Iban, bic : comprendre les numéros d'identification de votre compte

Iban, bic : comprendre les numéros d'identification de votre compte

Tout comme vous, votre compte bancaire est unique ! Il dispose d'une identité propre, qui se compose de plusieurs séries de chiffres. Mais comment ce système fonctionne-t-il ? Iban, BIC, RIB, SEPA... pas toujours facile de s'y retrouver.

Identification de compte : BIC, qu'est-ce que c'est ?

Première étape dans notre voyage au pays des chiffres : le code BIC, composé d'une suite de 8 à 11 caractères. L’acronyme « BIC » signifie « Bank Identifier Code ». Mais vous connaissez peut-être le code BIC sous un autre nom : « code SWIFT » fréquemment utilisé. Cette dénomination fait référence à la société qui gère les codes BIC, la Society for Worldwide Interban Financial Telecommunication.

En clair, le numéro BIC, c'est le numéro d’identification internationale de votre établissement bancaire. Vous l’aurez donc compris, chaque banque dispose d’un code BIC qui lui est propre. Concrètement, les 4 premières lettres indiquent le code de la banque ; les 2 lettres suivantes donnent le code du pays ; et les 2 caractères suivants permettent de localiser l'établissement.

Identification de compte : plusieurs types de BIC

Il existe en réalité deux types de BIC. Le premier s'appelle « BIC8 » et compte 8 caractères. Le second, appelé « BIC11 », en comporte 11. La différence entre les deux ? Le degré d'identification de votre établissement bancaire. Ainsi, le BIC8 donne l'identité d'un établissement à l'échelle d'un pays ou d'une ville. De son côté, le BIC11, plus précis, va plus loin, puisqu'il permet d'identifier une branche ou une succursale au sein d'une même banque.

IBAN : comment ça marche ?

IBAN est l’acronyme de « International Bank Account Number ». C'est ce numéro qui permet d’identifier votre compte bancaire. Chaque compte, courant, joint ou professionnel, est associé à un compte IBAN unique. Il s’agit de l’élément que vous devez à tout prix comprendre et, surtout, connaître. Il est important car il est notamment indispensable pour effectuer des virements ou bien encore des prélèvements bancaires, qu’il s’agisse d’opérations nationales ou transfrontalières.

L'IBAN comprend au minimum 14 caractères et il peut en comporter jusqu'à 34. Concrètement, les deux premiers caractères représentent le code du pays d'origine (FR pour la France). Ils sont suivis d'une clé de contrôle à 2 chiffres puis de votre numéro de compte. Sa longueur dépend du pays. En France par exemple, les codes IBAN comptent 27 caractères, mais ils sont de 22 caractères en Allemagne et de 16 caractères en Belgique et au Luxembourg.

Identification de compte : à quoi ça sert ?

Le BIC et l'IBAN permettent d'identifier votre compte. Ces codes ont été rendus obligatoires en 2014 suite à l’adoption d'un système de paiement commun à 34 pays européens : le SEPA. Dans l’espace unique de paiement en euros (Single Euro Payments Area ou SEPA) les modalités permettant d’effectuer des virements ou des prélèvements sont uniformisées. Votre BIC et votre IBAN sont donc vos coordonnées bancaires dans le système SEPA. Grâce à ces deux numéros vous pouvez identifier votre compte en banque et ceux de vos interlocuteurs afin d’effectuer ou de recevoir des paiements au sein de ce système. Vous aurez donc besoin de ces deux codes si vous souhaitez effectuer des virements ou mettre en place des prélèvements.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la norme SEPA vous permet d'émettre des ordres de paiement transfrontaliers dans toute l'Europe de manière simplifiée. Les virements et prélèvements à destination d’un pays de la zone SEPA occasionnent des frais identiques à ceux engendrés par des opérations nationales (excepté en ce qui concerne la Suisse et Monaco, soumis à des règles particulières).

La norme SEPA assure une certaine rapidité : les sommes qui vous sont versées apparaissent sur votre compte bancaire au plus tard à la fin du premier jour ouvrable suivant le moment de réception de l’ordre de paiement par votre banque.

Enfin, grâce aux codes BIC et IBAN, vos virements et vos prélèvements peuvent se faire de façon électronique en toute sécurité, sans passer par la case guichet des banques traditionnelles.

Identification de compte : y a-t-il des risques ?

Vous l’aurez compris votre RIB, composé de vos codes BIC et IBAN, constitue un peu votre carte d’identité bancaire. Si leur rôle est d’être transmis à des organisations ou des personnes pour mettre en place des virements ou des prélèvements, il convient dès lors de ne pas transmettre ses données sensibles à n’importe qui, ni de les laisser traîner n’importe où. Prenez-en soin !

Pour limiter les risques, il est aussi important de connaître les procédures concernant les prélèvements. Pour mettre en place un prélèvement à partir de votre compte au profit d’un tiers, vous devez autoriser au préalable cette opération en signant un bordereau proposé par ce tiers (sous forme papier ou électronique), appelé mandat. Pour recevoir un virement, il vous suffit en revanche de transmettre votre BIC et votre IBAN à la personne concernée pour qu’elle puisse réaliser le transfert.

Bonne nouvelle par ailleurs, la norme SEPA prévoit que vous puissiez demander à votre banque d’annuler un virement indu, parce qu’il impliquerait une erreur de montant par exemple. Vous pouvez également mettre fin à un prélèvement SEPA en faisant la demande à votre créancier et en signalant votre opposition auprès de votre établissement bancaire. Il est même possible de contester un prélèvement non autorisé ou mal exécuté, déjà débité de votre compte.

Où trouver les codes BIC et IBAN ?

Soyez rassuré(e), vous n’avez pas besoin d'apprendre par cœur vos codes ! Ils apparaissent sur votre Relevé d'Identité Bancaire (RIB) et vous pouvez les retrouver facilement et à tout moment en ligne à partir de votre espace personnel ou sur votre mobile via votre application bancaire.

Les informations transmises dans cet article ont un caractère purement informatif et ne sauraient être considérées comme un conseil délivré par Fortuneo (juridique, fiscal, investissement ou autre).

Source: Jellyfish, Juillet 2021

Crédit visuel : Tom Werner, Gettyimage.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

D'où vient la règle des 33% d'endettement exigée par les banques ?

Immobilier locatif : investir dans l’ancien, est-ce intéressant ?

Néobanques, banques en ligne, banques de réseau, quelles différences ?

Découvrez l'offre banque en ligne Fortuneo.

Vos opérations courantes en ligne sont gratuites*

  • Pour l’ouverture, la tenue et la clôture de compte.
  • Cartes bancaires * , chéquiers, bordereaux de remise de chèques **, virements et prélèvements SEPA **.
  • Paiements et retraits illimités dans toute la zone euro - dans la limite des plafonds de la carte bancaire.
Découvrir notre offre
Fortuneo désignée Banque la moins chère
Pour les profils « jeune », « employé », « cadre », « cadre supérieur », « commerçant » et « chef d’entreprise ». (Capital/Panorabanque.com, n°1 ex-aequo, septembre 2020)