Comment fonctionnent les marchés financiers ?

Comment fonctionnent les marchés financiers ?

On entend régulièrement parler des marchés financiers, que ce soit pour évoquer leur crise ou leur dynamisme. Mais quels sont ces fameux marchés financiers et comment fonctionnent-ils? Plusieurs notions essentielles vous aident à le comprendre plus simplement.

Les marchés financiers jouent un rôle majeur dans le développement de l’économie.

Les marchés financiers, un lieu où se confrontent l’offre et la demande


Comme tout marché, le marché financier est un lieu d’échange entre des acheteurs et des vendeurs. De manière générale, on peut définir ce type de marché comme étant un lieu, physique ou dématérialisé, où se confrontent les demandes et les offres de capitaux à moyen et à long terme. Les demandes de capitaux proviennent des acteurs ayant besoin de financement (entreprises, Etat, collectivités) tandis que les offres sont issues des acteurs à capacité de financement, qui peuvent être des particuliers, des entreprises ou encore des investisseurs institutionnels.

C’est justement cette confrontation entre l’offre et la demande qui permet de fixer le prix des instruments financiers qui sont échangés sur le marché en question à un instant T. Ces instruments financiers peuvent par ailleurs prendre plusieurs formes : il peut s’agir d’actions, d’obligations, d’OPC (Organismes de Placements Collectifs) dont font partie les Trackers (ETF) mais aussi de devises, de matières premières, de produits dérivés...

Les marchés financiers peuvent se présenter sous la forme :

  • Un marché primaire, aussi dit marché du neuf, où sont émis et souscrits les nouveaux titres financiers ; c’est par exemple sur ce marché qu’ont lieu les privatisations ou les introductions en Bourse.
  • Un marché secondaire, aussi dit marché de l’occasion, où les investisseurs s’échangent des titres financiers préalablement émis et souscrits.

Il faut savoir que, pour garantir les conditions matérielles et réglementaires des échanges, les marchés financiers sont encadrés par des règles strictes et sont contrôlés par des autorités nationales. Dans l’Hexagone, c’est l’AMF, l’Autorité des Marchés Financiers, qui édicte les règles, surveille le bon fonctionnement de la place financière, informe les investisseurs et dispose d’un pouvoir de sanction. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et les banques centrales veillent également au bon déroulement des échanges sur les marchés financiers, en garantissant notamment la bonne information des investisseurs.

Des marchés aux rôles multiples


Que vous soyez directement actif sur un marché financier ou non, vous devez savoir que ce type de marché joue un rôle majeur dans le dynamisme de l’économie nationale et même internationale. Dans les faits, les marchés soutiennent le développement de l’économie en contribuant au financement de projets de grande envergure et en permettant de concilier les besoins des prêteurs et des emprunteurs. Ils aident directement les entreprises, l’Etat et les collectivités publiques à satisfaire leurs besoins de financement grâce notamment à l’émission d’actions, d’obligations qui s’avèrent moins coûteuses pour les acteurs impliqués dans la mesure où le prêt d’argent est réparti entre plusieurs acteurs/investisseurs.

Les différents types de marchés financiers à connaître


Pour toujours mieux comprendre comment fonctionnent les marchés financiers et, surtout, quels types de capitaux y sont échangés, il est important de connaître les différents types de marchés qui existent :

  • Le marché actions, ou marché boursier : il s’agit du marché qui permet la négociation de titres de propriété des entreprises qui y sont cotées. Les entreprises utilisent donc ce marché pour se financer et partager le risque d’investissement avec les différents souscripteurs. L’indice actions le plus connu en France reste l’indice phare de la bourse de Paris à savoir le CAC 40 qui regroupe la capitalisation boursière des 40 plus grosses entreprises cotées françaises.

  • Le marché de taux, ou marché des obligations : il s’agit du marché mondial de la dette, extrêmement liquide et peu volatile, ouvert aux acteurs institutionnels et aux investisseurs investissant à long terme ;

  • Le marché des devises, ou marché des changes (Forex) : il s’agit du marché qui permet aux devises du monde de s’échanger entre elles. Les Etats et les banques sont les principaux acteurs de ce marché, sur lequel les particuliers et les entreprises peuvent aussi s’inviter.

  • Le marché des matières premières : Il s’agit du marché sur lequel toutes les matières premières sont des titres qui s’échangent en Bourse. Il regroupe plusieurs classes d’actifs comme les hydrocarbures (pétrole, gaz…), les minerais et métaux (cuivre, zinc, …), les métaux précieux (or, diamant, etc.) ou encore les grains et denrées alimentaires (blé, coton…).

L’investissement sur ces types de placements présente un risque de perte en capital.

Source: Webedia, novembre 2019.

Crédit visuel : UWE_UMSTAETTER, Gettyimages.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

ETF ou « trackers » : avantages et inconvénients

Liste du CAC 40 : Quelle évolution depuis sa création ?

Qu'est-ce que la capitalisation boursière ?

DÉCOUVREZ L’OFFRE BOURSE FORTUNEO


  • 0 € de droits de garde et tenue de compte.
  • Des frais de courtage réduits *.
  • Des outils de trading en temps réel gratuits pour tous.
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)