3 conseils avant de vous lancer dans la propriété locative

Lorsque les taux de crédit aux particuliers sont relativement bas, cela peut motiver davantage pour se lancer dans l'investissement locatif. Il peut s'agir là d'un bon moyen de réduire son imposition, tout en se constituant un patrimoine. Mais attention, quelques règles s’imposent pour bien investir et rendre rentable votre investissement locatif.

Tour d'horizon du locatif privé

Dans un contexte économique marqué par l’incertitude et l’instabilité, l’investissement dans l’immobilier reste une valeur sûre pour 67% des français selon un sondage Ifop de 2019(1). Aujourd’hui, on estime qu’environ 55 % des appartements locatifs du secteur privé français se situent dans des villes de plus de 100 000 habitants. La majorité de ces investissements sont effectués sur des studios ou 2 pièces dont la taille moyenne est de 41 m².

Les acheteurs sont principalement des couples avec enfants dont les membres ont en moyenne 46 ans. Ce marché est stable depuis plusieurs années. Le prix moyen des investissements a légèrement augmenté depuis 3 ans pour atteindre 160 000€. Les taux de crédit qu’ont connus ces dernières années n’y sont pas étrangers.

Les avantages d’être propriétaire

Si le marché de la propriété locative attire tant de Français chaque année, c’est parce qu’être propriétaire-bailleur comporte bien des avantages. Cela vous permet de bénéficier d’un revenu régulier, qui vous permet de financer ou rembourser votre crédit immobilier ou encore d’alimenter votre épargne, en vue d’un projet précis ou de se constituer un complément de revenus pour sa retraite. Aussi, cela vous permet de gonfler le patrimoine que vous transmettrez et cela vous donne également la possibilité de profiter d’avantages fiscaux non négligeables. Bref, à chacun sa ou ses bonnes raisons de miser sur une résidence locative !

Trois conseils avant d'arrêter votre choix

  1. 1

    Validez l'emplacement. L'objectif est que votre bien se loue facilement. Pour cela, il est essentiel de prêter attention à son environnement : proximité des commerces, des moyens de transports en commun, des stationnements, du cadre de vie. Mais intéressez-vous également aux nombres d'offres de locations disponibles sur le quartier et dans l’ensemble de la ville. Renseignez-vous à la mairie afin de savoir si des modifications ou aménagements sont prévus dans le quartier. En somme, pour réaliser le meilleur investissement possible, il est important de comprendre comment est calculée la valeur locative moyenne d'une propriété et de vérifier qu’elle est en ligne avec votre projet immobilier.

Par ailleurs, gardez en tête que la crise sanitaire du covid-19 a donné à de nombreux Français des envies d’ailleurs. Beaucoup de locataires vivant en région urbaine cherchent désormais à s’éloigner un peu des grandes villes pour profiter d’une meilleure qualité de vie. En cela, la demande locative française s’est étendue, avec plusieurs nouveaux départements qui profitent d’une belle dynamique.

  1. 1

    Calculez juste. N'oubliez pas qu'en plus du prix d'acquisition vont s'ajouter des frais de dossier, d'hypothèque, de notaire, d'agence, d'enregistrement. Renseignez-vous sur le montant de la taxe foncière, prenez en compte les charges de copropriété et rapprochez-vous du syndic pour savoir si des travaux ou des mises aux normes écologiques doivent être entrepris dans l’immeuble objet de votre recherche.

À ce sujet, sachez notamment que, à compter du 25 août 2022, les loyers des logements loués et étiquetés E,F et G au diagnostic de performance énergétique (DPE) ne pourront plus être augmentés (même pas dans le cadre d’un renouvellement de bail), ce qui pourrait impacter directement les revenus de votre propriété locative selon la Loi Climat et Résilience. Par ailleurs, dès 2025, les logements classés G, considérés comme « passoires énergétiques », ne pourront tout simplement plus être loués. En 2028 et 2034, cela devrait également concerner les logements étiquetés F et E.

  1. 1

    Prenez votre temps. Vous n'avez pas de contraintes. Visitez le maximum d'appartements en prenant en compte tous les paramètres. Votre investissement vous engage sur la durée, l'acte doit donc être réfléchi. Trouvez le bien qui aura le maximum de chance de trouver locataire et surtout ne signez pas uniquement sur un coup de cœur. C'est aussi au potentiel locataire que le bien doit plaire, pas à vous.

Avez-vous déjà entendu parler de la location-accession ?

La location-accession à la propriété, aussi appelée location-vente, c’est le fait d’acquérir progressivement un bien immobilier tout en étant locataire de celui-ci pendant une période définie avec le vendeur. Cela permet de faciliter l’accès à la propriété, principale ou locative, pour certains profils.

Attention, quelle que soit votre manière de miser sur l’investissement locatif, n’oubliez pas que votre statut de propriétaire passe par certaines obligations envers le locataire. Fournir un logement décent, transmettre tous les documents et les informations obligatoires, mener les travaux nécessaires et assurer la gestion du bien font notamment partie des tâches à garder en tête. Alors, êtes-vous prêt pour tout cela ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Les informations transmises dans cet article ont un caractère purement informatif et ne sauraient être considérées comme un conseil délivré par Fortuneo (juridique, fiscal, investissement ou autre).

Source: Jellyfish, Juillet 2022
Crédit visuel : Gettyimages

On vous conseille aussi...

Emprunter sans apport n’est possible que pour certains profils très particuliers.

Crédit immobilier

Emprunter sans apport : est-ce vraiment une bonne idée ?

Le prix de construction d’une maison dépend de nombreux paramètres.

Crédit immobilier

Quel est le prix de construction d’une maison ?

comment choisir sa banque

Banque

Comment choisir sa banque ?