  • Complémentaire aux documents d’information obligatoires et à la presse économique et financière, la notation ne constitue pas une recommandation d’achat.

Source : YouLoveWords.com

Crédit photo : Pixelfit

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Bourse : les bons réflexes face à la volatilité des marchés

Bourse : comment diversifier son portefeuille ?

Apprenez à lire les courbes et graphiques de la bourse

DÉCOUVREZ L’ASSURANCE-VIE FORTUNEO *

Des frais réduits


0

  • 0 € de frais d'entrée et de sortie.
  • 0 € de frais sur versements.
  • 0 € de frais pour les arbitrages en ligne. 28 € pour les autres types d'arbitrage y compris options de gestion **.

Hors frais spécifiques aux SCPI, SCI, OPCI et ETF.

Pour les autres frais, consulter la notice du contrat Fortuneo Vie

Fortuneo désignée Banque la moins chère en 2019
Pour le profil cadre supérieur avec une carte World Elite (Challenges/Meilleurebanque.com, janvier 2019).