Comment bien choisir sa carte bancaire et optimiser sa cotisation ?

Paiement à la carte

La cotisation de la carte bancaire est souvent l’un des arguments mis en avant par les banques traditionnelles pour justifier les frais qu'elles prélèvent. Le montant de cette cotisation variant selon le type de carte et les assurances qu'elle contient, il est particulièrement important de bien la choisir. Faites le point sur les critères de choix les plus importants pour vous et ne vous arrêtez pas aux idées reçues.

Choisir une carte bancaire adaptée à vos propres besoins

Plus de 66 millions de cartes bancaires sont en circulation en France (1) parmi lesquelles des cartes de crédit, des cartes de retrait, des cartes à autorisation systématique et des cartes prépayées. Ces différentes cartes répondent chacune à des usages et à des utilisations spécifiques.

4 grands critères sont à prendre en considération dans le choix de votre carte bancaire :

  • Le périmètre géographique. Si la carte bancaire nationale a disparu de la circulation en 2009, il existe tout de même des restrictions. Les cartes bancaires internationales permettent d’effectuer des paiements ou des retraits à l’intérieur de la zone euro et hors de la zone euro. Cependant, s’il n’y a pas de frais au sein de la zone euro, il faut comparer des frais de retrait d’espèces au distributeur ou de paiement dans une monnaie autre que l’euro selon votre carte.

Le conseil en + : si vous voyagez beaucoup, privilégiez une carte haut de gamme, qui vous permettra de bénéficier de garanties d’assurance et d’assistance plus étendues.

  • Le type de débit. Une carte à débit immédiat est adaptée aux utilisateurs percevant des revenus réguliers et qui veulent visualiser leurs achats en temps réel. À l’inverse, une carte à débit différé permet de bénéficier d’une avance de trésorerie.

Le conseil en + : une carte à débit différé est à privilégier pour régler des dépenses professionnelles et que les notes de frais se font en fin de mois ! De même, elle permet d’avoir une vision globale du montant dépensé par carte chaque mois.

  • L’existence (ou non) d’une autorisation préalable. Appelées également « cartes anti-dépassement », les cartes à autorisation systématique vérifient que le montant de votre achat est bel et bien disponible sur votre compte ou qu’il se trouve dans la limite du découvert autorisé. Ce type de carte est avant tout destiné aux usagers ayant déjà rencontré ou rencontrant toujours des difficultés avec leur banque.

Le conseil en + : avant de souscrire une carte à autorisation systématique, ayez à l’esprit que ce type de carte nécessite d’avoir un solde créditeur suffisant pour effectuer votre achat. Par ailleurs, cela pose également problème lorsque vous souhaitez faire le plein d’essence aux caisses automatiques ou sur les péages d’autoroute. Enfin, les retraits effectués dans un DAB autre que ceux de votre banque seront facturés par une commission fixe. Vérifiez la tarification de votre banque.

  • Le niveau de gamme. Premier, Gold, World Elite, Infinite, Centurion. À ces différents niveaux de gamme correspondent des services allant de l’assurance annulation à l’assistant personnel pour réserver voyages et spectacles, en passant par le rapatriement médical.

Le conseil en + : certaines banques facturent au prix fort les cotisations de ces cartes premium. Soyez vigilants et n’hésitez pas à comparer les tarifications.

L’importance de chacun de ces critères varie selon votre situation, à vous de les hiérarchiser.

Carte haut de gamme : dépassez les idées reçues

  • Première idée reçue : les cartes haut de gamme coûtent très cher. Pas forcément. Choisir une carte haut de gamme n’occasionne pas forcément une dépense supplémentaire si les services qu’elle contient (garanties d’assurance ou d’assistance) vous permettent de résilier ou de renoncer à souscrire d’autres produits par ailleurs. D’autant plus que, dans bon nombre de cas, une seule carte couvre l’ensemble de la famille.
  • Deuxième idée reçue : les cartes haut de gamme sont réservées à un public très aisé.

Chez Fortuneo, votre carte haut de gamme est gratuite sous conditions.(2)

Ce qu’il faut retenir

  • Il existe 4 grands critères pour bien choisir sa carte de paiement : le périmètre géographique, le type de débit, l’existence d’une autorisation préalable et le niveau de gamme.
  • Les cartes bancaires haut de gamme ne coûtent pas forcément plus cher et sont pas obligatoirement réservées à un public très aisé.

Retrouvez les différentes gammes de cartes bancaires proposées par Fortuneo

Source: YouLoveWords.com

Crédit visuel : martin-dm /iStock

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Et si votre carte bancaire… c'était votre doigt ?

Comment préparer la 1ère expérience bancaire de mon enfant ?

L’assurance de votre carte bancaire couvre-t-elle bien vos congés ?

Désignée Banque la moins chère en 2018
Pour les profils « employé », « commerçant » et « chef d’entreprise » (Capital/Panorabanques.com, mars 2018)