Investissement locatif : 5 choses à savoir

En 2019, le marché français de l’immobilier était placé sous le signe des records, avec un million de transactions réalisées dans l’Hexagone, des taux de crédits en baisse et des prix en hausse(1). Dans ce contexte, vous êtes tenté d’investir mais vous êtes novice et vous ne savez pas par où commencer ? Pas de panique. Avant de vous lancer dans l’investissement locatif, faites le plein d’informations pratiques pour préparer au mieux votre dossier et disposer de toutes les clés nécessaires à la bonne gestion de ce type de placement, aussi attirant que risqué au vu des sommes engagées.

5 clés pour réussir votre investissement locatif

Investir dans l’immobilier sans apport conséquent, est-ce possible ?

L’une des principales idées reçues qui affectent le marché de l’immobilier aujourd’hui, c’est le fait qu’il faut disposer d’un apport conséquent pour se lancer dans l’investissement locatif. Si de nombreux établissements bancaires continuent effectivement de demander un apport important (en moyenne 20% du montant du projet), certains autres organismes tendent à assouplir leurs règles d’acceptation.

Vous devez accorder une grande importance à l’emplacement du bien immobilier

L’une des erreurs les plus commises en matière d’investissement locatif consiste à investir à côté de chez soi. Alors, certes, cela vous permet de gérer plus simplement votre projet immobilier. Mais il est important de rappeler que vous n’avez pas forcément d’intérêt économique à investir dans la ville où vous vivez. Ce n’est pas parce que vous êtes bien chez vous que cela sera le cas pour vos potentiels locataires. L’investissement locatif vous impose de faire des recherches sur la ville où vous souhaitez investir pour avoir une vision à moyen et long terme de la valeur de votre bien immobilier.

Logement ancien ou neuf, vous devez (bien) choisir

Gardez toujours en tête qu’un investissement locatif doit être rationnel. Que vous misiez sur un logement neuf ou sur un logement à rénover, ne cédez pas au coup de cœur. Posez tous les calculs sur papier avant de prendre une quelconque décision. Le prix d’achat du bien, le montant des travaux, le montant du loyer, les aides perçues et les réductions d’impôt, tout doit être évalué.

Si beaucoup pensent qu’il est plus rentable d’investir dans l’ancien car le prix d’achat est moins élevé, ce n’est pas toujours vrai. Tout dépend du type de bien, de la localisation et de votre profil d’investisseur.

Vous devez vous renseigner sur la fiscalité

L’investissement locatif ouvre droit à un éventail d’avantages fiscaux. Neuf ou ancien, logement loué vide ou meublé, il existe plusieurs manières d’alléger votre facture fiscale grâce à plusieurs lois et dispositifs, à condition de formellement respecter les règles en place pour gérer au mieux votre investissement locatif. Le tout sans oublier de bien choisir votre régime d’imposition, en fonction de la nature de votre bien (vide ou meublé).

Miser sur un dossier bancaire solide

La clé de tout investissement locatif, c’est le crédit immobilier. Pour mettre toutes les chances de votre côté, votre profil financier doit être optimal pour convaincre des banquiers de vous accompagner dans votre projet. Veillez donc à bien vérifier votre taux d’endettement avant d’envisager votre premier achat. Si vous possédez des crédits à la consommation, faites le maximum pour les clôturer. Enfin, limitez les dépenses superflues.

Source: Webedia, août 2019.

Crédit visuel : Evan David Lang, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

Décès que devient le compte bancaire du défunt ?

Banque

Décès, que devient le compte bancaire du défunt ?

comprendre les critères ESG

Tendances financières

Comprendre les critères ESG

transmission et avantages de l'assurance-vie

Assurance-vie

Transmission : avez-vous pensé aux avantages de l'assurance-vie ?

femme-regardant-offres-immobiliers

Crédit immobilier

Proposition d’achat : comment en faire une ?

Crédit_immobilier

Crédit Immobilier

Evolution des taux, âge... Toutes les idées reçues pour emprunter

Le TAEG

Crédit Immobilier

Tout savoir sur le TAEG

Découvrez l'offre de crédit immobilier Fortuneo*

Bénéficiez de taux attractifs et évitez les frais inutiles.

  • Des taux fixes compétitifs de 7 à 25 ans pour un montant emprunté
    entre 100 000 € et 1 000 000 €

  • Aucuns frais de dossier.

  • Pas d'indemnité de remboursement anticipé **.


(1) Chiffre donné par les Notaires du Grand Paris lors de leur conférence de rentrée en septembre 2019

*Fortuneo n'applique pas d'indemnité de remboursement anticipé, sauf en cas de reprise du prêt par un établissement externe.

L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter son Offre de prêt. La vente est subordonnée à l’obtention du crédit. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les sommes versées.

Fortuneo est une marque commerciale d'Arkéa Direct Bank. Arkéa Direct Bank, Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 89 198 952 euros. RCS Nanterre 384 288 890. Siège social : Tour Ariane - 5, place de la Pyramide 92088 Paris La Défense. Courtier en assurance n° Orias 07 008 441.– Adresse postale : FORTUNEO - TSA 41707 - 35917 RENNES CEDEX 9.

Document publicitaire dépourvu de valeur contractuelle