La baisse de l'impôt sur le revenu est effective dès janvier 2017, alors qu’elle était initialement prévue pour le mois d’août. Une bonne nouvelle qui s'ajoute à une série de mesures bénéfiques pour les contribuables qui entreront en vigueur l'an prochain.

3 mesures phares devraient ravir le contribuable en 2017. À la baisse de l'impôt sur le revenu avancée de quelques mois, s'ajoute l'entrée en vigueur de la Loi Macron, qui vise à faciliter les démarches des épargnants Français qui souhaitent changer de banque. Enfin, si vous envisagez d'employer une aide à domicile, sachez que le dispositif de crédit d'impôt sera étendu à l'ensemble des ménages. Découvrez tout de suite ce qui changera pour vos finances l'année prochaine.

Une baisse de l'impôt sur le revenu dès le début de l'année

La baisse d'impôt votée par l'Assemblée nationale concernera :

  • Les couples qui perçoivent jusqu’à 3 400 € de salaire net mensuel
  • Les personnes seules qui perçoivent jusqu’à 1 700 € de salaire net mensuel

En fonction du nombre d'enfants, ce plafond sera évidemment plus important.

La baisse d'impôt sera de 20 % pour les personnes dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 18 500 € , et de moins de 20 % pour celles dont ce revenu fiscal de référence est compris entre 18 500 et 20 500 €. Ces coups de pouce au pouvoir d'achat des ménages devraient concerner près de 5 millions de contribuables de la classe moyenne (1).

Loi Macron : changer de banque devient plus facile

À compter du 6 février 2017, il sera plus simple de changer de banque grâce à l'entrée en vigueur de la Loi Macron !

Avec le nouveau procédé, ce sont les banques qui prendront le relais sur les démarches à effectuer. Le fonctionnement de cette mesure est simple : il suffira alors d’ouvrir un compte auprès de la nouvelle banque de son choix. Celle-ci prendra alors en charge toutes les démarches de transfert des opérations dans un délai maximum de 22 jours. Ce mécanisme, qui représente un vrai gain de temps pour les épargnants, n'est pas sans rappeler la Loi Hamon, entrée en vigueur en janvier 2015. Cette dernière permet aux particuliers de résilier leurs assurances auto, habitation et moto quand ils le souhaitent, une fois la première date d'anniversaire du contrat écoulée. Là encore, l'assuré peut confier au nouvel assureur la corvée des démarches de résiliation.

La Loi Macron devrait surtout permettre aux épargnants de davantage faire jouer la concurrence, ce qui pourrait à terme tirer à la baisse les frais bancaires qui ne cessent d'augmenter depuis quelques années. En effet, si aujourd'hui 4,5 % des clients changent de banque chaque année, ils sont en moyenne 9 % dans le reste de l'Europe (2). La bataille sera donc féroce pour les attirer, mais aussi pour les retenir dans un contexte de concurrence où les banques en ligne ne facturent aucuns frais de tenue de compte.

Le crédit d'impôt pour les aides à domicile

En 2017, le crédit d'impôt soutenant financièrement les ménages qui emploient une aide à domicile sera étendu à toutes les familles ! Pour rappel, ce dispositif permettait d'obtenir un crédit d’impôt équivalent à 50 % des dépenses engagées dans la limite d'un plafond de 12 000 à 20 000 €.

Jusqu'à présent, ce dernier était réservé aux personnes qui exercent une activité professionnelle ou sont inscrites comme demandeur d'emploi depuis au moins 3 mois. De leur côté, les personnes qui ne satisfont pas ces conditions (retraitées, personnes handicapées sans emploi...) ne bénéficiaient pas d’un crédit d’impôt, mais d’une simple réduction d’impôts. Les ménages non imposables ne pouvaient de facto pas en bénéficier.

Ainsi, avec la généralisation du dispositif sous la forme d’un crédit d'impôt pour tous, ces derniers recevront un chèque de 6 000 €, équivalent à 50 % de 12 000 €. 1,3 millions de familles supplémentaires pourront bénéficier de ce crédit d'impôt (3).

--

Source : YouLoveWords.com

Crédit visuel : AleksandarNakic / iStock