Environ 27 % des Français épargnent pour leur retraite. Dans cette optique, profiter des intérêts composés peut être un bon moyen de booster la rentabilité de vos placements.

Lorsque vous placez de l'argent sur un compte épargne, des intérêts vous sont versés par la banque chaque année, conformément à un taux défini au moment de la souscription. Années après années, le produit de ces intérêts vient gonfler votre capital. Si ce dernier devient donc de plus en plus important, l'argent généré par les intérêts augmentera mécaniquement lui aussi. C'est sur ce principe que reposent les intérêts composés. S'ils peuvent être un bon moyen de mieux rentabiliser votre capital, il est important de respecter quelques règles simples pour en tirer profit au maximum.

Les intérêts composés, comment ça marche ?

Illustrons leur fonctionnement par un exemple. Vous avez souscrit un produit dont la rémunération est de 6 %, et décidez de placer 1 000 € à l'ouverture. Au bout de la première année, l'intérêt aura donc généré 30 € (soit 3 % de 1 000 €). Cette somme viendra s'ajouter à votre capital et vous disposerez désormais de 1 030 €.

Si vous décidez de ne pas toucher à cette épargne, l'intérêt de 3 % qui vous est dû au titre de la deuxième année sera calculé à partir de cette base de 1 030 €. Et ainsi de suite. Ainsi, si vous ne touchez ni à votre capital de départ, ni à vos intérêts, votre capital aura doublé en douze ans dans le cas d’un placement à 6 %. Voire en neuf ans si l’intérêt est de 8 %.

Cet exemple illustre surtout que les intérêts composés deviennent intéressants pour les placements sur lesquels vous n'effectuez que peu ou pas de retraits… et sur lesquels les rendements sont intéressants. Et si vous voulez accroître cet effet multiplicateur, il est important d’alimenter régulièrement votre épargne !

Dans cette optique, mieux vaut donc choisir un produit avec le meilleur rendement possible. Oubliez tout de suite les livrets A ou les livrets de développement durable, dont le rendement actuel est proche de 0,75 % par an (1), et tournez-vous vers des plans d'épargne retraite, des contrats d’assurance-vie ou encore des plans d'épargne en action.

L'anticipation est la clé du succès

Profiter des intérêts composés est en effet une stratégie très utile en vue de se constituer une rente pour la retraite. Ceci implique néanmoins de commencer à épargner tôt. Plus vous anticiperez la souscription de votre produit, moins l'effort à fournir sera douloureux.

La société de gestions d'actifs BlackRock a calculé le montant d'épargne mensuelle qu'un particulier devrait atteindre pour obtenir une rente de 2 600 € par mois (2) à la retraite. Les chiffres sont sans appel. Il faudrait mettre de côté 520 €tous les mois de 25 à 65 ans... sur un produit dont le rendement est de 5 %. À partir de 35 ans, l'effort monte à 946 €par mois, et à 1 901 euros par mois à partir de 45 ans !

–-

Préparer l'avenir et se constituer une rente pour compléter ses revenus à partir de la retraite est une question d'anticipation. Si les intérêts composés peuvent être un levier pour y parvenir plus facilement, diversifier ses investissements est également la clé du succès. Immobilier, actions... N'hésitez pas à vous adresser à votre conseiller financier pour vous faire aider dans cette démarche.

Source : YouLoveWords.com

Credit visuel : Kupicoo / iStock