Unités de compte ou fonds en euros : quelle différence ?

Unités de compte ou fonds en euros : quelle différence ?

Les unités de compte ont le vent en poupe. "Avec 39,5 milliards d’euros, l’année 2018 s’inscrit comme la meilleure année de l’histoire en termes de volumes de souscription d’UC", nous apprend même la Fédération française de l’assurance (FFA). Un beau résultat, compte tenu du contexte sur les marchés (un peu houleux, surtout à la fin de l’année). Au fait, UC = unités de compte. Que sont ces supports d’investissement ? Quelle différence avec les fonds en euros des contrats d’assurance-vie ?

La sécurité et la sérénité, c’est bien. Un potentiel de performance supérieur, avouez que ce n’est pas mal non plus (même si cela implique des risques plus importants). Fonds en euros et/ou unités de compte, découvrez sur quels supports investir les capitaux de votre assurance-vie.

Les supports en unité de compte ne garantissent pas le capital versé et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse.

Les fonds en euros, sûrs, mais avec un rendement limité

Les fonds en euros ? Il s’agit de fonds d’investissement gérés par les assureurs.

Majoritairement composés d’obligations d’État, ils sont généralement assortis d’une petite part de valeurs immobilières ou d’actions.

Le "peu de risques". Voilà l’atout séduction des fonds en euros. Avec ces supports d’investissement, la plupart du temps votre capital est garanti(1) (y compris les intérêts que vous cumulez chaque année). Mais la sécurité a un prix. Si aucune perte n’est possible avec ce type de fonds en euros, le rendement qui vous est servi sur vos placements demeure limité.

Bon à savoir

Chez Fortuneo, nous vous proposons deux fonds en euros au sein du contrat Fortuneo Vie ⃰ : le fonds Suravenir Rendement et le fonds Suravenir Opportunités.

Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs.

Les unités de compte, pour un investissement dynamique

Place aux unités de compte. Ce sont des valeurs mobilières et des actifs financiers de différentes natures, sur lesquels vous pouvez investir votre capital dans le cadre d’une assurance-vie : actions de SICAV, parts de SCPI, parts de FCP, trackers (ETF), actions et obligations variées, etc.

Les unités de compte, par rapport aux fonds en euros, vous permettent de procéder à des investissements diversifiés sur les marchés financiers. À la clé : des objectifs ou potentiels de performance qui peuvent être supérieurs au rendement des fonds en euros d’un contrat d’assurance-vie. Revers de la médaille : vous êtes à la merci des fluctuations de la Bourse. Le capital investi n’est pas garanti par votre assureur et des pertes ne peuvent être exclues.

Les supports en unités de compte ne garantissent pas le capital versé et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse.

Fonds en euros ou unités de compte : critères de choix

Entre les fonds en euros et les unités de compte, quels supports privilégier ? Tout dépend de votre profil investisseur et de vos objectifs.

  • Du genre très prudent, vous priorisez les placements sûrs. Un rendement limité vous satisfait, tant qu’il est récurrent et que vos gains sont définitivement acquis. L’investissement à 100 % sur des fonds en euros de contrats d’assurance-vie apparaît comme la solution idéale pour vous. En somme, vous placez votre argent "en bon père de famille".

  • Vous visez la performance avant tout, même si cela implique des risques de pertes en capital. Vous affichez un profil offensif et les marchés financiers ne vous font pas peur. Une assurance-vie avec un capital investi sur des supports en unités de compte répondra à vos besoins. Optez pour la gestion libre de votre contrat et investissez en toute autonomie. Ou, si vous préférez confier la gestion de votre contrat, tournez-vous vers la gestion sous mandat (accessible dès 1 000 € d’investissement chez Fortuneo).

La Gestion Sous Mandat a recours à des investissements sur des unités de compte qui présentent un risque de perte en capital.

  • L’équilibre avant tout : une relative sécurité et des perspectives de performance, vous voulez cumuler les deux. Les contrats d’assurance-vie multisupports, investis à la fois sur des fonds en euros et des unités de compte, sont faits pour vous. Là encore, vous pouvez recourir à la gestion sous mandat. Selon le niveau de risque que vous acceptez, une équipe d’experts se chargera de répartir votre capital entre les supports les plus pertinents : de 60 % de fonds en euros pour une prise de risque limitée, par exemple, à 90 % d’unités de compte non garanties en capital pour un investissement dynamique.

Terminons sur une note contextuelle. En 2019, l’inflation est vouée à ralentir, mais devrait rester présente (aux alentours de 1,6-1,7 % selon les dernières prévisions de la Banque de France), alors que des incertitudes persisteront vraisemblablement sur les marchés financiers.

Ces éléments en tête, devez-vous opter pour des unités de compte en dépit d’une Bourse facétieuse ? Miser tout de même sur les fonds en euros malgré la possibilité de vous voir servir un rendement moins intéressant du fait de l’inflation ?

Les experts sont formels : ne boudez pas les fonds en euros, leurs taux restent les plus concurrentiels du secteur de l’épargne. Ne délaissez pas non plus les UC. La diversification des investissements demeure la clé pour allier sécurité et perspectives de performance.

"Avec 54 millions de contrats et 38 millions de bénéficiaires, l’assurance-vie reste le placement favori des Français. Face aux incertitudes de l’avenir, ce produit protège l’épargne en offrant les meilleures garanties de long terme, et remplit son rôle de financeur de l’économie", dixit Bernard Spitz, président de la FFA.

On vous conseille aussi...

 
 
 
 
 
 

Sélectionner les supports de son contrat d’assurance-vie

Comment éviter les mauvaises surprises ?

Les clés pour rédiger la clause bénéficiaire de son contrat

DÉCOUVREZ L’ASSURANCE-VIE FORTUNEO VIE **

Des frais réduits


0

  • 0 € de frais d'entrée et de sortie.
  • 0 € de frais sur versements.
  • 0 € de frais pour les arbitrages en ligne. 28 € pour les autres types d'arbitrage y compris options de gestion **.

Hors frais spécifiques aux SCPI, SCI, OPCI et ETF.

Pour les autres frais, consulter la notice du contrat Fortuneo Vie

Fortuneo désignée Banque la moins chère en 2019
Pour le profil cadre supérieur avec une carte World Elite (Challenges/Meilleurebanque.com, janvier 2019).