Lorsque vous boursicotez, il est indispensable de vous informer sur l’évolution des cours des valeurs dans lesquelles vous avez investi. Pour cela, vous devrez notamment vous pencher sur le décryptage des graphiques boursiers.

Courbes, graphiques en barre, chandeliers japonais… Ces noms ne vous sont peut être pas encore familiers. Pourtant, si vous comptez investir quelques économies en Bourse, comprendre leur fonctionnement et savoir les décrypter vous sera d’une grande utilité au moment de suivre la performance de votre portefeuille de valeurs mobilières et d’affiner votre stratégie d’investissement. Voici comment apprendre à lire ces graphiques.

La courbe : le graphique le plus fréquent

Lorsque vous suivez l’évolution du cours d’une valeur boursière, la courbe classique reste le graphique le plus fréquemment utilisé et le plus simple à comprendre. Sur son axe horizontal est représentée l’échelle de temps, généralement exprimée en jours. Sur son axe vertical, le niveau du cours à la clôture de la séance.

Ce graphique est symbolisé par une ligne continue qui oscille d’un jour à l’autre et qui, sur la durée, indique une tendance à la hausse ou à la baisse d’un cours boursier.

Graphiques en barres et chandelier japonais

D’autres graphiques plus complexes sont fréquemment utilisés tels que :

  • Le graphique en barres (ou bar chart) permet d'afficher davantage de données que la simple courbe. Ainsi, il regroupe une série d’information comme : le niveau du cours à l’ouverture et à la clôture, et le niveau maximum et minimum de ce dernier durant la séance. Il permet ainsi une analyse plus approfondie.

  • Le chandelier japonais reprend pour sa part les mêmes données que le graphique en barre, mais les représente sous la forme d’une bougie. De plus, la présence de couleurs permet de mettre plus facilement en évidence les tendances haussières ou baissières. Si le chandelier est noir, le cours a baissé, s’il est blanc, ce dernier a au contraire monté.

  • La représentation des volumes fait apparaître des bâtonnets à la base du graphique. Plus ces derniers sont hauts, plus les volumes échangés durant la séance ont été importants. Ainsi, l’investisseur peut identifier rapidement des pics ou des mouvements anormaux résultant de facteurs externes (recommandations d’un analyste, information conjoncturelle ayant eu un effet sur l’évolution du cours…).

Que sont le support et la résistance ?

Au-delà des différentes formes de graphiques, deux lignes sont suivies par les investisseurs :

  • Le niveau de support
  • La résistance

Le 1er représente le niveau maximum atteint par le cours, le 2nd son niveau minimum. Tous les 2 représentent théoriquement des paliers qui ne peuvent être franchis que très difficilement par le cours. Ils permettent donc aux investisseurs d’affiner leur stratégie : lorsque le cours approche de son niveau de résistance, il peut être temps de vendre, ou au contraire d’acheter lorsque ce dernier approche de son niveau de support.

Néanmoins, sachez que dans le cas où le cours franchit son niveau de résistance, ce dernier deviendra la nouvelle ligne de support et inversement.

--

Grâce à ces quelques explications, vous pourrez désormais suivre avec davantage de sérénité l’évolution de la performance de votre portefeuille.

Cliquez ici pour consulter l’ensemble de notre dossier "Bien se lancer en Bourse"

Source : YouLoveWords.com

Crédits visuels : shapecharge / iStock