Fraude à la carte bancaire, que devez-vous faire ?

La fraude à la carte bancaire intervient quand un tiers utilise le moyen de paiement à l’insu de son titulaire pour régler un achat ou faire un retrait. Que se passe-t-il alors ? Pas de panique : les sommes dérobées débitées sont, par principe, remboursées par votre banque (sauf exceptions prévues par la loi).

Une ou plusieurs opérations de paiement par carte dont vous n’êtes pas à l’origine apparaissent sur votre relevé de compte : règlement de vêtements de marque, d’un ordinateur portable, d’un voyage, de jetons dans un casino en ligne… Il est probable que vous soyez victime d’une fraude à la carte bancaire. Blocage de votre carte, demande de remboursement des sommes dérobées, découvrez comment réagir face à une fraude à la carte bancaire?

Fraude à la CB

Une fraude à la carte bancaire, c’est quoi ?

Commençons par définir les termes : qu’est-ce qu’une fraude à la carte bancaire ? Trois critères doivent être rassemblés.

  1. 1

    Les données de votre carte bancaire ont été subtilisées pour faire un achat dans un point de vente physique, pour effectuer un retrait dans un distributeur automatique de billets (DAB), ou pour procéder à un paiement en ligne.

  2. 2

    Ni vous ni aucun utilisateur régulier de votre carte n’êtes à l’origine de l’achat, du paiement ou du retrait.

  3. 3

    Votre carte bancaire est toujours en votre possession, bien au chaud dans votre portefeuille.

Comment est-ce possible ? Dans certains cas, seul le numéro de la carte peut être usurpé. Dans d’autres cas, la carte peut être entièrement falsifiée ou contrefaite. Le fraudeur peut alors exploiter vos coordonnées bancaires rapidement, soit par des petites dépenses consécutives pour passer inaperçu, soit en revendant ces informations à d’autres fraudeurs.

Je suis victime d’une fraude à la carte bancaire, que faire ?

En épluchant vos relevés de compte, vous remarquez un ou plusieurs paiements que vous ne vous souvenez pas avoir effectués. Les sommes sont relativement élevées, et le stress commence à monter.

Faire opposition et signaler la fraude à la carte bancaire

Première étape : contactez votre banque pour faire opposition sur votre carte et signaler l’existence des opérations suspectes.

Dans certaines banques, comme Fortuneo, vous pouvez faire opposition à tout moment directement en ligne sur votre Espace client ou votre application mobile.
Sinon, peu importe votre banque ou votre réseau de carte bancaire (Visa, MasterCard, American Express), appelez immédiatement le serveur interbancaire réservé aux oppositions : 0 892 705 705. Ce serveur est accessible 7 jours/7 et 24 heures/24 (coût d’un appel vers un téléphone fixe + majoration. À noter que ce numéro est surtaxé).

Contactez ensuite votre banque dès que possible, pour porter la fraude à sa connaissance.

Pour information : même si le délai maximal de signalement d'une opération de paiement non autorisée est de 13 mois après la date de débit sur le compte bancaire (70 jours si l’opération a été réalisée en dehors de l’Espace économique européen), il faut se montrer le plus diligent possible et réaliser le signalement le plus rapidement possible. Passé le délai maximal, dans tous les cas, vous ne pourrez pas faire votre demande de remboursement des sommes frauduleuses.

Enfin, signalez la fraude aux forces de l’ordre. Cette démarche pourrait faciliter le remboursement des sommes débitées par votre banque, et aidera la police ou la gendarmerie à arrêter les fraudeurs qu’il s’agisse d’une :

  • fraude « physique » (utilisation de vos données de carte en magasin ou sur un guichet automatique). Vous pouvez porter plainte en vous rendant dans un commissariat ou une gendarmerie, ou en envoyant un courrier au tribunal ;

  • fraude sur internet. Vous pouvez porter plainte comme expliqué plus haut, ou signaler la fraude via la plate-forme en ligne Perceval.

Dans tous les cas, vous obtiendrez un récépissé ou dépôt de plainte à fournir à votre banque au moment de votre demande de remboursement.

Demander le remboursement des sommes dérobées

Vous avez fait opposition, votre carte est devenue inutilisable. Cela veut dire aussi que si vous retrouvez votre carte bancaire après avoir fait opposition, la carte bancaire reste obsolète et vous devrez attendre votre future carte pour détenir de nouveau un moyen de paiement (en dehors des chèques).

Suite à la mise en opposition de votre CB, vous voilà à l’abri contre un nouvel emploi frauduleux de vos données bancaires. Mais que se passe-t-il pour le remboursement des sommes débitées ?

