Actionnaire au nominatif ou au porteur, quelle différence ?

Actionnaire au nominatif ou au porteur, quelle différence ?

On distingue deux façons de détenir des actions : vous pouvez être actionnaire ‘au porteur’ ou actionnaire ‘au nominatif’. Quelle différence y a-t-il entre ces deux configurations ? Quels sont les avantages et risques de chacune ?

Il y a deux façons de détenir des actions : vous pouvez être actionnaire au porteur ou au nominatif.

Vous envisagez d’investir en Bourse, en devenant actionnaire ? Vous pouvez acquérir des titres en passant par une banque, comme le font la majorité des épargnants. Vos actions sont alors rassemblées sur un compte-titres ou un PEA. Vous pouvez également choisir de vous procurer des titres directement auprès d’entreprises cotées sur les marchés financiers. Revenons ainsi sur deux notions importantes du monde financier : la détention d’actions ‘au porteur’ et la conservation d’actions ‘au nominatif’.

Attention : l’investissement dans des actions comporte un risque de perte en capital.

Actionnaire au porteur vs actionnaire au nominatif

Option 1 : la détention d’actions au porteur

Vous achetez vos actions via un établissement financier, telle une banque. C’est la solution la plus répandue. Vos titres sont logés sur un support comme un Plan d’épargne en actions (PEA) ou un compte-titres. En tant qu’actionnaire au porteur, votre nom apparaît dans les registres tenus par l’intermédiaire financier (votre banque), et non dans les comptes des sociétés dont vous possédez des titres. Par conséquent, vous demeurez totalement anonyme auprès des entreprises dans lesquelles vous investissez.

Option 2 : la détention d’actions au nominatif

Vous achetez vos actions directement auprès d’entreprises cotées. Vous êtes inscrit dans les comptes tenus par ces sociétés, ce qui vous rend clairement identifiable par les structures dans lesquelles vous investissez votre argent.

A noter : plus précisément, l’achat se fait soit auprès de l’entreprise cotée, soit auprès d’un établissement mandaté par elle (mais qui ne joue pas le rôle d’intermédiaire financier).

Au porteur/au nominatif, qu’est-ce que ça change en pratique ?

Actions au porteur

Grâce à votre banque ou courtier vous pouvez facilement acquérir des actions de différentes entreprises qui seront regroupées au sein d'un même CTO ou PEA, PEA-PME. C'est donc plus simple de gérer son portefeuille qui est alors regroupé et d'effectuer des opérations (achat, vente) en fonction de l'évolution du marché et de la situation de l'entreprise en question.

Les entreprises dont vous détenez des actions ne vous connaissent pas. Donc, elles ne vous adressent aucun courrier d’information. Pour rester au courant de leur actualité et de l’évolution de leurs titres, vous devez vous renseigner de façon autonome, sur le site de votre banque ou de votre courtier, en lisant la presse spécialisée ou encore en vous abonnant aux newsletters diffusées par chaque entreprise.

C’est également à vous de vous informer sur les dates de tenue des assemblées générales. Pour y assister (et intervenir sur les décisions en faisant valoir votre droit de vote), vous avez besoin d’une attestation de participation émise par la banque qui vous a vendu les titres.

Au niveau des frais : en l’échange de la conservation de vos actions, votre établissement financier peut vous facturer des droits de garde. Vous pouvez aussi avoir à payer des frais de courtage. Cette politique tarifaire dépend de chaque établissement, ainsi Fortuneo ne facture pas de droit de garde ni de tenue de compte et dispose de frais de courtage parmi les moins chers du marché.

Actions au nominatif

Comme les entreprises dont vous êtes actionnaire possèdent vos coordonnées, elles peuvent vous transmettre directement des informations fiables et de qualité (rapports annuels, etc). Vous recevez les convocations aux assemblées générales chez vous, et vous pouvez accéder à ces réunions muni d’une simple pièce d’identité.

Selon le support d’investissement choisi, vous n’avez potentiellement pas de droits de garde à régler, mais vous pouvez être redevable de frais de courtage. Selon la valeur et l’ancienneté de vos investissements, des privilèges peuvent vous être attribués : sous conditions, certaines entreprises accordent des majorations de dividendes à leurs actionnaires au nominatif, par exemple.

En résumé :

  • La détention d’actions au porteur vous permet de détenir vos titres, quelle que soit l’entreprise de provenance sur un seul et même compte (compte-titres ou PEA, PEA-PME). Vous aurez ensuite à suivre l'actualité des marchés et des sociétés pour effectuer les opérations et tenter d’optimiser votre investissement.
  • La conservation d’actions au nominatif vous permet de développer une relation de proximité sur le long terme avec les entreprises. Néanmoins, la gestion est plus lourde (multiplication des interlocuteurs : vous devez posséder un compte dans chaque société auprès de laquelle vous achetez des titres).

Il existe un statut intermédiaire : le nominatif administré

Un autre statut existe également : l'actionnariat au nominatif administré. Vos actions sont gérées par un intermédiaire financier, mais vous êtes inscrit aux comptes de chacune des sociétés dont vous possédez des titres. Vous recevez des courriers directs des entreprises, votre participation aux assemblées générales est simplifiée et vous pouvez, le cas échéant,bénéficier des privilèges accordés aux actionnaires de longue date (dividendes majorés, etc.). Parallèlement, vous gardez un interlocuteur unique pour l’achat de vos titres. Contrairement au nominatif pur, vous pouvez loger vos actions sur un PEA et profiter des atouts fiscaux de ce support.

Source: Webedia, Juin 2020.

Crédit visuel : LUIS ALVAREZ, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Comment investir dans des turbos ?

Faut-il investir dans des turbos ?

5 choses à savoir sur les turbos

DÉCOUVREZ L’OFFRE BOURSE FORTUNEO


  • 0 € de droits de garde et tenue de compte.
  • Des frais de courtage réduits *.
  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)