80 % des SOFICA ouvertes à la souscription en octobre dernier avaient déjà fait l'objet de pré-réservations (1). Ce chiffre confirme l'attrait pour ce produit d'épargne alliant mécénat et avantage fiscal. Découvrez-en le fonctionnement !

Les SOFICA, qu’est-ce que c’est ?

Créées en 1985 dans le but de soutenir la création cinématographique nationale indépendante, les Sociétés de Financement de l'Industrie Cinématographique et de l’audiovisuel (SOFICA), participent du rayonnement de "l'exception culturelle française". Les films hexagonaux les plus acclamés de ces dernières années ont souvent été soutenus par des SOFICA : cela a été le cas de Des hommes et des Dieux, de Polisse ou encore de la palme d’Or 2015 Dheepan, entre autres.

Cependant, ces dernières sont avant tout des produits d'épargne. Si leur rendement est relativement faible, elles permettent au souscripteur de défiscaliser une partie de ses revenus. Proposées par certaines banques, les SOFICA demeurent néanmoins un produit rare, et seulement 12 d'entre elles ont fait l'objet d'une commercialisation en 2015 (1).

Pour le particulier: un outil de défiscalisation intéressant.

Le fonctionnement des SOFICA est relativement simple. Elles sont créées par des établissements bancaires ou directement par des professionnels de l'industrie cinématographique afin de financer la production cinématographique indépendante.

Chaque SOFICA doit répondre à un cahier des charges très précis et doit recevoir l'agrément du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC, rattaché au Ministère de la Culture). Leur capital sera vérifié par le Ministère de l'Économie et des Finances.

Principal intérêt pour le particulier, la souscription d'une SOFICA permet d'obtenir une réduction d'impôt équivalente à 30 % du montant investi, et qui peut aller jusqu'à 36 %, si cette dernière place au minimum 10 % de son capital dans des sociétés de production (2). Cette réduction ne sera disponible que si le souscripteur s'engage à conserver ses parts pendant au moins 5 ans.

Une rentabilité limitée.

Il existe néanmoins quelques limites. Le placement devra s'élever à 5 000 € minimum (3) et ne pourra pas dépasser 18 000 €. De plus, le montant de la défiscalisation sera limité à 25 % maximum de son revenu total. In fine, la réduction d'impôt permise par ce dispositif peut représenter une économie de 6 480 € pour un foyer (4) au maximum.

Si le potentiel de défiscalisation est intéressant, il n'en est pas de même pour le rendement, beaucoup plus faible que pour d'autres produits d'épargne.

En effet, si la rentabilité dépend en partie du succès du film produit, les études montrent qu'un souscripteur ne récupère en moyenne que 80 % de la somme investie (4). De plus, depuis 2009, le capital des SOFICA n'étant plus garanti, le rendement est davantage soumis aux fluctuations.

Il est également important de rappeler que l'argent n'est pas disponible immédiatement et qu'il n'y a, à proprement parler, aucun marché sur lequel vendre ou échanger ses parts.

--

Les SOFICA sont un formidable outil de soutien au cinéma français. Néanmoins, gardez à l'esprit que ces produits sont rares et mis en vente au début du quatrième trimestre de chaque année. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à vous adresser à votre banque.

Source : YouLoveWords.com