Pour cela, envoyez une demande de remboursement à votre banque. Si vous remplissez les conditions, celle-ci pourra vous recréditer les montants dérobés sur votre compte, ainsi que les éventuels frais et agios qui auraient été prélevés suite à la fraude. En effet, les sommes débitées à votre insu ont pu provoquer un solde négatif et un découvert bancaire non autorisé, qui ont à leur tour causé des frais appelés agios, exprimés sous la forme d’intérêts. Cela s’explique par le fait qu’un découvert bancaire est assimilé à un crédit, donc une opération qui n’est pas gratuite.

L’opération entraîne-t-elle des frais bancaires ?

Tout dépend de la situation :

  • Si le code secret de votre carte a été composé dans le cadre du paiement ou du retrait frauduleux : vous aurez à supporter une franchise de 50 euros, le reste des montants vous sera remboursé sauf négligence grave ;

  • Si l’opération non autorisée a été réalisée depuis un pays extérieur à l’Espace économique européen :Même chose, une somme de 50 euros demeurera à votre charge sauf négligence grave ;

  • Si votre carte bancaire a été utilisée sans code, l’instrument de paiement a été détourné à votre insu ou votre carte a fait l’objet d’une contrefaçon (et vous aviez toujours la vôtre en votre possession au moment où l’opération frauduleuse a été enregistrée) : l’intégralité des montants débités pourra vous être remboursée sauf négligence grave.

Attention, si vous commettez une négligence grave concernant la sécurité de vos données bancaires (par exemple, noter votre code secret au dos de votre carte, ne pas faire opposition sur votre carte dès la découverte des paiements suspects, etc.), vous ne serez pas remboursé en cas de fraude à la carte bancaire.

Quelles sont les techniques de fraude à la carte bancaire ?

La fraude peut venir d’une perte involontaire de votre carte bancaire qui se retrouve, hélas, entre de mauvaises mains. Le pickpocket est aussi un jeu bien connu des voleurs, qui profitent de situations d’inattention de la victime ou de la foule pour passer à l’acte.. Soyez vigilant notamment dans les transports en commun dans les grands centres urbains et à l’étranger.

Ces cas les plus basiques demeurent les plus courants. Toutefois, d’autres techniques plus sophistiquées existent comme le fait de mettre un skimmer dans un distributeur automatique de billets. L’appareil enregistre la bande magnétique de la carte au moment où vous réalisez votre retrait d’espèces. D’autres disposent tout simplement une caméra, par exemple à la station essence, pour lire vos coordonnées et votre code secret au moment où vous le taper.

La multiplication des paiements à distance et des paiements en ligne ouvre de nouveaux horizons pour les fraudeurs. Certains se font passer pour des organismes sérieux, voire des institutions administratives. Ils vous envoient de faux e-mails dans lesquels ils demandent de venir sur leur site (souvent pour un soi-disant remboursement dû à un trop-perçu). Vous atterrissez alors sur une page d’un faux site, qui vous demande vos coordonnées bancaires ou vos données personnelles. Le piège du phishing se referme, puisque les voleurs les récupèrent pour les revendre sur le dark web.

Enfin, d’autres passent par le piratage de bases de données en ligne dans lesquelles se trouvent vos coordonnées, ou piratent directement votre ordinateur avalant toutes vos données sensibles.

Selon l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France , les détournements par carte bancaire représentent 97 % des transactions frauduleuses : 473 millions en 2020, soit une hausse de 0,6 % en un an. Plus des deux tiers concernent les paiements par internet. Le montant moyen de la fraude s’élève à 63 euros, un chiffre parfait pour passer sous les radars.

Pensez à surveiller régulièrement vos relevés de compte pour repérer d’éventuelles anomalies. Ne confiez jamais votre carte et votre code secret, et fuyez les sites de commerce en ligne qui ne vous inspirent pas confiance. Et si jamais cela vous arrive quand même, ne paniquez pas, faites directement opposition et contactez votre banque.

Les informations transmises dans cet article ont un caractère purement informatif et ne sauraient être considérées comme un conseil délivré par Fortuneo (juridique, fiscal, investissement ou autre).

En savoir plus sur les bons réflexes à avoir en matière de sécurité.

Source: Jellyfish, 2021

Crédit visuel : Gettyimages

Etudiants et epargne

Banque

Étudiants : 3 conseils pour commencer à épargner !

Etudiant et banque

Banque

Étudiant ou jeune actif, quelle banque choisir ?

Etudiant et etudes

Banque

Etudiant : quelles sont les aides disponibles pour financer vos études ?

Choisissez Fortuneo pour une gestion de l'épargne sans frais et libre.

0

Aucuns frais

  • 0 € frais d'ouverture.

  • 0 € frais sur versements.

  • 0 € frais de retraits.

  • 0 € frais de tenue de compte.